AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des Terre, des Eau et des Innocents
Merci de favoriser les PV, scénarios et pré-liens !
Intrigue n°2
La deuxième intrigue a vu le jour
Pour savoir ce qui va se passer entre les régions, c'est par ici !

Partagez|

Longue Is the Road

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Longue Is the Road Lun 27 Mar - 19:56



Longue Is the Road

Kaan Yasi & Razaël Ceffyl




La nuit était fraîche et froide, tournant au coin d’une rue en pavé nous descendîmes quelques marches de l'escalier qui menaient à une rue salée aux odeurs d’urines et de mélanges d’alcools souvent renversés, les quelques fenêtres qui donnaient sur l'extérieur était toutes capitonnées à l’aide de planche comme pour réparer des vitres brisées ou empêcher ses dernières de l'être. puis nous nous arrêtons devant une foule qui était entassée au devant d’un bar miteux et aussi crasseux que le reste de la rue. Rabaissant un peu plus notre capuche, deux de mes plus fidèles soldats et moi-même traversa la fouille pour rentrer à l'intérieur de l’établissement. L’odeur de transpiration se mélangeait à l'odeur de la rue en plus intense.


Autrefois il a des années et des années j’allais dans ce genre de rade, mais cette fois si c’était loin de mon propre chef que j’y suis allé. On m’avait demandé de retrouver un fils égaré et potentiellement en danger, de le ramener jusqu’au château et en toutes sécurités, Yasi ne me fournit pas plus d'élément et j’en avais pas non plus besoin je devais moi aussi rentrer au pays, Dahud n’était absolument pas faite pour moi et je ne regretterais pas son vin. J’avais déjà rencontré le jeune Kaan, il a quelques années au palais d’Inaki, j’espérais qu’il n'avait pas trop changé de tête, mais si mon espionne a pu me fournir l’information qu’il fréquentait régulièrement cette taverne, c’est qu’il avait toujours la même tête. Encore fallait-il le retrouver dans la masse, afin de faciliter la tâche nous nous séparâmes tous les trois et je partis pour discuter avec le chef du comptoir.



Mon avancée dans ce lieu de racailles se fit avec du mal, ne voulant pas provoquer un mouvement de foule j’avançai par petit pas jusqu’à enfin trouver un tabouret de libre. L’homme qui derrière le bar en bois brut et massif ressemblait à un vieux porc sauvage humain, ses cheveux grisonnants trônaient en une petite touffe sur une grosse tête grasse, pas loin de peser ses trois cents livres et avec de nombreux loustics du même moule que lui dans l’établissement en plus d’être bien éméché, préférant garder mon cap de voyage le plus fermé possible pour que l’on reconnait pas sur mon l’uniforme des factions du Feu, je commandai une chope de bière locale pour ne pas éveiller les soupçons, le temps mon breuvage fut servi je balayai le centre de la boutique décoré de table carré du même bois rustique que le comptoir de taille à ce que pas plus de quatre clients s’asseyent voir uniquement deux si on regard les tables où étaient assis les plus larges clients qui avaient tous les critères pour être des habitués des lieux, plusieurs chopes empilaient dans un coin et de la viande en face d’eux, sans comptaient leurs répugnantes attitudes avec les esclaves femelles qui faisaient le service.


“Votre bière, voyageur” Les paroles du barman me fils me retourner sur le comptoir et c’est là que je le remarquai il n’était pas très loin de moi et lui aussi au bar. Je pris ma boisson et parti dans sa direction, il avait presque ne pas changé si on oublie ses traits devenus plus dur et mature. Je posai ma bière à côté de la sienne et me penchai pour lui murmurer ce n’est pas un endroit très convenable pour vous, jeune maître Yasi” avant de m’assoir sur un tabouret laissait à l’abandon par son propriétaire après lui avoir lancé un regard qui se faisait que trop bien comprendre et respecter.



fiche By Camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kaan Yasi
impur


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 125
❝ Avatar : Aaron Taylor-Johnson
❝ Crédits : non dit

❝ Métier : Hors la loie
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Mar 28 Mar - 18:45

Une longue journée de plus venait de se clore. Encore peu de matière à traiter. Par déchéance pouvais-je donc rater pour ne pas réussir à trouver d’informations sur cette cité. Les dernières demandes d’Orkem étaient plutôt simples pourtant… Quelques personnes à retrouver dans la cité, quelques informations supplémentaires sur les avancements militaires, le système de garde de la cité, les personnes entrant et sortant de la cité remarquables… Non, il y avait de quoi faire… Et moi j’arrivais à ne pas réussir à trouver la moindre info… à croire qu’il y a des jours où le monde se retrouve contre vous. Et malgré le mélange d’informations qu’on arrivait à avoir entre Arkan et moi, il m’était impossible de revendre la moindre de ces discussions tant elles nous compromettraient ou étaient inintéressantes…

Dans ce genre de nuit où la moindre action se retourne contre vous, j’aime me remettre en question. Est-ce que ma fuite valait encore le coup ? Est-ce que mes intentions valaient le risque de je prenais ? Ne ferais-je pas mieux d’essayer de trouver un maître clément d'arrêter de fuir ? Que je puisse enfin déconnecter… Redevenir personne et disparaître dans l’oubli de mon passé. Que l’existence même de mon passage sur cette terre ne soit qu’un risible insecte à écraser ? J’aimerais que ce soit si simple… Que je puisse avoir la chance que les dieux ont offert à cette jeune Terre que j’avais croisé, forcée à être exempte sous le joue d’un riche Feu ne lui voulait aucun mal… Est-ce que je n’étais pas qu’une source de problèmes ?

Je savais que j’avais fait mal à Kolga quand je lui est demandé qu’on mette en pause notre petit jeu de se retrouver suite à mes sentiments pour Nymeria… Comme si moi avec Nymeria rimait à quelque chose… Enfin… Oui à m’apporter de nouveau problèmes… Même sur ce plan je n’arrivais pas à ne pas m’attirer de soucis… En amour… Ce n’était pourtant pas compliqué de trouver quelque chose de simple… Surtout quand on a près de soi déjà quelqu’un qui éprouve de l’affection pour vous… Tout était si complexe… J’aurais aimé un peu de silence, un peu de calme… Et pour ça rien de mieux que d’aller à un endroit où l’on est personne. Au milieu des pourris, des pauvres paysans, des gens qui passent leurs journées à travailler bec et ongles pour quelques pièces qu’ils reviennent dépenser en alcool. Des gens qui s'entre-tuent. Qui se déchirent. Qui tuent leurs femmes en les trompant avec des esclaves qu’ils trouvent dans la rue… Qui laissent derrière eux des bâtards qui ne vivront jamais une vie paisible s’ils arrivent à survivre au premier hiver… Aller là où même si on savait tout de moi, je resterai personne…

Mais il faut croire que même dans un lieu aussi dangereux et pourris que cette taverne, les dieux se foutent encore de moi… Ne pouvais-je pas profiter d’une bière coupée à l’eau croupie, en déconnectant simplement mon esprit de toute réflexion possible ? Non… Il fallait encore que mon passé me rattrape… Alors que je n’en étais qu’à mon deuxième verre, on vient me susurer à l’oreille :

“ce n’est pas un endroit très convenable pour vous, jeune maître Yasi”

À cette appellation, je me crispai, ne préférant pas bouger. Combien ils étaient autour de moi ? Qui ? Est-ce que la fin était si proche ? Les yeux écarquillés de peur et sans bouger la tête, je regardai mon interlocuteur… Razaël Ceffyl… On s'était croisés il y a de cela bien longtemps… Je crois que dans les personnes que j’aurais aimé croiser ici, en ce lieu, maintenant, il devait bien être le dernier… Me laisserait-il le temps de dire un seul mot ? À lui seul, il pouvait faire brûler la moitié de la taverne en quelques secondes… J’aurais préféré ne jamais le revoir… il me fallait du temps. Qui sait qui l’accompagnait ? Mais si je voulais pouvoir survivre à un tel affrontement, il me fallait pouvoir fuir au meilleur moment… Doucement, je répondis, presque sûr de moi, bien que mon visage me trahissait

« Qui t’envoie Razaël ? Il ne me semble pas avoir fait du tort au Feu dernièrement… En tout cas pas assez pour qu’on t’envoie en personne. »

Une issue de secours quelque chose… il fallait que je trouve et que je trouve vite… Mes secondes étaient comptées à ses côtés…

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Mar 18 Avr - 22:11



Longue Is the Road

Kaan Yasi & Razaël Ceffyl





Le jeunot semblait pas à l’aise de me voir ici, visiblement, mais il me reconnaissait et ça c’était déjà un bon commencement. “ Eh bien, un bonjour aurait amplement suffit mon grand, reste tranquille et ne tombe pas de ton tabouret… tu pourrais te faire mal”  Je lui posa une main sur le dos et de l’autre fit signe au tenancier pour lui recommander un autre verre. On m’avait bien fait comprendre que ça ne serait pas simple de le faire accepter de revenir alors autant y aller doucement et tout en finesse. Lorsque mes deux compagnons remarquèrent que j’avais trouvé notre cible, je leur lança un mouvement de tête pour leur ordonner de garder leur distance et de me laisser faire le travail seul.

Je buvais ma bière, tout en le regardant d’un coin de l’oeil de temps en temps avant de me remettre à parler. “Ecoute mon garçon, on m’a demandé de te ramener à la capital du Sud et j’ai pas réputation de rater mes missions, surtout quand il a une somme plus que généreuse une fois la livraison terminé.”

C’était pas vraiment comme ça que j’avais imaginé la situation quelques heures plus tôt, mais autant jouer franc jeu, après tout que ce soit sans ou avec l’usage de la force, il allait nous suivre. On avait la supériorité numérique, du moins sauf si le bougre avait des amis ou quelque chose dans ce genre ici. Le barman nous regardait d’une façon suspect par ailleurs, alors je glissa à l’oreille de me suivre plus loin à une table de quatre niché dans un coin sans bougie, là bas au moins nous pourrions discuter tranquillement et surtout loin des oreilles indiscrètes. Je préférais lui parler calmement et le convaincre que de l’embarquer de force, ça ne peut être que bénéfique pour le voyage et puis j’avais pas l’humeur de taper du poing et de le plier à ma volonté.




fiche By Camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kaan Yasi
impur


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 125
❝ Avatar : Aaron Taylor-Johnson
❝ Crédits : non dit

❝ Métier : Hors la loie
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Mer 19 Avr - 19:51

Chacun de ses gestes était millimètré. Comme je pouvais m’en douter il savait, exactement comment gérer la situation ; je n’étais clairement pas à mon avantage… Et la moindre résistance pourrait faire révéler mon incapacité à utiliser des pouvoirs même minimes. Bon, la bonne chose et qu’il me laissait le temps de réfléchir… qui sait, à faire traîner, peut-être qu’un miracle se réaliserait. Il fit quelques signes de la tête. Il n’était pas seul… Bordel mais c’est pas possible de voir une choses pareille ! Rapidement, je vis que deux personnes nous regardaient intensément. Trois maîtres du Feu pour un exempt ? Qu’est-ce qui se tramait derrière tout ça ? De deux choses l’une : soit Sven avait appris sur ma nature exempte et avait décidé de montrer au sud comment on traitait les traîtres (auquel cas j’allais surement être exécuté en place publique avec ma famille), soit ça venait de mon père… Mais ça ne voulait pas forcément annoncer mieux… Putain ! Et je peux même pas prévenir Edalf ou Arkan… Mais pourquoi mon père aurait choisi Razaël ?

“Ecoute mon garçon, on m’a demandé de te ramener à la capitale du Sud et j’ai pas réputation de rater mes missions, surtout quand il y a une somme plus que généreuse une fois la livraison terminée.”


Point positif : mes suppositions étaient justes. Je n’allais pas mourir dans les trente prochaines minutes… Sven n’aurait jamais payé Raz. Mon père... oui. Et du coup j’avais une marge de manœuvre. Il me demanda de le suivre. Comme si je pouvais refuser… non je devais être des plus propres avec lui. C’était un grand guerrier avant tout, et on lui avait demandé de me ramener dans le Sud. Je pris donc le nouveau verre que le barman venait de me servir et je me dirigeai là où il me guida. J’avais l’impression d’être un prisonnier… Voire même de retrouver mon réel statut : celui d’esclave… Du calme. Il ne devait pas savoir… personne ne le sait. Personne ne doit le savoir dans le Sud... Une fois installé, je répondis à voix basse :


« Ça fait cinq ans que je n’ai pas revu mes parents… pourquoi aujourd’hui ils veulent me revoir ? Je suis juste une déception à leurs yeux. Celui qui n’a pas réussis à obtenir le bon pouvoir… j’ai plus rien à foutre dans le Sud… Je ne suis même pas sensé pouvoir y aller avec cette putain de marque. Je ne mérite pas leurs nom. Alors je vois pas pourquoi on vient me faire chier alors que j’essaye de reconstruire une vie… loin de tout ça. »


Ça avait le mérite d’être concis et clair. Je n’étais pas prêt de le suivre de bon cœur. Et vu qu’il ne pourrait pas me frapper, je pouvais me permettre de ne pas arrondir les angles. Le Sud avait beau me manquer, je préférais oublier cette vie et espérer être plus utile aujourd’hui que je ne le serais jamais là-bas. Mais comment savait-il que j’étais à Dahud ? J’étais plus observé que je le pensais et ça n’allait pas franchement pour me rassurer… Je ne voulais pas attirer d’emmerdes à Edalf et pour le coup, si le Sud apprenait quelque chose sur nos petites histoires, je pense en effet que je ne serais pas aussi bien accueilli par Razaël…

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Lun 24 Avr - 22:46






Longue Is the Road

Kaan Yasi & Razaël Ceffyl







C’était peut-être un chieur, il avait au moins le mérite d’être réfléchi, mais tout de même quelle drôle de manière de se comporter à l’annonce de rejoindre sa famille et sa terre natale. “Écoute ptit gars tu commences à jouer un peu trop avec ma patience, alors nous allons nous lever et nous allons sortir de cet infâme gouffre à merde qui te sers de bar dans ta nouvelle vie. Et tu as 2 minutes pour te décider à nous rejoindre de ton propre chef, sinon je te ferais sortir d'une autre manière” Je finis d’un trait ma pinte et la claqua sur la table tout en me relevant. “Oublie pas gamin le bois brûle vite quand il est imbibé d’alcool”

Et sur ces derniers mots, je me dirigeai avec mes deux compagnons vers la porte principale de sortie. Dehors, contre une poutre verticale qui maintenait le balcon d’une bâtisse face au bar, se tenait appuyé une silhouette plus petite que moi et fine, dont les cheveux d’une mèche d’un blond éclatant sortaient de sa capuche. Je me dirigeai vers elle un sourire aux lèvres, “Bon travaille Naï' très bon travail, maintenant court pour rejoindre la porte arrière, je veux que tu l’immobilises et que tu me le ramène s’il tente de s’enfuir” Les yeux vertes de l’espionne scintilla de mille feux, à l’écoute de son chef et elle s'enfuit en courant afin d’accomplir sa mission.
 
Je me mis également en route pour sortir de cette rue ignoble pour rejoindre la caravane qui attendait mon signal pour retourner à Inaki laissant la porte avant bien surveiller par mes deux gardes et la porte arrière encore mieux surveillé. Si Kaan était si réfléchi que je le pensai, il va probablement éviter de s’enfuir par la porte principale surveillée par deux soldats qu’il avait vus, non il allait s’en doute prendre de service et tomber sur une jolie jeune femme blonde aux yeux de jade. La même demoiselle qui l’avait suivi pendant trois jours et qui avait partagé un vert avec lui la veille à peu près à cette heure-ci. Quelle autre solution avait-il de toute manière s’enfuir par les toits ?


fiche By Camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kaan Yasi
impur


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 125
❝ Avatar : Aaron Taylor-Johnson
❝ Crédits : non dit

❝ Métier : Hors la loie
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Mer 10 Mai - 21:53

Quel connard se Razaël… La main armée de Sven… tu m’étonnes… sans pitié, sans sentiment, sans compassion… Un être dénué de vie… un pantin dangereux mais facilement manipulable une fois de notre côté… pas étonnant que Sven l’ait choisi. Il faut savoir s’entourer des pires connards pour régner convenablement. Et sur ce point je dois admettre que Sven a fait fort… Mais je ne peux pas tellement lui reprocher quoi que ce soit. Lui a réussis à se faire respecter de tout le Sud…

Mon problème n’avance pas plus, cela étant dit… des possibilités je n'en avais pas cinq mille… Soit je partais par la porte de devant et j’essayais de m’enfuir mais ça ne mènerait à rien. Soit je passais par la porte de derrière mais il avait sûrement mis des hommes là-bas. Soit j’essayais les toits et là il risquait de faire brûler le bâtiment pour le plaisir de ne pas me laisser partir… et encore une fois, le nombre joue en ma défaveur. Soit je ne bouge pas d’ici. Et ce serait encore des dizaines de personnes qui en pâtiraient… Non, j’avais les mains liées. Essayer un affrontement ce serait prouver que je suis un exempt si je n’utilise aucun pouvoir… Non, autant le brosser dans le sens du poil… Je n'avais aucune autre solution devant moi. Alors si je devais partir pour un temps dans le Sud, autant que je prévienne Edalf… et Arkam, il le serait par Edalf… Si je lui promettais d’être coopératif il pourrait m’offrir ce privilège non ? Il pouvait comprendre que je ne pourrais pas disparaître comme ça du jour au lendemain sans prévenir personne… surtout pour une période indéterminée. Non parce que là, j'allais gentiment me faire escorter par l'une des quinze personnes les plus influentes de Sezni. Je pense bien que je n'allais pas rester qu'une seule journée dans le Sud… Connaissant mes parents, s'ils me font revenir, c’est pour y rester un peu. Putain de merde, j’avais pas besoin de ça…

Je sortis donc calmement par la porte de devant. Même pas percé, même pas inquiet… Un calme ressemblant plus à de la résignation qu’à une réelle volonté de ma part mais bon… On ne dit pas non à un Yasi dans le Sud. C’est ce que m'a toujours dit père… ça devait s’appliquer aussi pour Razaël… C’était bien encore ma seule force : celle que mon père soit une ombre trop grande… J’avançai doucement jusqu’à cet enfoiré. J’avais bien vu ses deux gars me suivre à la trace… Ils n'étaient donc plus que trois… Comme si on avait besoin de huit cent personnes pour capturer un exempt… Enfin.

Je m’approchai près de mon interlocuteur et lui dis d’un ton résigné :

« Ok je te suis. Mais… »
Je laissai passer un soupir en remontant mon regard vers lui. « Laisse-moi prévenir ma copine que je pars pour quelque temps… Elle n’est pas au courant de mon passé… Juste qu’elle ne s’inquiète pas plus que prévu… Tu peux m’accompagner si tu veux. »

Je comptais bien prévenir la fille d’Edalf. Oh non, rien d’intime entre nous mais ça m’évitait de montrer mon lien avec Edalf, de mettre Kolga en danger, de montrer le double jeu d’Arkan au grand jour ou toute autre personne à qui je pouvais tenir. En soi, c’est une couverture, mais elle a malheureusement l’habitude avec moi… je me suis déjà servis d’elle dans le passé pour éviter un problème du type et pour prévenir Edalf. Multiplier les interlocuteurs c’est compliqué mais ça sécurise beaucoup… J’espère bien qu'ils ne soient pas assez butés pour me refuser ça…

« … en échange je ne te poserai aucun problème pendant notre voyage. »


C’est bien tout ce que je pouvais lui proposer… Je suis tellement rien comparé à lui… Père avait encore frappé fort pour le coup…

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Dim 28 Mai - 16:27






Longue Is the Road

Kaan Yasi & Razaël Ceffyl




Tiré par 2 chevaux, le véhicule avait dû en voir de la route, par très classieux on pouvait voir des marques de flèches et la perte de vernis sûr de larges endroits. Loin d’être le grand luxe, il permettait au moins de passer le plus inaperçu possible, l'intérieur n’était pas bien mieux deux banquettes se faisait face, en tissus violets qui avaient presque perdu toutes leurs couleurs, cependant elle était assez confortable et pouvait accueillir trois personnes.

Un homme disait autrefois que la limite entre courageux et idiot était si mince qu'elle était inexistante, j’en avais probablement la preuve cette nuit. Je n’avais aucunement de temps et l’envie de rester quelques minutes de plus ici, surtout si ce n’était pour moi. Les deux mercenaires qui surveillaient notre moyen de transport partir tout de suite une fois que mes trois soldats nous retrouvent prêt à partir sur-le-champ et une fois leurs argents reçus. “Je suis navrée mon petit, mais j’ai décidé qu’on ne ferait aucun détour. Alors installes-toi dans la diligence.” Le poussant d’un coup de bras je m’installai à l'intérieur, les deux soldats qui m’avaient accompagné dans la taverne s’installèrent au poste de cocher et la jeune blonde toujours la tête sous sa capuche attenda que Kaan monte avant de nous rejoindre à l'intérieur?

La nuit était douce, la légère brise agréable, mais rentrer à Sezni et surtout quitter Dahud était un grand soulagement après cette semaine passée là-bas après le bal et hier. [b]“Dépêche-toi gamin ! Et n’oublis pas que même si je respect ton père pour qui il ait, tu n’aies pas un des nôtres”[/b]. Même si je n’avais pas l’intention de lui faire de mal, ce n’était pas des paroles en l’air, je n’allais pas attendre trop longtemps qu’il se bouge à montrer et pas me laisser emmerder par ce gosse. Je voulais qu’une chose ce soit de rentrer le plus vite possible.

fiche By Camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kaan Yasi
impur


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 125
❝ Avatar : Aaron Taylor-Johnson
❝ Crédits : non dit

❝ Métier : Hors la loie
❝ Age : 20 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Longue Is the Road Mar 30 Mai - 23:25

C’était vraiment encore plus un enfoiré que je ne le pensais. Mais il y avait quelque chose de louche... S'il me refusait ça, ce n’était sûrement pas pour une raison personnelle. Mon père devait lui mettre la pression pour me ramener rapidement. C'était typiquement le genre de Père. Penser au bien-être de sa vie avant celle de ceux qui l'entourent. Mettre la pression à n'importe qui pour un rien. Je devais me rendre a l'évidence : je devais retourner à Sezni. Mais je devais reprendre les codes que sont ceux de Sezni. Au fond de moi, mon corps me suppliait de goûter à nouveau, ne serait-ce qu'une fois, au respect et à ma vie d'avant. Je devais lâcher ce masque de confusions que je portais à Dahud. Là-bas il ne m'attirerait que des ennuis. J'ai beau n'avoir aucune légitimité là-bas en tant que non-Feu, je n'en restais pas moins Kaan Yasi. Le seul fils du bras droit de Sven. Mon simple nom est signe de respect là-bas. Je devais redevenir ce pour quoi je suis vraiment né. Redevenir honnête avec moi-même et méprisant envers mes subordonnés. Récupérer un pouvoir que je n'aurais jamais plus. Redevenir moi-même.

En moi, une flamme se ralluma. Ce n'était plus de la peur qui pouvait se lire dans mon regard mais de la détermination. Ce n'était plus de l'assurance mais de l’aisance naturelle. Alors même que je n'avais pas encore quitté Dahud, j'étais déjà redevenu moi-même. Plus froid. Plus sûr. Plus perspicace. Plus parfait aux yeux de Sven. J'étais enfin redevenu un Yasi. Depuis l'intérieur de la diligence, Raz me parlait. Il y avait bien un garde en plus pour me raccompagner, comme prévu... Mais cette chevelure blonde, je l'avais déjà vu… Et même très bien vue. J'avais fini dans son lit le soir d'avant. On ne se refuse rien pour me retrouver apparemment... Ça montrait bien la détermination de Père de me revoir au plus vite.

En rentrant distinctement dans la diligence comme le veut la bonne éducation, il m'assit dans un des sièges assez peux confortables de la diligence. Ma foi, cela fera l'affaire. Caressant le bord de la fenêtre comme pour en constater la poussière qui s'était installé, je répondis un grand sourire à Raz.


« Razaël tu sais... » Je retournai mon regard pour le fixer droit dans les yeux, lui montrant à quel point je n'avais pas oublié quel était mon nom. « De part mon nom et mes convictions pour le Sud, je serai pour toujours et à jamais plus des vôtres que la totalité de la population de Sezni. » Regardant la jeune femme blonde avec un certain mépris dans le regard. « Par contre, t'étais pas obligé de prostituer ton personnel pour me retrouver… Même si j'ai vraiment apprécié la soirée qu'on a passée ensemble... » me recoiffant naturellement en essayant de retrouver le visage de la jeune femme sous sa capuche. « Quel dommage qu'un si joli visage soit entre les mains d'un boucher... »

Je me retournai, un grand sourire aux lèvres vers Razaël « Sans offense aucune, hein ! Tes pulsions sanguinaires font ta réputation. » J'inspirai profondément. Que c'était bon de se retrouver enfin soi-même... Comme ça m'avait manqué... Et dire que j’espérais avoir fait disparaître cette part de moi, de mon corps... Edalf ne me supporterait tellement pas ainsi... Mais Père n'en sera que plus fier.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




~#~Sujet: Re: Longue Is the Road

Revenir en haut Aller en bas
Longue Is the Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Archives :: Corbeille-
Sauter vers: