AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Groupes fermés
Les groupes des Matières et des Exempts sont momentanément fermés aux inventés et scénarios, merci de votre compréhension
Intrigue
Un vent de changement souffle sur les terres d'Oranda... Pour en découvrir plus, la première intrigue a été dévoilée
Venez donc tout savoir (ou presque) du meurtre d'Osrian Thenkar, membre de la Famille Birghild
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique

Partagez|

Lachlan et Oranda, une longue histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 1619
❝ Avatar : Kristofer Hivju
❝ Multi-Compte(s) : Kara Ergorn-Jaggde, Cyne Wkar
❝ Crédits : angeldust, pinterest

❝ Métier : Aide son ami Aishwarya à sa taverne
❝ Age : 37 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Lachlan et Oranda, une longue histoire Sam 24 Sep - 20:39




Lachlan Iorek Thralmur ft Kristofer Hivju

Qui je suis


Quel est ton rang social ?
Président Peuple Haute position Esclave Autre

De quel élément te méfies-tu le plus?
Eau Terre Feu Air Matière Au choix

Quel est ton but dans ta vie ?
Dominer le monde Travailler dur pour ta famille Glandouiller et t'amuser Au choix

Quelle est la divinité qui vous correspond le plus ?
Malaggar Jalahiel Glorë Tarlyn Rhaegal Au choix

Quelle palette de couleurs vous correspond le plus ?
Violet et gris Marron et vert Gris et bleu Beige et orange Noir et blanc

Quelle est la paire d'animaux qui vous correspond le plus ?
Le scorpion et le lion L'hippocampe et le dauphin L'aigle et le papillon Le scorpion et le caméléon Le cerf et le loup

Avec quelle matière préférez-vous vous vêtir ?
Lin Soie Cuir Coton Sans rien

Vous êtes kidnappé par un vendeur d'esclaves, votre réaction parmi les propositions suivantes :
Vous vous montrez coopératif pour vous échapper dès que votre kidnappeur aura le dos tourné
Vous paniquez et criez à l'aide en tentant de frapper votre kidnappeur
Vous montrez votre tatouage pour prouver que vous n'êtes pas un esclave
Vous organisez un plan avec les autres esclaves pour vous échapper
Vous utilisez votre don pour vous en sortir, quitte à blesser un innocent car vous ne le maîtrisez pas parfaitement
Au choix

La qualité que l'on peut trouver chez vous ?
Énergique Chaleureux Curieux Aventurier Doux

Le défaut que l'on peut trouver chez vous ?
Stressé Dragueur Autoritaire Égoïste Solitaire

Pour cocher, mettre checked juste après "checkbox"

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Surnom: Iorek, Lach'Age: 37 ansMétier: aucun officiellementSituation amoureuse: CélibataireGroupe et niveau: Exempt, pas de niveau
CARACTÈRE

Solitaire. Principalement. Je n’aime pas être entouré d’une multitude de personnes dont le seul but est de parler jusqu’à leur mort.
Brusque. Ça, c’est ma sœur qui le dit. Apparemment, je suis trop rude dans ma manière de parler aux gens, je ne mets pas assez de forme.
Bourru. C’est aussi ma sœur qui le dit. Je devrais essayer de m’ouvrir aux autres et de sourire plus. Mais bien sûr.
Exigent. Il est hors de question de faire quelque chose à moitié. Soit tu le fais complètement, soit tu le fais complètement. On ne peut pas se permettre d’être négligeant, surtout quand on est un Exempt.
Indépendant. Je ne dépends de rien, je peux quitter ma région à tout moment si je dois sauver la vie de ma sœur. Les objets peuvent être remplacés. Ma sœur, non.
Mature. J’ai grandi plus vite que la plupart des gens. Je n’ai jamais vraiment eu d’enfance.
Prévoyant. Je fais en sorte de tout prévoir à l’avance pour ne pas avoir de mauvaise surprise. J’en ai déjà assez eu en étant gosse, merci bien.
Réaliste. Je ne me fais plus d’idées surréalistes. Le monde est cruel. Il faut faire avec. Il ne faut surtout pas aller s’imaginer que les gens vont vous prendre en pitié parce que vous avez perdu votre maman ou encore votre liberté.
Loyal. Jamais je n’abandonnerai ma sœur et mon ami. Ils sont devenus une partie de moi, une partie qui restera à tout jamais inscrite en moi. Et dès qu’une personne entre mon cercle intime, elle peut être sûre qu’elle peut me faire confiance à 100%.
Courageux. C’est Aishwarya qui m’a dit ça lorsque je suis arrivé avec ma sœur à sa taverne. Lorsque nous lui avons raconté d’où nous venions. Je ne suis pas d’accord avec lui. J’ai fait ce que je devais faire. Je ne suis pas courageux. Je suis juste moi.

DERRIÈRE L’ÉCRAN: Je m'appelle Rapunzel et j'ai 18 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à Aspyn et je le trouve forcément trop cool   . Mon personnage est un PV et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.


en savoir un peu plus sur moi

+ Quelle est ta région d'origine ? Y es-tu encore ?

Ma région d'origine est Sterenn, la région de l'ouest, liée au don de l'Air. Et non, je n'y suis plus. Ma soeur pourrait vous dire que ça a été un déchirement de quitter cette région qui nous a accueillis pendant une petite partie de notre vie, et ça a dû être le cas pour elle, mais certainement pas pour moi. Je n'ai jamais aimé y vivre. Je ne pourrai pas dire pourquoi. Les gens y étaient trop... étranges. Trop égoïstes, ne souhaitant que travailler pour avoir le plus de privilèges possibles. Mes parents faisaient partie de cette catégorie de personnes. Ils en font toujours partie, aux dernières nouvelles - nouvelles qui datent d'il y a à peu près 22 ans. Parce que oui, j'ai quitté la région Sterenn à mes 17 ans, quand je suis parti avec ma sœur. A quoi bon y rester ? Je n'ai pas de don, je n'aime pas y vivre, alors autant quitter l'endroit pour un autre, meilleur.

+ Parle-moi de ta famille, et de ton lien avec elle.

Je pense avoir dit tout ce qu'il fallait. Mes parents étaient avares et cupides. Mes frères et sœurs, tous plus petits que moi, étaient des enfants horribles, capricieux et gâtés. Seule ma sœur Émeraude, la plus vieille après moi, est restée avec moi. Ensemble, nous avons quitté Sterenn pour nous réfugier à Vainui, lorsque nous avons compris que nous n'avions absolument aucun don.

+ Si tu pouvais aller dans une autre région d'Oranda, où irais-tu et pourquoi ?

J'ai eu ce choix à faire, lorsque ma sœur et moi avons dû quitter Sterenn pour notre protection. J'ai refusé de passer ma Cérémonie, à mes 15 ans, et j'ai quitté ma famille à ce moment-là, trouvant refuge dans des îles flottantes abandonnées. Néanmoins, j'ai attendu ma sœur, et de ce fait, j'ai eu deux ans pour réfléchir quant à quelle région était la meilleure pour nous accueillir. Je vous passe deux ans de réflexion longue et intense, mais mon choix s'est porté sur la région de Vainui. Ce qui a fait grandement pencher la balance en faveur de cette région est le roi. Malgré le fait que cette région soit dirigée par un couple royal, et non par des personnes élues par le peuple, le roi est connu pour sa sagesse, son intelligence et sa bonté. Je me suis toujours demandé comment il aurait réagi, en apprenant que je cherchais refuge pour ma sœur et moi. Bien sûr, je me suis imaginé beaucoup de scénarios, comme par exemple le fait qu'il nous accepte dans sa famille. Mais je sais très bien, il ne faut pas se voiler la face, qu'il nous aurait immédiatement arrêtés pour nous envoyer dans un centre d'esclavage. Pour autant, il m'a semblé le moins dangereux - parce que même si les habitants de Gorka étaient plus que sympathiques, ils étaient bien trop curieux à mon goût. Et je ne parle même pas de Sezni.

+ Quel est l'élément que tu haïs au plus au point ? Pourquoi ?

Parler de haïr un élément est tout de même quelque chose de fort. Je ne haïs aucun élément. Mais je peux très bien haïr des personnes contrôlant un certain élément. Et c'est le cas. Comme je l'ai dit, vivre parmi les Air m'a très vite dégoûté de ces personnes. Certes, tous ne sont pas pareils, mais les gens que côtoyaient mes parents étaient tous les mêmes : tous avares, cupides, prêts à tout pour avoir ce qu'ils voulaient et ce qui pourraient les aider à gravir les échelons. Je n'ai jamais aimé leur mentalité, leur besoin presque vital de pouvoir. En ce sens, ils m'ont fait penser aux Feu, mais n'en ayant jamais rencontré et n'ayant entendu que de simples rumeurs, je n'ai jamais pu savoir si cela s'avérait réel. Néanmoins, les Air, oui, je les haïs.  

+ As-tu un secret ? Un secret dont personne ne devrait en entendre parler ?

Je suis un Exempt. Tout simplement. Un être considéré comme impur, contre nature. Quelque chose de sale, d'avilissant. Un objet destiné à l'esclavage. Voilà l'unique chose que personne ne doit savoir. Enfin presque. Le fait que je sois un Exempt est connu par deux personnes : ma sœur et mon meilleur ami. Cependant, il y a une chose que je leur cache, alors que je leur avais promis de ne rien leur cacher. J'aide mon meilleur ami à sa taverne, mais j'ai très vite compris que celui-ci avait du mal à joindre les deux bouts. J'ai alors commencé à me plonger dans un univers sombre et violent. Ainsi, tous les trois soirs environ, je passe ma nuit à me battre, dans le but de gagner quelques pièces que je fourre discrètement dans la caisse de la taverne. Et ça, s'ils le savaient, ils me tueraient.

+ Quel est ton rôle au sein de ta région ?

Aucun rôle en particulier. J'aide mon ami à sa taverne, et c'est tout. Je ne veux pas me faire remarquer. Je n'ai pas besoin de ça. J'ai une famille à protéger, maintenant.

+ Si tu devais assister à une mise à mort, que ferais-tu ?

Rien. Ce n'est pas mon problème.
La mise à mort de ma soeur ? Je tue tous ceux qui osent se mettre en travers de mon chemin et tous ceux qui auront participé à cela. Une morte lente et atrocement douloureuse.

+ Que penses-tu de la séparation entre les éléments ? Crois-tu que cela est normal, ou contre-nature ?

Qui suis-je pour dire que quelque chose est normal ou contre-nature ? Je suis un exempt. Je me fiche que les éléments soient séparés, je me fiche de qui contrôle quoi, de qui veut dominer le monde, du moment que ma famille soit en sécurité. Ma sœur et mon meilleur ami forment ma nouvelle famille, une famille que je chérie plus que tout, et quiconque osera y toucher devra en subir les conséquences. En dehors de ça, je m'en fiche royalement. Et si les éléments sont séparés, c'est qu'il doit bien y avoir une raison quelconque. Après tout, si on nous considère nous, les Exempts, comme une chose contre-nature, c'est que ça vient de quelque part. Une sorte de tradition, des coutumes ? Alors c'est la même chose pour la séparation des éléments. Point barre.

+ Crois-tu en l'existence de l'élément Matière ?

Non. Rien que des histoires pour enfant.

+ Si tu devais défendre quelque chose, une idée, un concept, une valeur ? Et si tu devais t'opposer à quelque chose ?

Défendre quelque chose ? A part ma famille, mes valeurs, je ne vois pas ce que je défendrais. Je n'ai pas à défendre des choses dont je me fiche, et encore moins des gens qui n'ont justement aucune valeur. M'opposer à quelque chose ? J'ai l'impression de me répéter. Tout ce qui m'importe, c'est ma famille. Le passé est derrière moi, l'avenir arrive, je n'ai pas de temps à perdre avec des spéculations ou même ça. Ce n'est pas mon problème si certaines personnes de nos jours n'ont aucune valeur, aucun principe. Je n'ai rien à défendre. Pas parce que je ne crois en rien, mais parce qu'on ne peut pas forcer quelqu'un à croire quelque chose simplement parce que nous, on y croit. Chacun ses croyances, ses valeurs, ses principes. T'as été éduqué, ou pas. Ton problème.

+ Si tu devais me raconter un événement du passé...  

De tout mon passé assez tumultueux, je pense que ce qu’il faut retenir reste définitivement mon premier combat clandestin, même si ma rencontre avec Aishwarya a tout de même changé ma vie. Néanmoins, j’ai très vite pris Aishwarya en amitié et ça ne risque pas de changer d’ici là. C’est peut-être, d’ailleurs, ce qui m’a poussé à l’aider.
Un jour, alors que j’aidais mon ami à sa taverne, notamment à ramasser les pièces que devaient les clients, j’ai remarqué que certains habitués ne payaient pas, et qu’ils avaient certaines dettes assez conséquentes qui empêchaient Aishwarya de mener son boulot correctement. Lorsque j’ai voulu en discuter avec lui, il a préféré éviter le sujet en murmurant vaguement que c’était normal, qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Mais j’ai décidé de creuser plus profondément, et j’ai découvert l’ampleur des dettes, et toutes les difficultés que ça occasionnait pour mon ami. À ce moment-là, je ne savais pas comment l’aider, comment lui ramener un revenu supplémentaire sans qu’il le refuse et, surtout, comment faire pour supporter deux métiers à la fois. Alors, j’ai mis ce problème de côté pour me concentrer pleinement sur les clients qui ne payaient pas.
Cependant, un autre soir, presque une semaine plus tard, alors que je travaillais à nouveau dans la taverne, épiant les abonnés qui partaient sans laisser de pièce, j’ai entendu une conversation qui fut la bienvenue. Discrètement, je me suis approché de la table, écoutant plus particulièrement les hommes parler entre eux. Ils n’étaient pas vraiment discrets, presque comme s’ils voulaient qu’on les remarque. Lorsque j’ai compris de quoi il retournait, je n’ai pas pris la peine de me faire plus discret que je ne l’étais déjà et je me suis directement assis à leur table. Ils ont tout d’abord semblé surpris, mais ils ont très vite repris leur conversation et m’ont directement inclus parmi eux. À la fin de la soirée, j’ai reçu une invitation pour leur petite fin de soirée, et dès la fin de mon service, je les ai directement rejoints.
Leur petite fête se déroulait dans le sous-sol d’une maison. Le sous-sol était creusé à même le sol, sûrement à la main, formant une petite cave qui ne devait certainement pas être officiellement déclarée. Lorsque je suis arrivé, deux gars se tournaient déjà autour, un salement amoché, l’autre presque comme neuf. Les autres hommes présents m’ont à peine lancé un regard avant de retourner au combat, juste à temps pour voir le premier s’effondrer au sol. Immédiatement, des cris ou soupirs de déception ou de contentement ont jailli, alors que le gars sonné était traîné hors de la sorte de petite arène. Le vainqueur a reçu une multitude de pièces.
Et c’est là que ça a fait tilt dans ma tête. J’avais trouvé le moyen d’aider Aishwarya.
J’ai tout de suite pris la relève du combat. Le vainqueur avait définitivement gagné ses gains et pouvait se retirer, mais il pouvait également rester et continuer jusqu’à sa propre défaite. Lorsqu’il m’a vu, le gars s’est mis à rire, un rire gras et sale. Je le lui ai fait ravaler. Il n’a pas tenu plus de deux minutes debout, alors que j’encaissais chaque coup qu’il me donnait pour lui en renvoyer au moins deux. Son nez s’est brisé alors que je venais tout juste de commencer ; son arcade s’est ouverte quelques secondes plus tard. Il a perdu une dent presque tout de suite après. Et la minute qui a suivi, son corps s’est lamentablement échoué au sol, soulevant toute la poussière qui végétait au sol.
Cette première nuit de combat fut très lucrative, mais elle m’amocha plus que ce que j’avais prévu. Et le lendemain, sans que quiconque ne le voie, j’ajoutai quelques pièces dans la caisse de la taverne, apaisé.
Mais sans pour autant oublier tous ceux qui avaient une dette envers Aishwarya et envers moi, à présent.

+ Une dernière chose...

Très instructif, cette interview.

Code:
✜ [color=firebrick]Kristofer Hivju[/color] ~~  Lachlan Thralmur


© Nalex

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan et Oranda, une longue histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Papiers d'Identité :: Présentations :: Fiches acceptées-
Sauter vers: