AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des Terre, des Eau et des Innocents
Merci de favoriser les PV, scénarios et pré-liens !
Intrigue n°2
La deuxième intrigue a vu le jour
Pour savoir ce qui va se passer entre les régions, c'est par ici !

Partagez|

Here you are again - Feat Cyne Wkar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Ezear Azkhil
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 378
❝ Avatar : Charlie Hunnam
❝ Crédits : Kelalin (Never Utopia)

❝ Métier : Alpha/Bibliothécaire
❝ Age : 42
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Here you are again - Feat Cyne Wkar Mar 14 Nov - 11:59

Ce jour-là il faisait beau, bon vivre même. Un léger vent caressait mon visage, faisant voltiger mes cheveux qui étaient coiffés en arrière tandis que le soleil approchait le zénith, dardant la région de ses chaleureux rayons. Je mettais un peu baladé dans Silen prenant pour une fois le temps de regarder autour de moi toute la beauté de l'architecture de cette ville. Avant d'entamer une ronde habituelle qui allait m'emmener vers ma taverne préférée puisque qu'à cette heure-ci de la journée je commençais à avoir les dents du fond qui sèches.

Me dirigeant vers un des nombreux escaliers de la cité pour descendre en bas je me suis fait couper le chemin par un rat, suivis d'un chat lui même suivis d'un chien, se poursuivant l'un l'autre dans une cacophonie de grognements. J'aurais pu en être irrité mais au contraire la scène me fit sourire me rappelant un passage très comique d'un livre que j'avais dans ma bibliothèque et qui plaisait particulièrement aux bambins.

Une fois en bas des marches je pris la direction d'un des établissements que j'appréciais le plus ici afin d'écluser un gorgeon, leur breuvage étant l'un de ce dont j'aimais le plus me délecter dans Sterenn. Comme mon habitude je pris une table double, étant généralement seul pour boire un canon, qui se trouvait être à côté d'une fenêtre en bordure de rue. Bien qu'en pause et en train de me détendre je gardais tout de même un côté observateur de ce qui pouvait se passer dehors, prêt à intervenir s'il se passait quoique se soit.

Ce fut en prenant la dernière gorgée de mon verre, le regard posé dans la rue à observer les gens vivre leur vie dans la plus grande monotonie du monde que je l'ai vu passer devant mes yeux. Je ne fus pas sûr dans l'instant, j'ai donc posé mon verre vide sur la table en ouvrant les yeux un peu plus grand. La voyant marcher à contresens j'en ai déduis que je n'hallucinais pas et qu'il s'agissait bien de la mercenaire que j'avais connu il y a de ça bien avant que je devienne Alpha.

Je me suis levé de ma table et me suis dirigé vers la porte pour la suivre du regard voulant aussi m'assurer une énième fois que je ne me trompais pas de personne. Physionomiste je fus convaincu de ce que je voyais même si elle était maintenant de dos. Sans me précipiter mais sans marcher marché comme un centenaire non plus je suis sorti de la taverne et j'ai commencé à la suivre mais de loin. J'étais parti sans payer, serte, mais je connaissais bien le tavernier, il me connaissant comme n'étant pas anorexique du porte-monnaie et se doutait que je reviendrais lui donner son dû pour le verre que je lui avais commandé. D'ailleurs ce n'était pas la première fois que je devais prestement quitter un endroit que je fréquentais afin de mener à bien une mission.

Cyne, puisque c'était bien elle, j'en étais tout à fait sûr, avait marqué mon esprit, autant pour ses capacités dans l'art du combat et de la maîtrise de son don que pour la nuit que nous avions passée ensemble. Ce fut donc une agréable surprise que de la revoir se promener dans Sterenn et plus particulièrement dans la rue ou se trouvait la taverne dans laquelle je me rinçais le gosier. Je ne pouvais la laisser filer ainsi, sans l'aborder à nouveau, lui faire une nouvelle fois ma proposition ou tout simplement échanger quelques mots avec elle. J'ai donc commencé à la suivre, le prenant en filature, égayé par la curiosité de savoir où elle allait précisément et ce qu'elle venait faire ici.

Je savais que je n'étais pas toujours un modèle de discrétion mais je fis l'effort cette fois-ci d'être le plus furtif possible, me cachant derrière des charrettes de foin, à défaut de me cacher dedans, restant caché aussi au coin de certaines maisons le tout afin de ne pas me faire remarquer et de rester à bonne distance d'elle. Je suis le chat, tu es ma souris, vivement que je t'attrape, me murmurais-je .



Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cyne Wkar
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 952
❝ Avatar : Jessica Alba
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur & Kara Ergorn-Jaggde
❝ Crédits : unicorn (vava), tumblr (gif signa & profil), perséphone (signa)

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 40 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Here you are again - Feat Cyne Wkar Mer 15 Nov - 14:50


Silen avait beau être une ville de Sterenn reconnue pour son architecture à en faire baver les plus amoureux des habitants, peu de gens savaient qu’elle regorgeait également d’endroits beaucoup moins fréquentables. Par chance, Cyne faisait partie de ce groupe privilégié à en connaître les moindres recoins, y compris ceux que même le plus fou des sterennois n’oserait pas approcher. Ayant appris à connaître cette région et tous les lieux qui la composaient, on pouvait dire que la mercenaire savait où elle mettait les pieds à chacun de ses voyages et que malgré tout, elle était là pour le boulot avant le plaisir. Même si celui-ci pouvait se montrer très charmeur quand il s’agissait d’un brun aux yeux verts avec une langue à en faire tourner des têtes.

Si Cyne était à Silen ce jour-là, c’était principalement pour amasser des informations sur un potentiel client. Depuis que son boulot avec Elwyn s’était brutalement terminé suite à la découverte du véritable assassin du Birghild, Cyne n’avait plus vraiment de travail et l’argent n’allait pas rentrer tout seul, bien qu’une longue et fusionnelle passion les animaient tous les deux. Agacée de voir son boulot être réduit à néant et surtout de ne pas avoir été la première à comprendre ce qui se tramait, la brune était immédiatement retournée à Sterenn, sa région de prédilection, pour se remettre à cheval.

C’tait l’après-midi qui débutait, et elle s’était dirigée vers un petit endroit peu reconnu où elle savait que des camarades mercenaires se réunissaient souvent pour parler des prises qu’ils pouvaient faire. Elle n’y avait encore jamais mis les pieds, mais la Air ne reculait devant aucun défi. Cependant, lorsqu’elle déboucha dans un cul-de-sac impossible à franchir, elle comprit qu’elle n’avait pas encore tous les éléments en main pour pouvoir débusquer ces fichus bandits. Faisant presque aussitôt demi-tour, elle courut presque pour tenter de remettre la main sur celui qui lui avait indiqué la direction à prendre d’un doigt tremblotant — rien de mieux qu’un poignard bien aiguisé et encore légèrement taché de faux sang pour faire avouer à n’importe qui n’importe quoi —, mais cependant elle ne put le retrouver, celui-ci ayant dû fuir comme la mauviette qu’il était.

A nouveau agacée, Cyne donna un coup de pied rageur dans une cagette qui finit sa course dans un mur contre lequel elle s’écrasa avec pitié. Depuis une Lune à présent, elle n’avait pas trouvé de nouveau boulot, les employeurs semblant la fuir comme la peste, et elle n’avait pas réussi à retracer celui qu’elle poursuivait depuis plusieurs années. La veille, la mercenaire avait cru un coup de mou quand ses mains s’étaient mises à trembler après un sprint un peu trop long à son goût, justement quand elle avait entendu parler des mercenaires en question, mais elle se demandait maintenant si elle n’était juste pas trop âgée pour son boulot. Du haut de ses quarante ans, elle n’avait jamais encore ressenti la fatigue qui aujourd’hui lui donnait envie de s’allonger dans un bain d’eau bouillante pour se détendre un long moment.

Avisant un autre cageot semblant avoir survécu à son moment de colère, Cyne alla s’asseoir dessus, ayant probablement fait fuir son propriétaire. La rue dans laquelle elle se trouvait était plus réduite que les autres et les passants y étaient bien moins nombreux, raison pour laquelle elle se laissa aller à un long soupir en se passant la main dans les cheveux. Si elle ne parvenait pas à se dégotter un boulot et ce très rapidement, elle serait vouée à devoir accepter tout et n’importe quoi pour une somme dérisoire, comme à ses débuts. Jalahiel savait à quel point ça avait été dure pour elle, de travailler seule pour la première fois de sa vie alors que c’était elle-même qui l’avait souhaité. Voulant se dédouaner de son grand frère et partir seule à l’aventure, elle n’avait jamais connu aussi cruelle difficulté jusqu’à ce qu’un de ses clients lui fasse une renommée qui lui servit toujours. Jusqu’à maintenant.

Entendant un bruit étrange à sa gauche, la mercenaire releva vivement la tête, intriguée. Posant la main sur son poignard, encore et toujours accroché à sa ceinture, elle se remit sur ses pieds et s’approcha doucement du bruit en question, jusqu’à ce qu’elle aperçoive une tête qu’elle ne connaissait que trop bien. « Ezear Azkhil, quel plaisir de te voir ». A vrai dire, c’en était tout l’inverse. La dernière fois qu’elle l’avait vu, c’était après une nuit de folie, quand elle avait pris la poudre d’escampette alors qu’il dormait encore, espérant qu’il ne la retrouverait plus jamais. Surprise de le voir ici, et surtout si proche d’elle, Cyne comprit qu’il avait dû la suivre, et qu’elle ne l’avait pas remarqué. Encore une preuve de sa fatigue.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ezear Azkhil
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 378
❝ Avatar : Charlie Hunnam
❝ Crédits : Kelalin (Never Utopia)

❝ Métier : Alpha/Bibliothécaire
❝ Age : 42
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Here you are again - Feat Cyne Wkar Ven 17 Nov - 17:41

On ne peut pas dire que je sois franchement un maître dans l'art de la discrétion, à vrai dire c'est même plutôt l'inverse. Je suis plus du genre à faire de l'esbroufe autour de moi malgré que je sois précis dans mes actions, je suis plus à l'aise que je ne suis pas obligé de m'accaparer de circonspection. Pourtant cette fois-ci en pleine filature, suivant d'un pas feutré les moindres gestes de ma proie, tel un chat derrière une petite souris, je fus des plus silencieux et invisible qui soit.

J'ai parcouru les rues de Silen ne lâchant pas des yeux le derrière, magnifique, de Cyne qui semblait d'abord chercher quelqu'un mais sans y arriver au vu de ce qu'elle venait de faire subir à une pauvre cagette sans défense. Elle semblait fatigué, pas vraiment mal en point, du moins physiquement parlant , mais quelque chose n'allait pas. Je ne le connaissais pas comme j'aurais voulu la connaître, mais ça se voyait sur son visage puisque je l'observais d'une cachette se trouvant en face d'elle.

La rue dans laquelle elle était se vida peu à peu. Était-ce sa colère passagère contre la cagette ou simplement le fruit du hasard ? Peu importe. Cyne se posa sur une autre cagette abandonnée par son propriétaire qui n'avait, a priori, pas envie de subir le même sort que le cageot qui avait fini sa course contre le mur. Je l'ai observé ainsi un court moment, la regardant soupirer et passer sa main dans sa chevelure dorée. Je n'aurais pu avoir de plus belle occasion de l'aborder alors je fis le tour de la rue pour me rapprocher d'elle voulant la surprendre sur sa gauche. Néanmoins ce fut sur les derniers mètres que j'ai été le moins furtif marchant sur un bout de bois que je n'avais pas vu, révélant ainsi ma position aux oreilles et à l'attention de la mercenaire.

Ne pouvant plus me cacher je me suis dévoilé à elle sortant timidement la tête de ma cachette pour lui adresser un sourire gêné de m'être fait prendre. Quand elle me reconnut et me dit que c'était un plaisir de me voir, je me suis redressé pour aller à sa rencontre. Son visage fermé et le souvenir de sa fuite en pleine nuit me fit penser qu'elle n'était, au contraire, pas spécialement ravie de me voir. Je n'allais pas me gêner pour lui dire d'ailleurs :

Cyne Wkar . Je pense que le plaisir d'une telle rencontre me reviens plus qu'à toi. Si c'était vraiment un plaisir pour toi de me voir tu ne m'aurais pas quitté comme tu l'as fait ou tu m'aurais au moins donné de tes nouvelles.

Lentement je me suis dégagé de ma cachette pour faire un demi-cercle en marchant m'affranchissant de tous les obstacles avoisinants, me posant en face d'elle, elle dos au mur, ne lui laissant que l'impasse à droite et la rue à gauche pour fuir si telle était son intention. Je l'ai ensuite toisé de haut en bas, la reluquant aussi un peu, me remémorant ses courbes somptueuses pour finir par m'arrêter sur ses yeux et poser mon regard dans le sien. Un sourire en coin fendit mes lèvres :

Tu me sembles fatigué Cyne, en aurais-tu assez de courir après des contrats qui ne rapportent rien ?

Je ne cherchais pas la confrontation mais j'étais comme ça, je devais piquer dans le vif. Du coup je restais sur mes gardes prêt au combat si elle l'engageait, prêt à la poursuivre si elle décidait de prendre congé de moi car je n'avais pas l'attention de la laisser filer si facilement maintenant que je l'avais retrouvé.

Je t'inviterais bien à venir te reposer chez moi mais tu risquerais encore de t’éclipser en pleine nuit.

Ne l'a quittant pas du regard :

Que viens-tu à nouveau faire dans les parages mercenaire ? Qui viens-tu exécuter ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cyne Wkar
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 952
❝ Avatar : Jessica Alba
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur & Kara Ergorn-Jaggde
❝ Crédits : unicorn (vava), tumblr (gif signa & profil), perséphone (signa)

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 40 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Here you are again - Feat Cyne Wkar Jeu 14 Déc - 14:51


Le regard posé sur Ezear, Cyne rangea calmement son poignard, faisant mine de ne pas être inquiète un seul instant de savoir l’Alpha devant elle. Elle haussa légèrement les sourcils d’un air narquois quand il lui fit savoir d’un moyen non moins détourné qu’il lui en voulait toujours pour celle soirée où elle était partie sans donner de nouvelles. C’en était une preuve qu’il ne la connaissait que trop mal ; guère intéressée par les relations plus longues qu’une nuit courte, Cyne faisait toujours attention à ne jamais laisser de traces derrière elle, qu’il s’agisse de missions ou de contrats de nature plus personnelle. Elle songea un court instant à lui rabattre le clapet en insinuant qu’il devenait moelleux avec le temps à croire qu’elle aurait pu tomber sous son charme pour passer le reste de sa vie avec lui, mais elle préféra le laisser prendre la parole et prendre le rythme de la conversation.

Ezear se releva de là où il s’était caché — tel un rat espionnant son carré de fromage — avant de faire un demi-cercle autour de Cyne, la forçant à se mettre dos au mur. L’empêchant ainsi d’atteindre toute porte de sortie, l’Alpha semblait vouloir l’empêcher de le quitter de façon abrupte comme la dernière fois, mais la mercenaire n’avait aucune intention de le lâcher avant qu’il ne lui ait avoué ses raisons de sa filature. « Ne t’inquiète pas pour mes finances, Zouzou, je suis aussi riche qu’une reine qui vit aux dépends de son époux le roi ». La voix sarcastique, Cyne ne mentait qu’à moitié. Elle se demandait cependant comment l’Air avait fait pour comprendre sans un mot ni un regard qu’elle était bientôt aussi fauché qu’un esclave exempt au service de Ramose.

« Merci de la proposition, mais j’ai peur de voir dans quel genre d’endroit bouseux tu vis. Je me rappelle très bien de la taverne miteuse dans laquelle tu m’as invitée pour prendre un verre et si, au comble de l’horreur, il s’avère que c’est le reflet de ta demeure, il faudra que tu me laisses un pot dans lequel je pourrai vomir mon dégoût ». Un sourire franc sur les lèvres, Cyne sentait sa bonne humeur revenir peu à peu alors que les critiques d’Ezear lui revenaient en pleine figure. Une main posée sur sa hanche, la mercenaire continuait sans honte. « Pour ton information personnelle, Azkhil, mon boulot n’est pas toujours d’exécuter quelqu’un ». Elle laissa planer quelques secondes de suspens avant de reprendre. « Parfois, je dois écorcher, couper, sectionner, trancher, tronquer, mutiler, disséquer… je suis plutôt ouverte d’esprit en ce qui concerne les envies de mes clients ».

En toute vérité, Cyne ne prenait jamais de contrats qui frôlaient la démence. Tout ce qui était de la torture physique demandée par un client était systématiquement refusé, la mercenaire refusant de garder des souvenirs capables de la rendre aussi cinglée que ceux qui voulaient l’embaucher. De plus, malgré tout ce qu’elle laissait croire aux autres, elle n’était pas si dépourvue de morale, son frère l’ayant trop bien éduquée pour qu’elle se laisse aller à de telles choses. « Ce que je fais ici ? », répéta Cyne en riant doucement. « Je ne sais pas. A ton avis, que ferait une Air à Sterenn ? C’est tout aussi logique que de demander ce que ferait un Terre à Gorka. Ou un Eau à Vainui. Ou un Feu à Sezni. Je ne sais pas, que ferait un élémentaire dans la région liée à son élément ? »

Soupirant d’un faux désespoir, Cyne secoua la tête en lançant un regard à la ronde, presque surprise. « Et toi, Zouzou, que fais-tu ici ? Je pensais qu’avec tout ce qui s’est passé à Dahud, les meurtres, tout ça, tu serais plutôt en train de protéger ta région… pas en train de bavasser avec une mercenaire. Après tout… que se passerait-il si on apprenait qu’un Alpha discutait de façon houleuse avec une mercenaire ayant travaillé pour Elwyn ? Que se passerait-il si des rumeurs de haute trahison se faisaient entendre dans les sphères de la direction ? »



686 mots.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ezear Azkhil
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 378
❝ Avatar : Charlie Hunnam
❝ Crédits : Kelalin (Never Utopia)

❝ Métier : Alpha/Bibliothécaire
❝ Age : 42
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Here you are again - Feat Cyne Wkar Dim 17 Déc - 17:34

Je n'étais peut-être pas aussi de proche de la vérité que j'aurais pu le croire mais je n'en était pas aussi éloigné que ça. Cyne était fatigué. Peut-être que l'âge commençait à peser sur ses épaules ?  Peut-être qu'elle en avait assez de son métier et des obligations qui en découlaient ?  En tout cas la Cyne impétueuse et fougueuse  que j'avais connus il y a de ça un bon moment n'était pas celle que j'avais en face de moi. Je pense qu'à l'époque elle m'aurait lancé son poignard et elle aurait tenté de fuir, saoulé de mes demandes constantes pour qu'elle me rejoigne dans mon groupe d'intervention. Cette fois-ci, à l'inverse, elle rangea son poignard et me fit causette toujours avec autant de sarcasme et de moquerie dans sa voix. D'ailleurs elle me surnommait encore ''zouzou'' alors qu'elle savait que je n'appréciais pas cela.

Je suis loin de m’inquiéter de tes finances Cycy. Il n'y avait pas de raison que les surnoms à tendances moqueuses et enfantins n'étaient destiné qu'à moi. Surtout quand je sais de quelle manière du gagne ton argent.

Ce qui me faisait rire avec elle c'était cette façon qu'elle avait de me parler parfois un peu hautaine, comme si j'avais en face de moi une princesse ou je ne sais quoi de royale et de sur estimé.
C'était amusant d'entendre de la bouche d'une mercenaire, qui devait vivre un peu partout et souvent à la belle étoile, la façon dont elle pouvait dénigrer mon lieu de vie, mon chez moi, alors qu'elle n'en savait rien. Comme si la dame vivait dans un château et avait autour d'elle mille et une servantes prêtes à combler le moindre de ses désirs. Etait-elle mesquine et piquante pour juste s'amuser ou sa vie l'avait-elle rendu aussi aigrie que ça ? De mon côté je n'ai pu m'empêcher de rigoler, l'imaginant avec sa couche au fond des bois dans le froid de la nuit. Je lui répondit sur le même ton et avec tout autant de gentillesse :

Au vu de la nuit que j'ai passé et des souvenirs que tu m'as laissé j'ai bien fais de t'emmener là bas, tu ne valais pas une auberge plus classe malgré que tu faisais tâche dans le décor de celle-ci. J'ai souris en prononçant ses mots qui étaient que le retour de ce qu'elle m'avait envoyé.

Cyne, comme beaucoup de personne de sa fonction, avait le chic de dénaturer et de minimiser leur travail. Pour eux c'était logique de tuer, ou de faire souffrir autrui pour de l'argent venant de clients plus bêtes que leur pieds qui ne souhaitaient généralement que la vengeance.  A entendre les mercenaires leur activité est des plus normale. A entendre Cyne lister les différentes demandes de ses clients elle y prenait même plaisir.

De façon habille mais toujours sur le ton de la moquerie et du sarcasme, elle ne répondit pas à ma question. Bien évidemment il était logique qu'elle soit à Sterenn puisque c'est une Air mais j'étais  convaincu qu'elle savait très bien de quoi je parlais. Elle ne voulait pas me dire les vraies raison de sa présence en ville, ce qui était des plus suspect. En faite ça me confirmait même qu'elle avait l'intention d'exercer des activités malhonnêtes comme toutes celles qu'elle avait cité avant.

Non contente d'esquiver mes interrogations elle me retourna la question tout en essayant de me faire douter, voir même de me faire peur, sur les possibles conséquences de notre discussion. Son côté manipulatrice ressortit dans ses dernières paroles, un trait de caractères que j'avais eu tord d'oublier, alors que j'en avais souffert, qui me revint en pleine poire comme un boomerang.
Toutefois les années avaient défilés depuis notre première rencontre. Je n'étais plus le même homme . Si j'étais toujours attiré par ses charmes et si j'avais toujours la conviction de la recruter je n'avais ni le même statut hiérarchique qu'à l'époque, ni les même craintes de mon avenir. Ces suppositions me laissèrent donc de glaces.

Un sourire étendu sur les lèvres, n'ayant pratiquement pas bougé d'un iota, toujours bien sur mes appuies et prêt à réagir si nécessaire je lui ai répondu :

Il ne se passerait pas grand chose Cycy. Vois-tu en tant qu'Alpha je ne suis pas vraiment sujet à ce genre de problème, d'autant plus que je suis relativement assez connus pour que l'on ne m'incrimine pas sans d'énormes preuves concrètes si toutefois on ai l'idée de le faire. A savoir que mon rôle dans la région n'est pas que de la protéger, je suis aussi en charge d'enquêter de façon interne à la contrée, ce que je suis en train de faire. Secouant la tête de gauche à droite tout en marquant une pause.
Je ne crois pas que tu sois vraiment en position de parler de ce genre de chose mercenaire. Ce n'est pas parce que tu as travaillé une fois ou deux pour notre dirigeante que tu peux dire savoir ce qu'il se passe dans les hautes sphères. Tu le pourrais, si tu daignais bien à t'investir pour ta région madame je suis une Air de Sterenn. Mais à la place tu préfères gâcher ton don et tes talents de combattante en accomplissant des contrats cherchant la fortune au lieu de l'honneur personnelle et la pérennité de ta région. Mon ton se fit plus dur et plus sec. En réalité tu es une vagabonde sans attache. Tu n'es pas plus de Sterenn que ces gens du voyage qui viennent ici se faire de l'argent avant de repartir chercher fortune ailleurs.

J'ai marqué à nouveau temps de pause pour souffler de déception me rendant moi-même compte que Cyne n'était pas ce que j'avais pensé d'elle lorsque nous nous étions rencontré la première fois. Je l'avais maladroitement idéalisé me trompant sur son compte, cherchant à voir en elle ce que j'avais vu chez celle que j'avais perdu. Je me rendais compte que j'avais essayé de remplacer mon aimée à l'époque en voulant recruter Cyne ce qui était une grosse erreur. J'en venais même à être content qu'elle s'était enfuie ainsi sans un mots, sans nouvelles.
Cependant elle restait une personne forte avec des qualités et des atouts importants qui pourraient servir la région et les groupes d'interventions. Je ne pouvais pas laisser passer ma chance.

Tu pourrais faire tellement plus, tellement mieux que ce que tu fais depuis toutes ses années. Tu pourrais être actrice de choses qui sont plus grandes que toi, plus grandes qu'une bande de bouseux acerbes qui ne pensent qu'au mal qu'il pourraient faire aux autres. Tu pourrais, si tu le voulais, faire partie intégrante de la région et influer sur la grandeur de celle-ci. Tu pourrais trouver l'honneur de combattre pour elle et ses habitants. Si tu le voulais vraiment pourrais être une autre femme que tu n'es aujourd'hui. Une femme meilleure .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




~#~Sujet: Re: Here you are again - Feat Cyne Wkar

Revenir en haut Aller en bas
Here you are again - Feat Cyne Wkar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Autres Terres :: Sterenn :: Silen-
Sauter vers: