AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Groupes fermés
Les groupes des Matières et des Exempts sont momentanément fermés aux inventés et scénarios, merci de votre compréhension
Intrigue
Un vent de changement souffle sur les terres d'Oranda... Pour en découvrir plus, la première intrigue a été dévoilée
Venez donc tout savoir (ou presque) du meurtre d'Osrian Thenkar, membre de la Famille Birghild
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique

Partagez|

[terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Dim 4 Juin - 0:29



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

L'interdit avait une fois de plus prit le pas sur la raison. Elle se retrouvait là, au marché, à errer telle une ombre, en tentant de rester discrète. Généralement, on ne la remarquait pas. Elle avait l'apparence d'une blonde ou d'une brunette selon la lune et les cendres de Sterenn qui lui restait à disposition pour se colorer la chevelure. Mais dans tous les cas, elle ne pouvait s'empêcher de rabattre son capuchon et de baisser la tête, afin de ne croiser le regard de personne et d'éviter de se faire remarquer.
Cela se passait plutôt bien ces derniers jours. Elle avait réussi à chaparder quelques pommes, des baies, du pain et même une couverture les premiers jours. Parfois on la hélait, on tentait de la poursuivre, mais elle disparaissait si rapidement dans la foule, sans même se retourner, que les marchands préféraient abandonner.
Mais il arrivait parfois que la fuite soit plus complexe, que les autorités l'arrêtent, menacent de la réduire en esclavage ou de la fouetter si elle recommençait à adopter ce comportement inadéquat. Et là encore, elle parvenait à s'échapper silencieusement, avant même que la sentence ne tombe. C'était un fantôme, une détentrice de l'air que les commerçants espéraient ne jamais croiser sur leurs étalages ou dans leurs boutiques, comme tous les autres fichus voleurs qui hantaient les rues de Dahud. Elle était un petit bout de femme insaisissable, libérée et terriblement inconscient.

Ce jour-là, Rashka recommença ses machinations illégales. Naviguant dans le tumulte des clients, chapardant quelques pièces dans les poches de certains, un fruit dans le panier d'un autre ou le bijou d'une dame peu attentive, en véritable pickpocket. S'il y avait bien un don qu'elle s'évertuait à développer plus que celui de l'air, c'était l'art de subtiliser les objets, sans que son possesseur ne s'en rende compte. Et ce talent là, elle le maîtrisait de plus en plus, bien qu'il n'y avait pas à s'en vanter.

Tout aurait pu se passer comme à son habitude, mais c'était sans compter sur l’innocence et la bonne volonté dont pouvait encore faire preuve certains Orandiens.
Il y avait cette jeune fille, près d'un étalage de graines et d'épices diverses et variées. Elle était discrète et silencieuse, mais pourtant impossible à rater : de part sa chevelure d'or déjà, et d'autant plus car il était bien rare de croiser une aussi jeune fille qui mesurait cette taille là.
Tout de suite, leurs regards se croisèrent, mais Rashka ne lui apporta pas plus d'attention, ayant remarqué que cette inconnue ne semblait rien posséder de valeur, si ce n'était sa bravoure, qui allait lui jouer des tours dans le futur.
Faisant alors mine de s'intéresser aux ventes de l'épicier, les mains de la jeune air glissèrent discrètement dans les poches d'un homme à ses côtés, le dépouillant ainsi de ses biens à la vitesse d'un éclair. Elle quitta alors lentement le stand, pour ne pas éveiller les soupçons. Le calme était la clef pour une escroquerie réussie.

"AU VOLEUR ! s'écria-t-on dans son dos."

Son sang ne fit qu'un tour, et jetant un œil derrière elle, la jeune fille remarqua que la blondinette était la cause de son échec. Elle prit les jambes à son cou, bousculant des passants pour fuir en vitesse entre les ruelles de la capitale.
Se faire trahir par quelqu'un qui n'avait même pas été sa victime : cela ne lui était encore jamais arrivé.



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Dim 4 Juin - 8:35

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
27, dixième lune de l'an 836 ☙ L'atmosphère avait un goût différent. Au-delà de ce qui avait pu se dérouler ces derniers jours. Même si de voir ce cauchemar renaître de ses cendres encore tièdes n'était pas sans en être responsable. Je ne voulais plus sortir. Pas depuis ces deux jours. Mais Leanor ne m'avait guère laissé le choix. Point de garde pour cette sortie. Personne ne veillerait sur moi. La mystérieuse disparition d'un des gardes avait éveillé quelques soupçons. Il avait disparu alors qu'il m'escortait et en toute légitimité, personne au palais des représentants du Feu ne jugeait que ma vie valait plus que celle d'un garde. Pour eux, elle ne valait pas celle d'un Feu, fusse-t-il esclave lui-même. Hormis aux yeux de Ranrek... Mais il était bien trop demandé auprès de son père, même depuis son retour. Il savait que quelque chose n'allait pas, mais je restais fermée. Ce garde tué, ces deux jours passés avec ce cauchemar qui portait à présent un nom - Orkem maudit Conseiller de cette fichue Sezni - ma sœur... Je secouai la tête, m'étant promis de ne point y songer un seul instant.

Ma seule envie était de m'enfouir sous les couvertures de mon lit et de ne plus en sortir qu'à l'appel de la douce voix de Ranrek...

Impossible. Leanor était derrière moi. Et je lui causais déjà bien assez de soucis alors qu'elle avait à gérer les domestiques du palais. Je n'étais qu'un poids pour elle, un caprice de Ranrek. Nous avions beau nous entendre, il y avait cette froideur indescriptible entre nous. Ce n'était guère de l'hypocrisie, mais de la méfiance vis-à-vis de moi. Comme si je lui volais son monde en entrant dans l'intimité de Ranrek à partager cette chambre normalement réservée à son épouse. Je n'étais pas aveugle et voyais l'affection toute particulière qu'elle lui portait. Qui pourrait l'en blâmer ? Assurément pas moi. Au-delà du charme qui opérait sur moi, cet homme avait l'âme la plus dévouée et noble que je puisse connaître. Et j'en connaissais des âmes tendres. Des âmes douces. Des âmes aimantes. Ranrek était différent. Aux antipodes de l'image qu'Orkem m'avait indirectement laissée me forger toutes ces années durant. Et bien plus encore ; malgré l'appréhension, les doutes, j'avais l'impression qu'un seul mot de sa part suffisait à faire tomber la barrière qu'il souhaitait lever. Me livrer ainsi à lui pouvait être accordé à ma naïveté et mon inconscience. Ces deux défauts qui me narguaient jouaient bien évidemment leur rôle à la perfection. Toutefois, je ne pouvais nier le fait qu'à chaque seconde passée à ses côtés, j'avais l'impression de me reconstruire, de me renforcer. Alors qu'au contraire, auprès d'Orkem, je me détruisais, m'évaporais. Être ainsi tirée vers le bas, le haut, le bas, le haut... C'était une chose difficile à gérer, surtout pour une personne aussi instable que je pouvais être.

Cette faiblesse me révulsait. J'arrivais à me détester pour cela. Il était difficile de me faire ressentir cette colère. Il y avait bien sûr mes erreurs, celles que je ne pouvais finalement imputer qu'à moi-même et qui me mettait en colère contre moi-même. Les mensonges et les manipulations, l'absence et ce vide qu'a laissé Hly'tha derrière elle après sa Cérémonie. Et Orkem Vahlaan. Cette... acrimonie, haine, rage, peu importe comment il fallait la décrire, s'ajoutait à ces choses pour lesquelles je m'en voulais. Comme le signe d'un cercle vicieux, d'un serpent se mordant la queue. Si je le déteste, c'est parce que je me déteste, parce que ma sœur n'était pas là, ce qui m'a rendu en colère contre elle, mais le fait de ne pas parvenir à m'en sortir seule me ramène à m'en vouloir à moi seule. En fait, je trouvais là une justification à cette manie que j'avais de fuir mon reflet. De détester me voir à travers un miroir ou l'argenterie du palais. Parce que la seule personne que je détestais vraiment, c'était moi...

On me bouscula, je repris mes esprits. Chassant ces idées sombres de mon esprit, je laissai à nouveau mes sens en alerte. Toisant chaque personne, leur regard, leurs gestes. Je me méfiais de tout et de tous. Un espion d'Orkem ? Un homme de main des Ergorn ou autre ? Je trouver en chaque visage une raison de me méfier. J'étais terrorisée. Comme j'aurais aimé pouvoir m'enfermer dans les appartements de Ranrek le temps de reprendre pleinement mes moyens... La liste. Je me concentrai sur la liste de ce que m'avait commandé Leanor. Une petite bourse contenait juste assez pour régler les achats, il n'y avait pas de quoi devenir riche. Observant un étal, je m'attardai sur ceux qui m'entouraient et remarqua le regard particulièrement suspect d'une jeune femme. Elle était à moitié dissimulée, mais son regard transpirait la fourberie. Ses intentions me parurent louches lorsque nos yeux se croisèrent. Cependant, je ne compris pas de suite. Jusqu'à ce que je l'aperçoive glisser subrepticement sa main dans la poche d'un homme. Alors qu'elle escomptait partir malgré ma vigilance, je la dénonçai sans vergogne en cirant : « Au voleur ! » En la pointant du doigt. Les badauds se retournèrent, intrigués. Le temps qu'ils réalisent ce que je venais de dire et qu'ils fassent la corrélation entre mon alerte et la fille, cette dernière était déjà en course. Sans hésiter une seconde de plus, je me mis à sa poursuite. Pourquoi ? Aucune idée...

Je courrais pour la rejoindre dans un dédale de rues que je ne connaissais pas très bien. J'avais un très bon sens de l'orientation, mais avec les difficultés traversées ces derniers jours et les précédentes réflexions que je m'étais faite, je n'avais plus confiance en moi. Je courrais pour la rattraper, c'était autre chose que de courir après Hly'tha quand nous étions plus jeune. La fripouille se glissait dans les carrefours avec une agilité déconcertante et mon souffle n'allait pas tarder à me manquer. Est-ce que ça valait vraiment le coup ? Certainement pas. Il fallait que je commence à raisonner comme un habitant de Dahud... Après une lune passée ici, ça devenait presque ridicule cette tendance à ne pas vouloir laisser mes principes s'en aller, laisser la prudence prendre le dessus. Ça n'était guère juste qu'elle s'enfuit ainsi et s'en sorte. Je n'avais rien d'un garde ni d'un défenseur de la justice, mais j'avais été la seule à m'en préoccuper. Pourquoi les habitants de Lucrezia étaient-ils si amorphes face aux crimes, quand bien même fussent-ils mineurs ?

Entre l'indignation de l'immobilité de la plèbe, l'inutilité de la garde à cet instant, je ne prenais plus aucun repère, je me perdais doucement dans ce dédale où elle m'entraînait pour finir par arriver à bout de souffle. Je m'arrêtai, mains sur les genoux. Ainsi pliée, je respirais fortement et de plus en plus longuement. Plus un bruit de pas, j'avais perdu sa trace. Un chat fit tomber une planche de bois qui tenait en équilibre contre un mur, près de ses jumelles. Le bruit me fit sursauter. Redressée, je regardai autour de moi, sourcils froncés. Où étais-je tombée ?

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 1266 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Jeu 8 Juin - 0:30



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

Lancée dans une course effrénée, la jeune fille accumula les bousculades, renversant quelques étales, poussant au sol les personnes qui n'avaient pas réussi à l'éviter à temps. C'était devenu une habitude, elle savait maintenant comment faire pour compliquer la tâche à ses poursuiveurs, et pouvoir les empêcher de l'attraper.
Utiliser son environnement était toujours une bonne méthode : il suffisait de modifier le décor, d'user de ce qui se trouvait à sa portée pour gêner l'autre. Au fond, elle embêtait les autres Orandiens, ajoutant du piquant à leur quotidien, pour se sauver elle. C'était quelque chose de profondément égoïste. Mais elle faisait toujours attention, ou du moins, autant qu'elle le pouvait, à ne pas effrayer ou blesser des enfants. Être une voleuse elle l'assumait certes, se défendre aussi, se venger absolument, mais traumatiser des innocents : non. Ce n'était pas dans la ligne de conduite qu'elle s'était imposé lorsqu'elle avait décidé de quitter les siens à l'âge de quinze ans.

Après quelques minutes de fuite, Rashka se risqua à jeter un œil derrière elle, afin d'évaluer la situation. La garde dahudienne était-elle à ses trousses ? Le marchand avait-il entreprit de la rattraper aidé de quelques collègues furieux ? Loin de là.
En réalité, elle fut plutôt surprise de constater qu'il n'y avait déjà plus personne, si ce n'était une silhouette féminine, au loin. Il s'agissait de la blondinette du marché, celle qui avait osé donner l'alerte. Plus elle approchait, plus on remarquait son air déterminé, ses joues rosies par la course, et ses cheveux en bataille. La détentrice de l'air resta entre deux émotions en assistant à la scène : l'envie de rire, ne comprenant pas l'action et l'espoir que pouvait avoir cette inconnue en agissant ainsi; ou l'énervement, qui grandissait progressivement en elle. Si la brunette avait bien horreur de quelque chose, c'était que l'on se mêle de ses affaires.

Au coin de la ruelle suivante, elle décida alors de ralentir le pas et, profitant de la discrétion que lui offrait l'endroit, elle entreprit d'escalader la bâtisse qui faisait l'angle. Son don lui assurait une certaine facilité à la tâche, lui promettant agilité et réception en douceur en cas de potentielle chute. De plus, elle était un poids plume, habituée aux épreuves sportives, ce qui lui rendait la tâche encore plus aisé. Ainsi postée en hauteur, agenouillée pour ne pas se faire remarquer, elle laissa sa poursuiveuse débouler. Impossible de ne pas remarquer son essoufflement, cette dernière semblait perdue, presque apeurée en réalisant enfin ce qu'elle avait entreprit. Pauvre inconsciente qu'elle était.
Rashka se redressa pour se dévoiler, laissant son ombre se porter sur la jeune fille.

"A quoi tu joues brindille ?! s'enquit-elle d'une voix dure et agressive, qui détonnait avec son frêle physique. On t'a jamais dit de ne pas te mêler des affaires des autres ? Tu cherches les problèmes on dirait..."

Ainsi en hauteur, elle dominait la blonde de quelques mètres, ce qui lui conférait alors une position de supériorité. Le soleil entourait sa silhouette, la rendant légèrement menaçante, prête à bondir sur sa victime. Son sang bouillait en elle, ses poings se serraient, hésitants. C'était démangeant, cette envie de lui donner une bonne leçon, une raclée à cette gueule d'ange, comme à toutes ces personnes qui imaginaient encore le monde d'une manière bien trop pure.



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 12 Juin - 13:34

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
Les bâtiments et les pierres des murs ressemblaient à de nombreuses autres impasses de ce genre. Je pourrais tenter de revenir sur mes pas, mais la disparition soudaine de cette fille me posait bien trop d'interrogation pour pouvoir laisser cette idée de traverser l'esprit. Où était-elle passée ? Je fis un tour complet sur moi-même, perdue, scrutant la moindre aspérité des lieux au cas où elle s'y serait cachée. « À quoi tu joues brindille ?! La voix venait d'en haut, je suivis ce son tranchant le calme qui s'était installé. On t'a jamais dit de ne pas te mêler des affaires des autres ? Tu cherches les problèmes on dirait... » Je plissai les yeux, couvrant l'intense lumière qui émanait d'elle et m'éblouissait.

Ne pas se mêler des affaires des autres, c'est ainsi que les Lucreziens vivaient : s'en s'occuper des autres. C'est ainsi que des enfants restaient à la rue, que des personnes se faisaient violenter, d'autres tuées... C'est en ignorant ce qui peut arriver à son voisin qu'on laisse la porte ouverte aux pires intentions des Hommes. Si des gens s'étaient inquiétés de ce qui pourrait advenir d'une fille de quinze ans seule, perdue, je n'aurais peut-être jamais été enlevée par le Conseiller. Tout aurait été si différent... Fermer les yeux, comme ces œillères que l'on met aux chevaux en ville afin que les distractions de la rue ne les troublent pas. C'est ça, pour ne pas troubler notre confort, notre chemin, on ne regarde pas celui qu'empruntent les autres. Les laissant dans leurs ennuis. Ce n'était pas ma façon de vivre. Je refusais de fermer les yeux et d'ignorer ce qui se passe autour de moi. Pas tant par devoir envers autrui, mais par attachement à mon éducation, à cet environnement dans lequel j'ai grandi où, tous ensemble, nous étions forts, soudés. Bien trop de violence se passait près de moi sans que je puisse y faire quoi que ce soit. De part ma faible position ou de part mon manque de moyens. Cela me donnait une raison de plus de me mêler des affaires de cette fille qui se complaisait à ainsi me surplomber.

« Les gardes vont arriver, t'arrêter pour ta piteuse tentative de vol », lui criai-je d'un ton ferme qui, sur mes lèvres, n'avait pas de réelle crédibilité. Sans attendre, j'entrepris d'escalader à mon tour de mur afin de l'atteindre. Ce qui n'allait pas se révéler être une chose aisée. Grimper sur les arbres était pour moi un jeu d'enfant. Les falaises ne m'étaient pas non plus étrangères. Par contre, ce mur était bien trop régulier... Rapidement, je compris que ça n'était pas donné à tout le monde de gravir une telle paroi. Sûrement devait-elle être une Air. L'agilité de ces personnes était connue de tous.

Ce constat perspicace me fit inéluctablement penser à Hly'tha. Cette fille était de son peuple à présent. Je comprenais en tout cas bien mieux pourquoi ma sœur m'avait toujours devancée en tout point dès lors qu'il s'agissait de prouesses physiques. Que ce soit dans les courses à travers les arbres où, esquiver les embûches, devait se voir facilité par l'appréciation naturelle que son futur don lui accordait. Je l'avais toujours cru simplement plus agile que moi, qui passait pour une maladroite incorrigible. Mais finalement, ceci avait sa justification. Comme bien d'autres choses dans sa façon d'être, de penser, de faire. Hly'tha a toujours été un esprit libre, un oiseau qui peut se permettre de voguer à travers le monde entier tout en faisant fi des appréhensions et du jugement des autres ; parce que quelque soit le chemin qu'elle empruntait, elle aurait toujours une porte de sortie. Un échappatoire qui découlait de sa nature profonde : l'Air.

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 663 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 17 Juil - 22:44



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

Perchée en hauteur, la brunette tentait de bomber le torse pour se montrer plus menaçante qu'elle ne pouvait l'être. Le soleil était son allié dans cette tentative, éblouissant sa future victime par ses rayons. Elle avait plutôt bien choisit son observatoire, à quelques mètres seulement du sol, dans une ruelle presque abandonnée où le silence régnait en maître : s'en était presque théâtral.

"Les gardes vont arriver, t'arrêter pour ta piteuse tentative de vol, tonna la poursuiveuse, d'un ton qui se voulait ferme et dénué d'incertitudes."

Un sourire s'étira sur les lèvres de Rashka, elle n'était pas dupe. Les menaces n'avaient pas vraiment d'effet sur elle, et ce depuis bien des années, que cela provienne de la bouche d'un garde, d'un marchand ou même d'un tueur, dans tous les cas : elle se savait capable de s'en sortir. Peut-être avait-elle un peu trop confiance en elle, ou simplement était-ce une certaine inconsciente, mais la peur ne faisait pas partie de son quotidien.
Cherchant du regard quelconques ennemis supplémentaires provenant du marché, elle porta la main à son front pour se protéger du soleil. Comme attendu, elle ne constata que le néant et le vide. Personne ne s'était engagé derrière elle : on ne s'attardait pas pour le peu qu'elle avait réussit à chaparder : quelques pièces et des graines de tournesol pour cette fois. De quoi grignoter ce soir.

"Je ne vois pas grand monde qui accourt, ironisa-t-elle en se retenant de rire. Seulement toi, pauvre enfant qui tente de jouer la sauveuse. As-tu au moins passé ta cérémonie ? Que je sache si tu es en âge pour une bonne raclée."

Du regard, Rashka suivit la tentative de la blondinette pour atteindre le toit. Celle ci semblait bien courageuse malgré la situation, d'un tempérament certain, mais pas encore assez pour lui faire concurrence. Il fallait avoir grandi 'à la dure' pour pouvoir se comporter ainsi : grimper sans respecter les habitations, courir sans se retourner, voler même aux plus démunis, cracher sur les gardes, mentir à tous et même tuer ceux qui le méritait. C'était son quotidien, celui qu'elle avait choisit en disparaissant du jour au lendemain. Et contrairement à beaucoup, elle s'en satisfaisait grandement.

Impossible de savoir si c'était le ridicule de la situation ou bien la pitié qu'elle commençait à ressentir, mais la voleuse décida de sauter de la toiture, retombant sur ses pieds tel un chat. Faisant face à l'inconnue du marché, elle lui lança le plus menaçant des regards, attendant de voir si elle décidait d'attaquer la première, de reculer de quelques pas ou seulement de fuir.



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Mar 18 Juil - 10:43

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
Handicapée par la luminosité qui faisait contre-jour lorsque je cherchais à regarder la jeune femme, je fus vite déstabilisée. Ma tentative de la rejoindre était bien plus pitoyable que sa tentative de vol ratée... Je ne discernai que sa silhouette et ce qui paraissait être un sourire sur ses lèvres. Les secondes passaient et je comprenais que quoi que je tente de faire, elle finirait par s'en sortir. Le vol paraissait être monnaie courante dans ces rues... Loin d'ignorer que certains devaient user de cela pour survivre, cette fille n'avait pas l'air d'être une incapable ou d'une âme en peine. Elle pourrait se trouver un travail honnête, ne pas à propager ces idées de vilipender les passants pour le plaisir ou par avidité.

Lorsque je voyais ce genre d'actes, il m'était impossible de ne pas penser à Lya. Cette enfant faisait partie de ces oiseaux qui étaient obligés de voler trop près du sol pour survivre. Ces oiseaux qui ne pouvaient prendre leur liberté comme une victoire. Ils étaient dépendant de ce que la rue leur donnait. De ce que le sort leur réservait. Les choses seraient différentes si ces enfants de la rues avaient d'autres exemples à suivre. D'autres images de ce que peut être le monde. Un travail honnête n'était pas difficile à trouver. Même si eux n'avaient pas la chance d'avoir l'éducation qu'ont les Lucreziens lambda, ils peuvent trouver des personnes à qui se raccrocher pour s'en sortir. J'avais beau m'enfermer dans cet engrenage avec Ranrek, je ne manquais jamais une occasion de faire profiter Lya de ce que je pouvais gagner. Que ce soit par quelques pièces, de la nourriture, des vêtements, ou même quelques petits travaux que je lui confie. Il m'importait qu'elle comprenne qu'il pouvait exister d'autres façons de gagner sa vie. Malgré son refus de rejoindre le refuge d'Efrem, je persistais à vouloir l'y mener. Qu'elle puisse avoir des personnes honnêtes sur qui compter. J'avais compris qu'Efrem n'était pas un ange. Mais il n'en restait pas moins une bonne personne. C'est tout ce qui comptait. Malgré ce qu'il pouvait en penser, il apportait beaucoup aux enfants de qui il avait la charge.

Du haut de son perchoir, la fille répondis sans inquiétude à mon avertissement. « Je ne vois pas grand monde qui accourt. Seulement toi, pauvre enfant qui tente de jouer la sauveuse. As-tu au moins passé ta Cérémonie ? Que je sache si tu es en âge pour une bonne raclée », proférait-elle. Un rictus désabusé. Non, je n'avais pas passé ma Cérémonie, mais je n'étais pas aussi jeune qu'elle pouvait le penser visiblement. Ce ne devait pas être une très bonne observatrice. Mais cela ne m'importait aucunement. Que ce soit mon âge ou mon passé, mon éducation ou mes valeurs, ça ne changerait rien. Qu'elle menace de me mettre une raclée ne m'intimidait pas outre-mesure. J'en avais vu bien d'autres. Et la violence était une arme pour les faibles d'esprit. Même Orkem était d'accord sur ce point et Sven s'en lavait les mains. Je comprenais pourquoi. Un coup pouvait être porté par n'importe qui. Mais une véritable blessure, de celles qui nous atteignent le cœur, ce n'est pas à la portée d'une fripouille telle qu'elle.

Déséquilibrée en ayant tenté tout de même de monter, je dérapai et tombai lourdement au sol dans un gémissement de douleur. Ce n'était pas grand chose, mais assez pour m'érafler. Je me relevai et vis la jeune fille atterrir face à moi. Mes yeux écarquillés, je fis quelques brefs pas en arrière. J'étais seule, à sa merci, coincée dans cette impasse où elle m'avait menée. Son regard me perça l'échine. Essayant de trouver un échappatoire, je balayais la rue du regard. Rien... Un bout de bois pouvant servir de bâton, mais rien d'autre... Avec ou sans arme, je n'étais de toute façon pas une personne de violence. Au-delà de ma nature de Terre, je n'aimais pas la violence. Qu'elle soit de gestes ou de mots. Peut-être en avais-je trop souffert... Peut-être m'accrochai-je trop aux valeurs naïve que l'on tente d'inculquer à ses enfants pour espérer que les maux du monde ne viennent pas à les rendre aussi violent que lui. Mon problème était que les affres de la vie n'avaient pas nuancé ma façon de voir le monde. Une éducation douce et pieuse qui aurait dû être influencée par les épreuves qu'il m'avait été donné de traverser. Or j'y avais été imperméable. Touchée mais ma imprégnée. Brisée mais jamais totalement détruite. Plus résistante à l'intérieur qu'à l'extérieur. Après un court silence où elle me scrutait en attendant que je fasse un mouvement de trop, je me décidai à fuir. Vivement, je me glissai à sa gauche en tentant de la pousser pour détaler en courant. Cela avait beau pouvoir marcher sur le papier, la réalité avait un tout autre résultat...

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 876 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 24 Juil - 1:01



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

Ses pieds s'ancrèrent sur le sol afin de rendre son atterrissage plus aisé. La gestion de son don n'était pas encore très développé chez elle, mais déjà, la jeune air savait user de l'agilité accrue que lui prodiguait sa nature. Contrôler peu à peu le sens des vents étaient aussi relativement intéressant, rendant toujours ses quelques cabrioles assez impressionnantes pour tous êtres n'ayant jamais été témoin des talents d'un élémentaire confirmé au tatouage violacé. Elle ne pouvait que jouer de cette prestance et du cadre qui lui était offert pour jouer face à cette blondinette qui ne semblait pas être doté de pouvoir. Était-elle une exempt d'ailleurs ? Cela semblait être de plus en plus commun dans les rues de Lucrezia, mais ils ne cherchaient pas à se faire remarquer en s'égosillant sur les marchés comme l'avait fait celle ci.

Les sens en alerte, la brunette regarda son ennemie du jour se relever, légèrement égratignée par sa tentative ratée d'escalade. Le sourcil arqué et le regard froid, une étrange sensation de pitié et de dégoût lui montait peu à peu dans la gorge, l'empêchant de savoir comment agir.
Cette fille était tout ce qu'elle se forçait à détester, tout ce qu'elle évitait d'être : quelqu'un de droit, doté de valeurs, respectable avec un véritable sens chevaleresque. Et même si elle se forçait à la regarder comme une désolante et fragile créature, Rashka ne pouvait que regretter d'avoir perdu cette lueur dans les yeux, cette innocence et cette vision idéalisée de la vie.
Après tout, c'était indépendant de sa volonté, elle n'avait pas eu le loisir de grandir dans un cercle familial sain, ni eu le temps de découvrir l'amour avec les jeunes hommes de son âge, ni de fréquenter l'école ou d'apprendre un métier respectable comme tous les autres jeunes. Elle avait tout fait bien trop vite, avec courage certes, mais en commettant de nombreuses erreurs.

Devant le silence et l'immobilité de l'étrangère, elle songea un instant à abandonner ses envies de violence, desserrant légèrement ses poings, qui avaient commencer à trembler d'impatience. Mais l'idée d'accorder sa clémence la quitta rapidement lorsque la blondinette tenta de la bousculer pour fuir. Rashka n'était qu'un petit bout de femme dont on imaginait aisément se débarrasser, mais c'était loin d'être le cas.

"Tu y as vraiment cru ? s'exclama-t-elle vivement, à la fois amusée et étonnée par cette tentative hasardeuse."

Rapidement, elle s'empara du bras de la délicate jeune fille afin de la retenir, pour qu'elle lui fasse face. Entre la pression exercée par Rashka sur son bras, l'élan prit par Eden et l'arrêt brusque, l'épaule de la blonde frôlait la dislocation; de quoi lui retirer toute envie de prendre le dessus lors de cet affrontement.
Sans attendre de réaction de sa part, la voleuse continua son attaque en assénant un coup de poing sur le visage de l'inconnue. Elle n'en avait pas finit avec cette histoire : ceux qui lui voulaient du tort payait toujours. Il n'y avait désormais plus que quelques issues pour la victime : se battre, abandonner ou croiser les doigts pour qu'une aide extérieure intervienne miraculeusement.


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 24 Juil - 1:38

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
L'élément auquel nous appartenions ne définissait pas réellement la nature d'une personne. En tout cas, pas à Lucrezia. Le mélange des cultures avait comblé le fossé qui séparaient les différentes régions. Passées les frontières, on se croirait dans un tout autre monde, avec de toutes autres lois. Parfois acceptables, compréhensibles, et parfois décalées avec ce que nous connaissions. Un écart qui avait dû s'estomper avec les années afin de permettre aux différents éléments de coexister dans cette région centrale. Ce n'était pas un mal en soi. Il fallait bien trouver une solution pour cohabiter sans se marcher dessus ni heurter les mœurs de chaque peuple. Difficile pour un Terre d'aller accepter la violence, le vol, la méchanceté gratuite. Même l'échange de pièces était un précepte étrange pour tout Gorkien n'ayant jamais connu la ville. Même si ma mère avait coutume de se rendre dans les villes, ça n'avait jamais été le cas de Hly'tha et moi. Nous restions à la maison. Au malheur de mon aînesse. Au bonheur de mon père. Il n'aimait pas l'extérieur, cela se voyait dans ses yeux dès lors qu'il était question de quitter le village ou les champs. Je ne pense pas qu'il ait le moindre problème avec les gens en général. Il craint juste qu'il nous arrive malheur s'il on s'aventure au-delà du village. Il n'eut pas tort... Entre Hly'tha que nous pensâmes morte lors de sa Cérémonie et moi qui ne suis jamais rentrée à la maison, il avait de quoi renforcer ses convictions quant au mal que peut faire l'extérieur.

Je n'affectionnais pas l'extérieur. Ne rêvant que d'une chose : pouvoir un jour retrouver la tranquillité de la Forêt Fluorescente. La gentillesse et la bienveillance d'autrui. Le silence ponctué des cris d'animaux qui ne vivent en parfaite harmonie avec les Terres. Gorka n'était pas exempte de tout vice. Il y avait de l'esclavagisme, ça restait normal. Mais les esclaves étaient bien traités. Traités comme des humains, des âmes vivantes. Il y avait des larcins et autres bandits de grand chemins. Mais cela restaient des éléments isolés contrairement à la violence omniprésente dans les rues de Lucrezia. Insultes, maltraitance, vols, et pire encore... Tout ceci était monnaie courante. Et dans cette folle hérésie, je restais au milieu, à espérer que les choses changent en leur temps. Me raccrochant à cette idée car au fond, je ne voulais pas partir. Je ne voulais pas quitter Ranrek...

Penser à lui ou à mon père n'allait pas réellement m'aider dans cette délicate situation où je me trouvais. Un vol et de la violence. Voilà un résumé laconique et juste. Une journée banale dans les rues de Lucrezia. Cela m'hérissait le poil. Pourquoi les gardes ne faisaient-ils rien ? Pourquoi laisser ce genre de spécimen voleter sans payer le moindre de ses crimes mais s'acharner sur des exempts - ou présumés exempts - parce qu'ils osent se promener trop loin de leur maître ? Cela me révulsait. Mais je ne pouvais rien y faire... M'engager dans la garde ? Ha, la blague. À peine capable d'utiliser mon don, pas même fichue de le prouver, ce n'était même pas une question de carrure ou de compétence. Même sur le papier, sans que mon visage ou ma silhouette n'apparaisse, je me ferais rejeter. Naïve mais pas aussi idiote que je pouvais le paraître. À mon grand regret. Une personne stupide pouvait ne pas comprendre, ne pas percevoir ce qui se passait autour d'elle. L'ignorance... Quel beau cadeau ! Mais personne n'était capable de rendre un semblable ignorant. On ne perdait pas ainsi la connaissance et notre perception du monde. Elle se modifiait avec les années, pouvait être altérée, mais jamais fondamentalement changée pour que tout nous paraisse nouveau. Pour que notre esprit ne soit plus qu'un parchemin vierge sur lequel il nous est donné la chance de réécrire notre histoire, notre réalité. Comme j'aimerais pourtant... Oublier le deuil fallacieux de ma sœur, oublier Orkem... Oublier tout ça. Tout tournait tellement dans ma tête, inlassablement, qu'il m'arrivait d'avoir l'impression d'exploser. Exploser... Extérioriser, montrer cette colère qui me hantait. Comment faisait-on pour extérioriser ? Se trouverait-il un moyen pour qu'il n'y ait en cela ni violence ni rage ?

Parfois, la violence n'avait guère besoin de rage.

« Tu y as vraiment cru ? » Lança l'impertinente en m'enserrant le bras. Freinée dans ma fuite, je reculai de quelques pas en gémissant de douleur suite à l'à coup qui paru m'arracher l'épaule. Pour me défaire de son étreinte j'essayai de retirer sa main avec celle que j'avais de libre. Mais un coup de poing fulgurant m'empêcha de rendre toute tentative de lutte utile. Je sentis des larmes me monter aux yeux alors que bouillonnait mon sang dans mes veines. Je voulais lui demander d'arrêter, de me laisser tranquille. Lui jurer que je ne lui chercherais plus d'ennuis. Mais face à la douleur qui m'ébranlait déjà le corps, je n'eus pour seul réaction de lui asséner un coup de poing en retour. Je n'étais pas une bagarreuse, loin de là. Et au lieu de son visage, c'est son oreille que je frappai. Ceci avait de quoi la désorienter, l'oreille étant un pilier de l'équilibre, mais j'étais loin de l'avoir prémédité et ma force était bien trop insignifiante pour réellement la sonner. Je tentai de la repousser en la poussant non sans violence. Était-ce ainsi qu'on extériorisait ? J'étais rouge... De colère, de honte par ce geste posé, de la douleur de ma joue qui me piquait comme si on me plantait plein de petites aiguilles. Un goût de fer s'était immiscé dans ma bouche... Qu'étais-je en train de faire ? Je restai un instant spectatrice de ce qui se passait, incapable de riposter, figée par ma propre bêtise.

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 1018 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 24 Juil - 7:18



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

Si la plupart des personnes qui pratiquaient le combat ou qui usaient de violence régulièrement savaient sans aucun doute comment agir et se défendre, Rashka elle, y allait toujours à tâtons. Elle n'était pas de ceux qui avaient apprit des enchaînements, des chorégraphies d'attaques, ni de ceux qui connaissaient bien les points sensibles qu'il fallait viser : elle se contentait seulement de suivre ses pulsions et d'attaquer les parties du corps qui lui faisaient de l’œil. C'était assez sauvage comme manière de procéder, sans honneur même, puisqu'elle était totalement prête à ruer de coups son adversaire peu importe qu'il soit plus jeune, plus fragile ou encore moins bien armé.
Et c'était le cas de cette blondinette qui semblait là participer à sa toute première altercation de rue. Réagissant comme si la main de la voleuse constituait en une plante qui s'était développée autour de son bras, elle peinait à la faire disparaître en tirant dessus avec vigueur, amusant la principale concernée par la même occasion.
C'était rare d'être face à un adversaire aussi pure. D'ordinaire, ce genre de bagarres se déroulait face à des personnes aussi tenaces et sans pitié que pouvait l'être Rashka, ce qui rendait la chose plus dangereuse, mais qui ajoutait aussi une petite pointe de défi qui était appréciable pour les caractères impulsifs et joueurs comme le sien.

Pourtant, l'inconnue du jour se montra beaucoup plus combative que prévu. De manière impulsive, elle lui rendit un coup mais manqua sa cible, frôlant son visage. La brunette fut légèrement percutée, son oreille se mit à siffler, ce qui fit résonner les sons dans son crâne. Pas de quoi la faire abandonner ni vaciller pour autant, mais une bonne manière de la faire sortir un peu plus de ses gonds.
Se faisant pousser par la blonde, elle recula de quelques pas le temps de retrouver ses esprits et de reprendre son élan.
Un sourire s'étendait sur ses lèvres : cette gamine n'en avait donc pas eu assez avec ce poing dans la figure ?

"Tu vas le regretter, articula-t-elle avant d’asséner un puissant coup de pied dans le thorax d'Eden, la faisant violemment tomber sur le pavé."

Son but n'était pas de la tuer, loin de là. Il fallait qu'elle puisse tout de même rentrer chez elle par la suite, que ce soit en boitant couverte de sang certes, mais toujours vivante. Rashka comptait juste la marquer profondément afin qu'elle ne recommence pas à 'balancer' les délinquants des rues de Lucrezia. Au fond, il n'était pas impossible que cette demoiselle soit déjà suffisant amochée par les horreurs de la vie, mais elle ne semblait pas encore avoir retenu la plus importante leçon que ce monde enseignait : l’égoïsme était la clé.
Dans son élan de violence, la détentrice de l'air s'avança jusque son ennemie, la surplombant. Elle maintenait son pied au dessus de ce délicat visage, menaçante. Son imposante botte de cuir, rare et précieux cadeau de la part d'un certain maquignon, se présentait à quelques centimètres seulement, prête à écraser le crâne de l'étrangère.

"Alors, on a perdu sa langue ? Ouvre-la ou je t'éclate le visage, menaça Rashka déterminée à entendre des excuses avant d'abandonner cette lutte."


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 24 Juil - 12:03

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
L'intérêt de la violence ne m'a jamais paru bien défini... Se défouler ? Montrer que l'on est plus fort et ainsi légitimer une sorte de loi de la jungle où les plus faibles servent de dîner aux plus forts ? Nous n'étions pas dans le même fonctionnement que les animaux. Nous étions organisés dans des sociétés qui prônaient respect et intégrité de chaque élémentaire. Il n'y avait pas lieu de faire preuve de violence et de haine aussi gratuite. Elle avait fait un faux pas, elle devait le payer. Je ne parle pas d'un prix fait de coups et de blessures, mais d'une dette morale envers la société qui régissait ainsi nos comportements. Le sien était inéluctablement déviant... Mais il fallait bien avouer que je l'avais chercher. Pourquoi donc ? Pourquoi n'avais-je pas simplement fermé les yeux ou détourné le regard en priant qu'elle ne m'ait pas vu l'observer agir ? Peut-être devenais-je instable et encore plus inconsciente qu'avant.

En moi s'étirait jusqu'à l'écartèlement la dernière fibre de conscience. Le dernier filon qui me permettait de tenir bon. J'avais si peur de ce qui pouvait attendre mes proches, ce qui pouvait m'attendre moi, dès lors que je repensais à Orkem que tout le reste me paraissait futile. Même Karam pourrait passer pour un petit chiot couché dans son panier... Cette relativité me coûtait cette raclée maison que je me prenais. Mais je n'en voulais même pas à la vagabonde. C'est sûrement ce qui devrait m'inquiéter le plus. Après tout, elle me faisait du mal. Toute personne qui nous fait si gratuitement du mal, on devrait lui tenir rancune ? Le détester pour son geste ? La seule personne que je parvenais à détester en cet instant et comme toujours, c'était moi. Le peu de confiance que j'avais pris se dilapidait à mesure que les hématomes se dessinaient sur ma peau.

Un élan dont les mouvements d'air auraient pu se dessiner sous mes yeux propulsa l'importune alors qu'en souriant, elle me menaça de plus belle : « Tu vas le regretter », siffla la galvaudeuse en provoquant ma stupeur. Un violent coup vint me percuter dans la poitrine. La force de frappe me coupa le souffle un instant et me fit reculer de plusieurs pas puis tomber à la renverse, manquant d'équilibre. Ma tête cogna durement le sol, ce qui ne manqua pas de légèrement me sonner.

En vain, je tentai de me redresser. J'avais si mal... Toussotant, un peu de sang qui s'était éparpillé dans ma bouche après son coup de poing gicla pour tomber sur ma tunique abîmée. Avant que je n'ai pu me relever, elle était revenue à ma hauteur. Je retombai au sol de toute mon étendue et en cillant, je vis sa botte au-dessus de mon visage. Je portai mes bras entre son pied et ma tête, les croisant en espérant que cela pourrait au moins amortir le choc. Je n'étais pas vraiment douillette ou particulièrement sensible à la douleur physique. Un coup, ça s'encaissait et trois jours après, on était remis. C'était rien face aux autres douleurs avec lesquelles je devais vivre, dormir, passer le reste de mes jours. Cependant, ça n'était jamais agréable, surtout pour une raison si délétère pour pas grand chose. Un excès de zèle que je payais dûment. « Alors, on a perdu sa langue ? Ouvre-la ou je t'éclate le visage », proféra la fugitive qui ne l'était plus tant. Balbutiant entre mes lèvres, de mots entrecoupés d'une respiration haletante et élans de douleurs qui m'éprenaient, je ne me fis pas prier. « Non j't'en prie arrête, arrête ! J'suis désolée ! J'ai rien vu, rien dis, rien fais, pardon ! » M'étalai-je en lamentables excuses. Je priais Tarlyn pour qu'elle s'en aille sans plus de cérémonie, mais je restai plaquée au sol, redoutant un dernier coup en guise de salutation.

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 675 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 476
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : endlessly epic

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Lun 24 Juil - 19:41



Pride and Prejudice
Eden ξ Rashka

An 836. 27, Dixième Lune.

Contre toute attente, ses dernières actions semblaient avoir porté leurs fruits : l'inconnue était désormais mal en point, crachant du sang alors que la panique se glissait en elle.
La puissance de son coup avait été une véritable surprise pour les deux et Rashka avait fait encore plus fort en la menaçant de son pied. Jamais elle n'était allé si loin jusque lors, et intimement, même si elle tentait de se convaincre du contraire; elle savait pertinemment qu'elle n'aurait pas eu le cran d'écraser sa botte sur le visage de la blonde. Se venger certes, mais salir ses affaires et voir un visage écrabouillé, très peu pour elle.

"Non j't'en prie arrête, arrête ! J'suis désolée ! J'ai rien vu, rien dis, rien fais, pardon, balbutia la malheureuse pour obtenir l'absolution."

Lentement, l'agresseuse retira son pied, faisant mine d'hésiter. Elle ne voulait pas montrer une once de faiblesse et maintenait une expression de cruauté, chose qui paraissait étrange et plutôt peu crédible face à son petit gabarit et son visage d'enfant.
Le silence de la ruelle la ramena pourtant à la réalité : ce petit échange, aussi intéressant soit-il, lui avait fait perdre bien du temps. Ses récoltes du jour avaient été relativement maigres, et il lui fallait encore trouver un lieu où squatter illégalement pour la nuit. Les Lucreziens étaient loin d'être hospitaliers, alors elle se permettait tout pour trouver ne serait-ce qu'une once de confort.
Prête à déguerpir, Rashka passa son imposante capuche sur ses cheveux, comme pour se protéger des regards et fuir en toute discrétion.
Prenant de l'élan, elle asséna un dernier coup de pied à sa victime, visant le genou pour l'affaiblir. Hors de question de lui permettre de courir à nouveau après un voleur en fuite dans les prochains jours.

"Voilà pour toi, lâcha-t-elle sèchement en lui lançant un dernier regard glacial. Retiens la leçon et ne t'avise plus de croiser mon chemin."

Satisfaite de l'issu de cette journée, la brunette porta une main à son crâne, comme pour se permettre de retrouver ses esprits. Elle cherchait à se calmer et surtout à stabiliser un véritable équilibre : les oreilles étaient un véritable point sensible. Elle fit quelques pas puis une fois assurée de son état, s'engagea sur les toits des maisons, fuyant silencieusement à une vitesse fulgurante.
La pauvre était loin de s'imaginer qu'elle avait là abîmé une jeune femme qui était la possession et sous la protection d'hommes très influents.


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eden'El Lumnar
néophyte


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2780
❝ Avatar : Elle Fanning
❝ Multi-Compte(s) : Lexmark & Ceersa motor sport & Aakchoum
❝ Crédits : Schizophrenic (av) • Vanka (gif) • ÐVÆLING (sign)

❝ Métier : Domestique au palais des représentants du Feu
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden Mar 25 Juil - 10:09

Rashka Velane
&
Eden'el Lumnar


Pride and Prejudice
Sans grande conviction, j'œvrais pour conserver un semblant de calme. Vaine tentative qui me donnait plus l'air d'être un petit chiot craignant l'orage mais vous faire croire que non, tout allait bien. Une façon assez pittoresque de mêler tremblements et visage fermé. Mais fléchir face à cette fille était mon seul échappatoire. Malgré ce sentiment d'injustice qui m'exasperait, je n'avais guère d'autre choix si je voulais que ça en finisse. Attiser sa colère n'était pas la meilleure solution pour mettre un terme à cette altercation. Parler de lui faire entendre raison, de la convaincre que ses actes étaient mauvais, n'était pas non plus envisageable. Elle ne porterait pas une seule attention, un seul crédit à mes mots. Navrant, triste et déconcertant quelque part...

Fermant les yeux pour ne pas regarder ce qui m'attendait, ne pas voir cette lueur mauvaise dans les yeux de cette jeune femme, ne pas l'affronter même d'un coup d'œil, je ne pouvais qu'appréhender sa décision. Comme un signe des dieux, j'entendis le cuir de sa botte grincer pour s'éloigner de mon visage. Reprenant alors mon souffle, je pensais que c'en était fini. À tort...

Je baissai mes bras, posant mes paumes sur les pavés de pierre où j'étais malgré moi étendue pour amorcer une nouvelle tentative de me relever. La vile jeune femme s'était entourée d'une épaisse capuche de voyageur qui dissimulait aisément son visage fin. Pourtant son regard restait plus que perceptible. Une nuisible lueur malfaisante. Me décochant un tressaillement de stupeur, la vagabonde arma un dernier élan qui vint me porter un coup directement dans le genou. M'arrachant un cri de douleur, je me pliai en deux, yeux fermés. « Voilà pour toi. Retiens la leçon et ne t'avise plus de croiser mon chemin. » Alors que j'en pleurais de douleur, je m'étalai une nouvelle fois au sol, incapable de discerner la direction qu'elle avait pu prendre.

Plusieurs minutes passèrent où suite aux sanglots, je restai allongée, incapable de me risquer à me redresser tant la douleur me rappelait à l'ordre. Cet affrontement m'avait vidé du peu de force que j'avais... Je sombrais dans un état à demi-conscient alors que j'entendis à nouveau des pas se diriger vers moi. Ma vue était brouillée, ce qui m'empêchait de voir qui s'approchait. J'avais beau redouter que ce soit une nouvelle mauvaise rencontre, je n'avais pas la foi de lutter ni d'essayer de détaler. « Eden ? » Entendis-je d'une voix lointaine, comme si un sifflement masquait le son de cette voix qui pourtant, me semblait familière. La personne s'avança et atteignit ma hauteur. « E-frem... » Il passa sa main derrière ma nuque et l'autre à mon épaule opposée à lui pour me soulever de ce sol poussiéreux. « Que t'est-il arrivé ? » Demanda-t-il inquiet et hostile à l'idée qu'on ait pu me faire du mal. Non sans difficulté, je me blottis contre lui en passant mes bras autour de son cou. De nouveaux pleurs m'envahirent. « Ramène-moi au palais s'il te plaît », sanglotai-je. Il m'enlaça et posa une main derrière ma tête comme pour ne jamais me laisser m'éloigner de lui une seconde de plus. « Tu vas pas retourner au palais dans cet état, je te ramène au refuge, Eden. Je vais prendre soin de toi, ne t'en fait pas. Tout ira bien. Je veillerai sur toi. » Nous restâmes quelques minutes ainsi. Sans peine, je m'endormis dans son étreinte. Il me porta jusqu'au refuge où il résidait. À mon réveil, la journée serait déjà bien avancée...

@Rashka Velane ☙ #Sanie #Vanka ☙ 627 mots

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
[terminé] Pride and Prejudice ♠ Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Dahud :: Lucrezia :: Centre :: Grand Marché-
Sauter vers: