AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Renouveau
Le forum rouvre enfin après une très longue MAJ qui a vu beaucoup de changements
Pour en savoir plus, c'est par ici
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique
Nous recherchons également des Terre, n'hésitez pas à favoriser les PV, scénarios et pré-liens !
Recensement
On vous rappelle qu'un recensement est en cours, vous avez jusqu'au 8 novembre pour y répondre
Vite vite vite !

Partagez|

Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Oracle
tout puissant


❝ Message : 200
❝ Crédits : Eden Memories


~#~Sujet: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Mer 15 Mar - 0:23




Kara Ergorn-Jaggde & Elwyn Valior


Voici votre sujet tiré au sort sorti tout droit de l’imagination de Styx. Vous êtes complètement libres sur le déroulement et le dénouement de cette aventure. Nous vous mettons en contexte, à vous de poursuivre l’histoire. Il n’y aura pas d’intervention PNJ au cours de ce rp (à moins que vous ne le demandiez). Bon amusement mes loulous

Citation :
Le souffle qui ravive la flamme

Il marche dans les rues de la cité reine, cet homme qui a la rage au ventre. Il passe par des détours, rasant les murs des ruelles sombres, observant les silhouettes des passants. Il l’observe, cette femme de haute position qui marche calmement, inconsciente de son emprise qui s’enserre autour d’elle. Elle fait partie de ceux qui lui ont tout enlevé, ceux qui ont causé la déchéance de sa famille, qui l’ont mené à cette position de moins que rien, de va-nus-pieds, à cet état de pauvreté extrême. D’une façon, c’est de sa faute. Et elle paiera son malheur. Elle paiera ce qu’il est devenu…

fiche By Camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 906
❝ Avatar : Zoe Saldana
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur, Cyne Wkar
❝ Crédits : schizophrenic (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aucun, Kara est juste l'épouse de Khorde Ergorn, fils du Représentant en Chef des Feu à Dahud
❝ Age : 41 ans
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Mer 29 Mar - 12:06


Le souffle qui ravive la flamme



Tu as enfin réussi à te débarrasser de tes gardes. Cette fois-ci, ça a été plus dur que d’habitude, et tu ne sais pas pourquoi, mais tout ce qui importe, c’est que tu es enfin libre de te balader dans les rues de Lucrezia sans avoir à supporter le regard lourd de tes gardes, qui sont loin d’être d’accord pour te voir aller et venir au milieu de badauds en tout genre. Pourtant, tu te fiches de leur opinion. Tu sais bien que personne n’osera s’attaquer à la femme de Khorde Ergorn, et surtout pas en plein jour, alors que tu es entourée de monde. Quelques uns te lancent des regards étranges, presque comme s’ils semblaient surpris de te voir seule au milieu de gens normaux. Mais d’autres te sourient, te saluent, et tu leurs réponds avec plaisir. Pourtant, tu n’es pas là pour profiter du léger soleil, ni même du marché de la capitale, et encore moins des marchands qui t’accostent pour essayer de te vendre des babioles sans importance. Non, aujourd’hui, tu as réussi à te défaire de tes gardes pour une raison bien précise : rejoindre un ami qui pourrait te faire changer les idées.

Pour rejoindre cet ami, tu évites d’utiliser les grandes routes. Pas question de te faire suivre par des curieux. De ce fait, tu passes par de petites ruelles, marchant calmement pour ne pas attirer l’attention. Mais tu es excitée. Tu as hâte d’aller voir ton ami, de pouvoir lui parler et d’être enfin cette fille que tu étais bien avant ton mariage. Pourtant, très vite, tu ressens une mauvaise impression, comme si quelqu’un te suivait. Tes gardes t’avaient sûrement retrouvée. Tu dois à nouveau les perdre dans le dédale des habitations du quartier sud, alors tu accélères légèrement le pas, essayant de les fuir. Pourtant, au détour d’une ruelle, à ta plus grande surprise — toi qui connais si bien ce quartier pour l’avoir arpenté pendant de nombreuses journées — et à ta plus grande irritation, la ruelle est brutalement stoppée par un énorme mur que tu n’avais jamais vu jusqu’ici. Un cul-de-sac. Agacée de t’être fait prendre à ton propre jeu, tu poses ta main sur le mur, prête à l’escalader rapidement, mais une voix dans ton dos te fait te retourner.

« Kara Ergorn-Jaggde. Femme de Khorde Ergorn, lui-même fils de Karam Ergorn, Représentant de la famille Feu de Dahud ». L’homme que tu as devant toi ne fait que murmurer, mais tu l’entends parfaitement. Ne sachant pas où il veut en venir, tu croises les bras. « Je sais qui je suis. Qui êtes-vous et que voulez-vous ? » Même si tu es seule et que l’homme semble manifestement en colère contre toi — ses yeux ne te lâchent pas une seconde et ses poings sont serrés à en faire blanchir les articulations —, tu ne ressens pas de peur. Face à ton mari, il n’est qu’une brindille, une petite fourmi. Ce n’est pas un homme tel que lui qui va t’effrayer, sachant tout ce que tu subis avec ton mari. « Ta putain de famille a ruiné la mienne. Ta putain de famille avec ton putain de dictateur ». Surprise, tu hausses les sourcils, ne comprenant pas à quoi il fait référence. Fait-il partie de l’ancienne famille Représentante, qui était en place sous le règne du roi des Feu, juste avant le coup d’Etat de Sven ? Indécise, tu ouvres la bouche pour lui répondre, mais il s’avance brusquement vers toi, un air meurtrier inscrit sur le visage. « Que diront les gens en apprenant qu’un feu a assassiné un membre de la famille Représentante, hein ? Ils diront qu’elle est devenue faible. Que les Feu deviennent ramollis et vulnérables sous Sven Ramose ». Sa voix suinte le dégoût et il crache presque le nom du dictateur. Tu frémis en comprenant qu’il veut te tuer. Tu as du mal à comprendre ce qu’il dit, ce qu’il veut. Il semble presque fou.

Tu ne recules pas pour autant, attrapant le petit couteau caché dans ta manche. Comme à chaque fois que tu sors en étant seule, réussissant à fuir tes gardes, tu te munis d’une petite arme. Ton don du Feu n’est pas exceptionnel. Tu peux à peine contrôler la chaleur des objets autour de toi, alors de là à utiliser ton don pour te défendre, il n’en est rien. Tu n’as jamais appris à te battre, mais souvent, la réputation de ton mari suffit à faire fuir les plus peureux. D’autres fois, cela ne fonctionne pas, et ta minuscule lame ainsi que la menace de mourir dans la douleur d’un Feu brûlant suffisent. Mais tu sens que cette fois-ci, tu vas devoir trouver un moyen de t’enfuir. Repousser l’homme, lui donner un coup de couteau dans le premier morceau de corps que tu atteins, et fuir en courant, hurlant à l’attentat contre la famille des Feu. « Vous êtes en train de menacer la belle-fille du Représentant des Feu. Vous serez jugé et puni pour cet acte ». Ta voix est calme, froide, tranchante, mais l’homme devant toi ne fait que rire. « Tu vas mourir, sale chienne. Et on ne me retrouvera jamais ». L’homme finit à peine sa phrase qu’il se jette sur toi. Avec horreur, tu constates que ses mains sont entourées de flammes. Un maître du feu. Bien plus avancé que toi. Tu hurles de terreur en te jetant au sol. Terrifiée, tu sors ta lame, prête à lui asséner un coup dans la jambe, mais il te donne un coup de pied dans le bras. La douleur est amplifiée par le fait qu’il touche un hématome, et tu lâches la lame en hoquetant. « Alors, madame la belle-fille du représentant, on ne dit plus rien ? » Toujours au sol, tu recules jusqu’à ce que ton dos bute contre le mur. Ainsi coincée, tu ne peux plus rien faire. « Khorde vous retrouvera et fera de vous un exemple. A la fin, personne ne pourra plus dire de vous que vous avez ressemblé à quelque chose, tant votre corps sera détruit et méconnaissable. Votre famille sera recherchée et anéantie, torturée, violée, massacrée. C’est ça, que vous voulez ? » L’homme ne fait que rire. « Tu prends tes rêves pour la réalité, chérie ».

Spoiler:
 

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2261
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Lun 3 Avr - 10:13

Spoiler:
 
Les entraînements privés qu’Elly s’octroyait en compagnie d’un de son garde et ami : Kilian, sont forts prometteurs et forts porteurs… En effet, Elwyn Valior aime s’entraîner à contrôler ce pouvoir qui ne devait pas être le sien. Sans doute pour prouver aux yeux du monde ou pour prouver à elle-même qu’elle est une battante et qu’elle est là. En avance sur son niveau par rapport à l’âge moyen des Airs, elle se sait puissante et n’observe que rarement le sentiment de peur lorsqu’elle est isolée.

Ces jours-ci, avaient lieue différentes célébrations aux Dieux. Notamment, le Bal des Représentants auquel elle avait assisté. Elle avait quelque peu discuté avec Kara, qui lui avait fait revivre ce sentiment de vide en elle, n’ayant pas d’enfant… Juste une jeune fille Air sous son aile qu’elle commençait tout doucement à considérer comme sa propre fille, mais ce n’était pas encore le cas… Elwyn commençait à se nourrir d’elle pour combler son cœur de mère, sauf qu’elle n’en est pas une… Même la nature se montre cruelle envers la Dirigeante. Mais Elwyn s’est promis de se consacrer entièrement à sa carrière politique, pour son peuple et surtout pour ses prochains plans… Elly est fortement dévouée à son frère. Frère qui a continué de croire en elle, qui l’a forcé à garder le contact avec lui, malgré son pouvoir. C’est envers lui qu’elle est loyale et fidèle et envers cette nation du Feu qu’elle se doit de protéger.

Néanmoins, Sven s’était présenté au Bel des représentants au bras d’une représentante des Terre de Dahud et Elly n’avait pas été mise au courant en amont du plan qu’il s’était profilé. Un léger goût amer s’était installé au fond de sa gorge et un entraînement défouloir s’était organisé la veille… Le pauvre Kilian… Mais Elwyn était revenu à Dahud aujourd’hui pour rencontrer ses représentants et pour tenter d’y voir plus clair. Récolter des informations concernant le plan de son frère. Malheureusement, ses peu nombreux sbires ne savaient rien… Mais ils feraient en sorte que si jamais une information venait à s’échapper, elle serait la première à être mise au courant. D’où la raison de sa présence ici… Elle était venue incognito. Vêtue de sa longue cape noire à capuche et de son masque noir aux dorures travaillées, dissimulant partiellement son identité au contour de ses yeux. Son nez, ses joues et son menton blanchâtres ainsi que ses lèvres rouges, restèrent visibles aux yeux des passants qui n’avaient pas suffisamment d’éléments pour la reconnaître. Seul Sven Ramose est à même de connaître et de reconnaître ce déguisement, puisqu’il est le seul à connaître la véritable identité cachée de cette personne camoufflée. Et quelques-uns des représentants des Airs, dont elle avait provoqué l’asservissement, bien évidemment !

La nuit était tombée sur Oranda et Elwyn, venait de s’entretenir avec ses représentants. Il était donc temps pour elle de reprendre la route vers Sterenn, sans trop se faire remarquer. C’est pour cette raison que les voyages, elle les fait seule et à pied. Elle ne désire pas être accompagné car, toutes les personnes de haut rang et ayant un titre plus ou moins important, se font raccompagner pour leur sécurité. Hors Elly, n’en a guère besoin. Elle sait parfaitement se défendre. Elle sait qu’elle est forte, autant lors de l’utilisation de son pouvoir qu’en manipulation mentale. Ses mots sont durs, ses mots brisent parfois les âmes. Elle peut se vanter d’en avoir manipulé un certain nombre pour en arriver là où elle est. Elle a tout de même gagné les voix de tout un peuple qui l’a élue Dirigeante hors, qu’elle n’a qu’un passé incertain bercé par la science… ! Bref, La Valior est devenue une personnalité à la force de ses mots et de ses convictions. Jamais l’un de ses plans n’a failli… Et elle continue de toujours calculer, de penser et de vivre pour le pouvoir de Sven.

Alors qu’elle marchait dans les rues, elle sentit cette odeur si familière… Il n’y en a qu’une seule qui a cet effet-là sur elle… Celle du feu vivant et crépitant en plein air… Celle de ce feu contrôlé par l’homme ! Celle qui l’a bercé ses 12 premières années de vie… Encapuchonnée et bien masquée… Elle suivit cette odeur et commençait à entendre des voix d’une rencontre plutôt pas banale… Une agression ? Elle arriva au coin d’une ruelle sombre en cul de sac et observait les flammes sur les mains d’un homme debout, à la carrure imposante, face à une femme qu’Elly reconnu par sa voix. Elle appréciait Kara pour sa force intérieure. Elle ne la côtoyait pas plus que ça, par la force des choses, mais elle ressentait une certaine force en elle qui forçait au respect. La dirigeante ne serait dire pourquoi… Il y a parfois ces personnes que l’on ‘sent’ et d’autre que l’on ne ‘sent’ pas… Kara faisait partie de cette première catégorie.

Elwyn étant en marche, s’avança tranquillement, calculant bien évidement et bien rapidement quel serait l’impact de son geste envers elle, la femme du Représentant des Feu à Dahud. Il ne fallait pas que cette histoire devienne publique. Il ne fallait pas que l’on sache que c’était Elwyn Valior en personne qui allait lui venir en aide… Kara et sa famille aurait la main mise sur le sort de cet agresseur sans scrupule !

Au fur et à mesure qu’elle se rapprochait, un sourire en coin se dessinait sur son visage et les paroles putrides de cet homme la dégoûtait et la faisait rire en même temps, puisqu’il n’était absolument pas crédible, porté par sa colère et son désir ardent de vengeance… Elwyn leva une main dans sa direction et d’un geste sec, elle envoya le manant voler et plaquer contre un mur à un mètre du sol. Celui-ci en retomba lourdement par terre, étourdis par la violence et la surprise de ce qu’il venait de se passer. Elwyn se permis de lui signaler, en entrant dans la pseudo arène du combat non-équitable :

« Est-ce ainsi qu’on s’adresse à une dame ?! »

Dit-elle presque sur un ton de sarcasme… Elwyn n’avait pas pour habitude d’agresser les Feu, puisqu’elle est née de cette Nation prometteuse… Mais dans ce cas-ci, sa conscience n’en serait jamais tranquille si elle avait laissé un tel scandale se produire ! La mort de Kara risquait de porter une ombre sur ses plans de conquête, et il fallait qu’Elwyn contrôle un maximum de chose pour être totalement en pouvoir d’agir sur ce monde et l’influencer en sa faveur...

L’homme, à l’attitude tantôt rodomontade, grommela - une première fois de douleur – avant de se relever tant bien que mal et de se retourner vers la dame masquée au rouge à lèvre rouge foncé, qui était le même qu’elle portait lors du Bal… :

« Hmm ! … De quoi j’me mêle ?! T’es qui bon sang ?!! »

Dit-il, dans une voix en souffrance… Elly s’interposa entre l’agresseur et Kara, lui tournant le dos pour la protéger de ce tyran. Ses yeux bleus intense de confiance plongés dans les pupilles de son agresseur, elle affirma :

« Cela n’a aucune importance.... »

Elly leva une paume en sa direction en signe d’arrêt. S’il persistait à mener une nouvelle attaque, il risquerait de s’en mordre les doigts… L’homme – titubant – fit réapparaitre du feu autour de ses mains et autour de ses doigts. Ttt ! Mauvaise idée… D’un souffle sec et court, Elwyn éteignit les flemmes de ses mains, provoquant un courant d’air suffisamment puissant pour le faire. Puis, retournant sa paume vers le haut, l’homme se vit porter par l’air que provoquait Elly. Ainsi, il ne pouvait plus profiter de l’attraction terrestre pour attaquer qui que ce soit… Quoi qu’il pourrait encore utiliser son pouvoir vers elles, mais avec une Air en face de lui, c’était peine perdue…

Elwyn se retourna enfin et aida poliment Kara à se relever, tout en maintenant l’agresseur en haut en gardant un bras dans sa direction. Sans doute l’avait reconnue, peut-être pas à cause d’une probable désorientation ? Tout ce qu’Elly espérait, c’est qu’elle entre dans son jeu. Visiblement, la Feu avait un peu mal.

Elle prit ensuite des nouvelles de Kara :

« Est-ce que vous allez bien dame Kara ? »


Dit-elle, comme elle l’avait l’habitude de la saluer.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 906
❝ Avatar : Zoe Saldana
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur, Cyne Wkar
❝ Crédits : schizophrenic (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aucun, Kara est juste l'épouse de Khorde Ergorn, fils du Représentant en Chef des Feu à Dahud
❝ Age : 41 ans
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Mer 12 Avr - 11:11


L’homme s’avance vers toi, le regard empli d’une haine que tu ne connais que trop bien. Tu y fais face chaque jour, alors que ton mari et sa famille offrent une mort certaine à des personnes innocentes ou non. Chacun de ces regards trouvent en toi un écho, tandis que leur souffrance t’enfonce chaque fois un peu plus dans l’obscurité. Le regard de cet homme n’est pas différent ; c’est la situation qui est singulière. Il va te tuer. Faire de toi une promesse de guerre aux Ergorn et encore plus à Sven Ramose. D’un côté, tu veux qu’il finisse son geste. Qu’il mette un terme à ta vie, si douloureuse, si violente et piteuse. Cela fera cesser la torture que tu subis à chaque instant que tu passes avec les Ergorn. Le supplice continuel de vivre avec une personne cruelle et brutale. Mais d’un autre, tu ne peux pas mourir. Ta mort provoquera un raz-de-marée qui enclenchera une guerre sans précédent dans la région de Sezni et en Dahud. La dictature sera plus forte et stricte encore. Tu ne peux pas laisser cet homme détruire tout ce que le dictateur a fait pour son peuple, pour l’avenir de sa population. Car te tuer reviendrait à attaquer les représentants du chef des Feu.

Alors que tu hésites à laisser ce fou te tuer, te libérant mais condamnant les Feu à une guerre civile sans nom, l’homme se fait brutalement envoyer contre un mur, le choc résonnant dans la ruelle prouvant de la violence. Il retombe lourdement au sol, sa tête claquant sur la terre dure. Tu vois immédiatement du sang couler de son nez, mais il est trop étourdi par l’impact qu’il ne semble pas réagir. Terrifiée, tu t’aplatis encore contre le mur. Maintenant, ce n’est plus à un Feu que tu dois faire face, mais à un Air. La guerre n’en sera que plus destructrice si un Air parvient à t’assassiner. Cependant, la voix que tu entends alors te soulage du plus profond de toi-même. Un soutien est arrivé. Et pas n’importe quel soutien. Elwyn Valior, Dirigeante de Sterenn. Elle semble légèrement amusée par le tour qu’elle vient de jouer à cet homme, lui qui essaie tant bien que mal de se relever. Immédiatement, l’Air se met entre lui et toi, te protégeant de son corps. Tu ne vois pas ce qui se passe ensuite, mais tu devines qu’Elwyn met ton assaillant en déroute, puisqu’elle finit par se tourner vers toi, te demandant ton état après t’avoir aidé à te relever.

Tu es encore sous le choc de ce qui vient de se passer. Tu n’as pas les idées claires et tes jambes et mains tremblent sans que tu ne puisses y faire quelque chose. Tu as frôlé la mort. Et contre toute attente, ce n’est pas à cause de ton mari, ni à cause de ses poings, mais à cause de la fureur et du besoin de vengeance d’un Feu déchu. Ce n’est pas un Feu qui t’a protégée et secouée, mais une Air. Une Air réputée et reconnue. La Dirigeante des Air. A ce moment-là, tu comprends que plus jamais vos relations ne seront comme avant. Elle t’a sauvée la vie. Tu lui dois un grand service. Encore ébranlée par la situation — et par le sauvetage rapide d’Elwyn —, tu serres tes bras contre toi. « Je vous remercie, Dame Valior. Sans vous… on peut affirmer sans aucun doute que je ne serais plus de ce monde ». Tu lances un regard à l’homme suspendu dans les airs. Il vous fusille du regard, ses mains rougeoyantes, mais il ne semble pas vouloir t’attaquer de nouveau. Maintenant que tu as une protectrice, il ne devient plus que ce lâche qu’il n’est déjà. Sans attendre, tu files récupérer ta petite lame projetée à quelques pas de là, que tu ranges à sa place dans ta manche. Puis tu te tournes vers Elwyn. « J’ai une dette envers vous, Dame Valior. A vrai dire, les Ergorn ont une dette envers vous ».

Et là, tu te rends subitement compte de ce qui va arriver quand ton mari va apprendre ce qu’il s’est passé. Tu as été attaquée par un inconnu dans une petite ruelle. Alors que tu avais réussi à semer tes gardes. Si Khorde apprend que tu as pour habitude de filer entre les doigts de ceux censés te protéger contre ce genre d’attaque, ta peau n’aura plus aucune valeur. Il te fera vivre un enfer comme jamais tu n’as connu, car tu auras mis en danger la famille Ergorn au complet, ainsi que la stabilité du pouvoir du dictateur. Écœurée par toi-même et ton idiotie, tu baisses légèrement les yeux. « Je pense qu’il serait plus sage de garder cette histoire entre nous ». Ta voix n’est pas plus haute qu’un murmure, car tu ne veux pas que ton assaillant t’entende. Si cette histoire doit rester entre la dirigeante des Air et toi, personne ne doit être au courant. « Si Karam apprend ce que cet homme a voulu faire, il pourchassera toute sa famille à travers Dahud et Sezni, au risque de tuer des innocents. Je ne veux pas qu’il déclenche une guerre pour un assassinat raté ». Tu regardes la dirigeante un instant. Tu ne sais pas ce qu’elle pense, mais tu penses que ce compromis est un avantage pour vous deux. De ton côté, tu n’as pas à subir la violence de ton mari pour t’avoir mise en danger, et du sien, elle pourra profiter d’une dette que tu devras honorer à un moment ou à un autre. Et tout cela en évitant la guerre que cet homme voulait enclencher en te tuant. Ne sachant pas comment convaincre la dirigeante, tu fais un signe du menton vers l’homme dans les airs. « Je suis sûre qu’on peut trouver un moyen pour le faire disparaître, sans pour autant le tuer ».

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2261
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Dim 28 Mai - 14:45

Toujours en maintenant l’agresseur inconscient de dame Kara dans les airs, son obligée la remercia tout en disant son nom. Dommage que Kara ait lâché cette information sur l’identité de la nouvelle venue… Elle qui était en train de vagabonder dans les rues de Lucrezia incognito, maintenant, l’agresseur avait connaissance de qui venait lui foutre une raclée.

Dame Ergorn née Jaggde, profita de cet instant pour ramasser son couteau et le ranger soigneusement, pendant qu’Elly jeta un petit coup d’œil à sa prise… D’un regard en biaisé, ayant perdu son sourire en coin, elle savait qu’il savait son nom. Puis, Kara repris la parole pour informer Elwyn qu’elle et sa famille, les Ergorn avaient une dette envers elle. Elly pensa immédiatement à leur situation… Tout autant que Kara, elle n’avait aucune raison d’être ici… Surtout au vu des évènements du bal … ! Les rues étaient trop dangereuses… De fait, Elwyn comptait sur un silence mutuel sur cet évènement. Personne, absolument personne ne devait savoir ce qu’il venait de se produire… Il était inexorable que ni Kara, ni elle n’avaient de bonnes raisons de se retrouver là.

La femme baissa alors ses yeux, un peu honteuse et elle fit part de sa pensée. Il était préférable de garder cette histoire entre elles, et c’était un avis que partageait évidemment Elwyn. Elle murmura même que si son mari l’apprend, l’homme risque de tuer des personnes innocentes à travers les deux régions, sous prétexte d’anéantir la famille de ce pauvre fou. De toute façon, la Dirigeante trouvait qu’il y avait eu assez de morts pour ces derniers jours… La brune fini par rétorquer qu’elle était persuadée qu’il y avait un moyen de le faire disparaître, sans lui ôter la vie…

Elwyn tourna son visage vers l’inconscient, flottant toujours dans les airs comme une plume qui aurait arrêté sa chute libre vers le sol. La Dirigeante réfléchit pendant quelques secondes… Elle aurait bien aimé se défouler un petit peu, mais ce n’était clairement pas sage. Et puis, venant de sa part, cela traduirait un manque de self contrôle… C’est peut-être son côté Ramose qui enflamme vite ses sentiments et qui pourraient engendrer des réactions violentes à vif, mais elle est réputée pour son calme et sa douceur, ainsi que pour son intelligence alors, ce n’était vraiment pas le moment de faillir à sa réputation ! Puis, tournant son visage vers Kara, avec un sourire significatif, Elwyn répondit :

« Je suis d’avis de garder ce malencontreux incident entre nous dame Kara. Vu la gravité de la situation politique actuelle, je n’ai aucune raison de me trouver ici, sans escorte… »

Elly se doutait que Kara ne pouvait pas la soupçonner d’avoir tué ou d’avoir prémédité l’assassinat d’Osrian Birghild, puisque non seulement elle était restée avec elle une bonne partie de la soirée, mais également que, vu sa tête lorsque l’incident s’est produit, c’était aussi évident que le translucide d’une eau pure, qu’elle n’avait rien à avoir là-dedans… !
De toute façon, politiquement parlant, le peuple de Sterenn n’avait aucun avantage à tirer d’une guerre entre Terre et Air. Les Airs sont plutôt du genre indépendants et même s’ils sont une bonne majorité à promouvoir leur indépendance par la séparation des éléments, une guerre n’est jamais utile, si ce n’est que pour perdre des vies et dévaster des terres. Dominant le monde du haut de leurs montagnes, ils se sentent assez perchés et hors de portée… Non vraiment, cette guerre-là n’est en rien utile. Sauf peut-être sous ses aspects d’alliances… ! Si par les fiançailles de Zora Birghild et Sven Ramose, il peut y avoir un soutient Terre-Feu, les Eaux vont prendre le parti des Airs automatiquement, s’opposant ainsi à leur ennemi de toujours. Donc une alliance Air-Eau était à calculer pour mieux mettre la main sur les faiblesses d’Andar et faire ainsi gagner la Dictature du Feu… Mais tout ça reste encore à calculer, à prévoir et surtout à manipuler en ce sens…
Et avec une espèce de misérable insecte qui se permet de menacer un autre personnage important de Dahud, Elwyn craignait même à une rébellion, à une mutinerie de la part du peuple de la Capitale… ! Le monde part vraiment en vrille à cause de ces tensions palpables… C’était affolant ! Elle allait devoir briefer les Fanior sur la sécurité des rues de Lucrezia parce que ça ne peut pas rester comme ça…

Elly s’adressa alors au manant, d’une voix ferme mais pas trop haute, de sa voix de Dirigeante intransigeante sérieuse et inébranlable :

« Sachez que vous avez de la chance que les conséquences de vos actes soient sous le joug de Dame Ergorn… Car de ma politique, c’est la peine de mort qui vous aurait été accordée et ce, sans délais. C’est ce que méritent les traitres à leur nation ! »

Dit-elle sans flancher, d’une voix calme et sévère, comme le veut l’image de cette femme politique. Ses mots sont peut-être durs et lourds de sens, mais c’est le discours d’une meneuse qui voit ce qu’elle voit. Un pauvre fou attaquant sa représentante à Dahud, sous n’importe quel prétexte, est un traitre, point. On n’attaque pas les représentants de son élément. C’est inconcevable de traiter ainsi tout le travail des personnages politiques…

Tournant une dernière fois son visage vers Dame Ergron, elle lui demanda alors :

« C’est votre agresseur, vous avez le choix de son destin. »


Dit-elle, sous-entendant alors qu’elle était d’accord de lui laisser la vie à lui et sa potentielle famille, pour autant qu’il paye de son acte. Elle sous-entendit également dans cette phrase que c’était bien à Kara de décider de ce qu’elle comptait lui faire subir. Un procès serait trop léger et mettrait son mari au courant de la situation, ce qui provoquerait à coup sur la mort de l’agresseur et de sa famille, dans l’ombre des rues sombres de Dahud…

D’un geste lent, Elwyn baissa son bras tout doucement pour faire en sorte que le manant se rapproche du sol, tout aussi lentement. Il n’était pas bien haut, mais suffisamment pour ne pas prendre la fuite. Même si ce pouvoir relève du niveau 4, le maintenir trop longtemps dans les airs, risquait de fatiguer Elwyn plus vite que d’ordinaire et ainsi, l’affaiblir plus que nécessaire.

« Avez-vous une idée pour le faire disparaître sans lui ôter la vie ? »

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 906
❝ Avatar : Zoe Saldana
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur, Cyne Wkar
❝ Crédits : schizophrenic (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aucun, Kara est juste l'épouse de Khorde Ergorn, fils du Représentant en Chef des Feu à Dahud
❝ Age : 41 ans
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Lun 5 Juin - 18:53


Ce n’est que lorsqu’Elwyn en parle que tu te rends compte que la Dirigeante Air est aussi seule que toi. D’un côté, tu comprends qu’elle puisse vouloir être seule durant un moment au vu des récents événements. C’est exactement pour la même raison — ou presque — que tu as toi-même décidé de fuir tes gardes pour pouvoir passer un moment seule avec ton propre esprit, et tu ne peux qu’adhérer à sa volonté. Mais d’un autre côté, tu ne peux que te montrer sceptique et quelque peu inquiète de la voir seule, justement à cause des événements survenus pendant le bal. Depuis le meurtre d’Osrian, certains Terre n’hésitaient aucunement à accuser les Air du meurtre — une accusation pour le moment infondée, selon les quelques rumeurs que tu as pu entendre par-ci par-là —, et la Dirigeante pouvait faire une cible de choix. Même si elle est clairement une femme redoutable, ce qu’elle a encore prouvé ce soir, elle ne ferait pas le poids face à tout un groupe de Terre en colère avides de vengeance. Personnellement, tu n’as pas encore tranché vis-à-vis de la culpabilité ou l’innocence des Air. Pour tout dire, tu ne suis pas vraiment l’affaire, ne faisant qu’adopter l’avis de Khorde sur la question, non pas par ennui ou désintérêt, mais simplement pour éviter de faire une bourde monumentale vis-à-vis de la Famille Ergorn. Il ne serait pas toléré qu’un seul membre, encore moins une épouse, ne soit pas en accord avec le chef Karam, sinon ce serait la mort assurée — une mort tout au moins psychologique.

Cependant, la surprise efface toutes tes pensées relatives au meurtre quand la Dirigeante te propose de choisir toi-même quelle sera la punition de ton agresseur. Les sourcils relevés prouvant ton étonnement, tu lui lances un regard écarquillé avant de poser tes yeux sur le corps de l’homme. Pour la première fois, tu es face à un choix qui te rend complètement hésitante. Tu es perdue face à l’énorme responsabilité qui te tombe dessus sans que tu ne t’y sois attendue. Tu ne sais pas quoi faire, quoi dire. Tu n’as jamais pris de dcision aussi importante de toute ta vie. Ton mari a toujours été celui qui prenait lesdites décisions, décidant de qui devait vivre, qui devait mourir, et comment cela devait se dérouler. Face à cette possibilité, toute nouvelle, tu te retrouves perdue face à une multitude de possibilités. Tu te rends comptes que pour la première fois de toute ta vie, pour la première fois depuis ce mariage qui t’a étouffée dès le premier jour, tu vas enfin pouvoir profiter de ton rang et des avantages qu’il peut te procurer. Cela te fait trembler de peur et d’excitation, d’être ainsi face à l’inconnu. Tu as déjà vu Khorde faire, et ce des millions de fois depuis votre rencontre. Tu as toujours cru que c’était une chose facile et que cela ne prenait que quelques secondes pour en décider, mais tu comprends à quel point cela est dur et compliqué de faire un tel choix, sachant qu’une vie et peut-être bien plus reposent uniquement sur toi et toi seule.

Observant calmement l’agresseur, ne lui montrant en aucun cas ta lutte intérieure, tu comprends que tu ne peux pas lui ôter la vie, mais que tu ne peux pas non plus le laisser filer sans aucune punition. En plus d’être une preuve de faiblesse trop importante devant la Dirigeante Air, ce serait un trop gros risque que de laisser un homme visiblement dangereux et en colère contre les dirigeants Feu se faire la malle et se balader tranquillement dans la région centrale, l’un des endroits les plus simples à frapper et attaquer selon toi. Tu dois prouver que tu es une Feu, une Feu courageuse et forte, et que tu mérites ta place auprès de ton mari. Ta voix est forte et ferme quand tu prends enfin la parole. « Vous avez trahi votre Nation et votre Dictateur. Vous n’êtes plus digne de vous dire faire partie de nous ». Sortant ton couteau d’une main que tu espères assurée, tu attrapes son poignet avant d’y planter la dague, à l’endroit-même où se trouve son tatouage. Son hurlement de douleur te fait sursauter, mais lorsque tu retires la lame de son corps, tu es soulagée de voir que le symbole du Feu est altéré et faussé, une marque que plus personne ne pourra reconnaître tant qu’il restera au même stade de contrôle.

Tu essuies calmement ta dague sur un petit tissu que tu ranges presque aussitôt, avant de te tourner vers la Dirigeante. Cependant, rien en toi n’est calme, alors que ton cœur bat la chamade et que tu sens ton cœur pulser dans ton crâne. Tu n’as jamais été une personne violente. Les rares coups que tu as pu porter n’étaient que de la légitime défense, bien au contraire que de ce que tu viens tout juste de faire. Encore une première fois, mais tu comptes bien ne plus jamais recommencer un tel acte de barbarie. Si seulement Khorde était là, il aurait été fier de toi — ou tout du moins, il aurait eu un peu moins de haine envers toi en voyant que tu tentais tant bien que mal de faire honneur à ta famille. Regardant la Dirigeante, tu espères intérieurement qu’elle ne voit pas à quel point cela t’a touchée de devoir faire ça, gardant la tête haute. « Il se peut que je connaisse quelqu’un qui pourra le faire disparaître en toute discrétion et sans poser de question. Je pense même qu’il lui coupera la langue pour s’assurer de son silence. Avec votre accord, j’aimerais l’appeler ».

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2261
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Dim 25 Juin - 12:37

La Dirigeante Air, trouva cela logique et naturelle de laisser la décision sur l’avenir du manant, à la victime qu’il pourchassait. Kara est la femme du représentant des Feu et elle est donc un personnage politique ayant de la ressource. Même si cette famille a été placée à cette place grâce à son frère, le Dictateur Sven Ramose, elle sait qu’ils sont intransigeants et capables de prendre de bonnes décisions politiques, même s’ils se montrent parfois un peu trop durs… C’est dans la nature des Feu. Elly le sait. Les femmes n’ont pas souvent voix au chapitre mais ça ne les empêchent pas de penser et de commencer à se faire une place. Une réelle place dans l’organisation politique… Elwyn y est sensible, étant une femme de pouvoir elle-même, elle soutiendra leur cause. Indirectement, certes, puisqu’elle n’est pas censée montrer son alliance et son attachement avec les Feu, mais elle est intiment convaincue qu’une femme – peu importe son élément : et surtout une Feu – a sa place en politique. Elle en est la preuve vivante.

De fait, c’est logique pour elle – et de bonne guerre – que Kara puisse enfin prendre une décision qui la concerne directement. Elly’ sait qu’elle n’a pas beaucoup d’influence sur son mari. Elle ne connait pas leur intimité certes, mais elle connait la réputation du Représentant, son flegme et elle sait comment il se comporte quand il s’agit de pouvoir. Ça se voit, ça se ressent que Kara n’a pas beaucoup d’influence sur lui… Et ce petit cadeau, la Dirigeante espère que cela lui fasse plaisir. Sentir enfin son emprise. Prendre une décision grave. Décider de la vie d’un être humain… Même si Kara semble insipide dans la vie de son mari, elle croit en elle. Elle sait que c’est une Feu et qu’elle a un potentiel décisionnel en elle. Elle espère juste que cette femme ne fasse pas preuve d’indolence dans sa décision. Que justice soit rendue ! Elwyn se réjouit intérieurement du malheur de cet homme, qui allait payer pour ses faits. Après tout, c’était justice rendue et mêmes les Dieux savent à quel point Elwyn est intransigeante voir même inébranlable quand il s’agit de justice … !

Toujours en gardant le manant en suspend, Elwyn observa Kara, en attendant sa décision, ses paroles… Son regard est noir mais vif. La peau d’Elly semble cadavérique lorsqu’elle est camouflée ainsi de sa cape noire… Ses cheveux flamboyants ressortent sur le côté. Elle est là, elle le garde. Telle cette gardienne indéfectible qui garde son prisonnier en attendant la sentence sagement. Un bourreau silencieux. Un gardien impassible… Ses pensées divaguent… Elle songe elle-même à une sentence publique, pour le faire lapider par les membres de sa Nation. Elle imagine même la scène… Mais ce n’est pas à elle de faire ce choix.

La voix de Kara se fait enfin entendre et le cœur de la dirigeante se serra lorsqu’elle s’adressa à son agresseur. Elle appuya sur la honte qu’il représentait pour sa Nation et pour son Dictateur. Elle lui annonça qu’il venait de perdre sa dignité. Qu’il n’est plus à même de faire partie des Feu, ayant sali leur image… Kara parle bien. Elle articule bien et ses mots sont cinglants. Elle ne faillit pas, elle ne tressaille pas. Elwyn afficha un sourire en coin… Son intuition ne l’a donc pas trompée. La femme de Khorde a bien du potentiel en elle. Cela la rassure… Elle sera une figure maternelle idéale pour ses enfants destinés à reprendre le flambeau de leur famille Représentante.
Kara sort son couteau et y plante la lame dans le poignet du manant. Elle vise le tatouage pour l’altérer. Elwyn la regarde, d’un œil attentif et assuré. Son sourire en coin – animé par la fierté qu’elle a de voir Kara agir de la sorte – ne la quitte pas. L’offenseur est démuni de son identité d’appartenance. Son sang dégouline sur ses habits puis sur le sol, en même temps que ses larmes de rage et de honte. Ses cris, ses gémissements sont étouffés… De toute façon, quoi qu’il fasse dès à présent, il empirerait son cas. Personne ne viendra à son secours.

Kara se retourne vers la Dirigeante après avoir nettoyé soigneusement sa lame et l’aillant rangée aussitôt. Elle reste fière et n’a pas tremblé une seule seconde. Elle lui confia qu’elle connaissait quelqu’un qui pourrait le faire disparaitre en toute discrétion sans poser de questions incongrues ou qui pourrait les mettre dans une mauvaise situation. Elle ajouta qu’elle pensait qu’il lui couperait la langue pour être certain que l’offenseur ne parle pas. Elle lui demanda ensuite son accord pour l’appeler. Elwyn posa ses yeux sur Kara, après avoir regardé le sang et les larmes couler en l’écoutant.
La Dirigeante posa le manant au sol délicatement. Il savait instinctivement qu’il n’avait pas intérêt à bouger. Elwyn voulait économiser ses forces et son pouvoir en cas de récidive… C’était une éventualité à laquelle il fallait songer, lorsqu’on connait un peu les mauvaises intentions d’une personne. Même s’il n’a plus aucune chance face aux deux femmes…
Elwyn s’adressa alors à Kara, avec un air complice et une pointe d’estime :

« Faites donc. Je me porte garante en attendant votre retour et celui de votre connaissance… »


L’Air regarda alors ensuite le manant au sol, qui se tenait le poignet pour tenter d’arrêter le saignement.
Puis, reposant son regard bienveillant sur Kara qui s’éloigna déjà, Elwyn lui confia ces mots :

« Dame Kara Ergorn-Jaggde,… Je suis fière de vous. »

Dit-elle, dans l’espoir que ces mots l’encouragent d’avantage à assumer la personne qu’elle est. La personne qui, aujourd’hui, a pu embrasser l’occasion de se saisir du destin d’une vie humaine et qui s’est montrée juste et logique. Elle qui n’a pas beaucoup l’occasion d’épauler son mari, en cette journée, en cette soirée, elle a su prendre exemple et faire un choix. Le meilleur choix qui soit, même si cette décision n’aurait pas été celle de la Dirigeante, ayant peut-être une mentalité et une façon de faire, légèrement différente. Mais tant que la peine est donnée, il n’y a pas à discuter.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 906
❝ Avatar : Zoe Saldana
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur, Cyne Wkar
❝ Crédits : schizophrenic (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aucun, Kara est juste l'épouse de Khorde Ergorn, fils du Représentant en Chef des Feu à Dahud
❝ Age : 41 ans
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Dim 9 Juil - 21:13


Lorsque tu as proposé à la Dirigeante Air de contacter une personne susceptible de vous aider dans cette situation plus qu’incongrue, tu ne t’attendais pas à ce qu’elle accepte aussi rapidement, sans argumenter outre mesure. Ayant l’habitude avec ton mari de devoir justifier chacun de tes faits et gestes, tu t’étais attendue à devoir lui exposer les raisons de ton choix ; cet homme avait tenté de t’attaquer toi, et il était de ton devoir de veiller à ce qu’il ne fasse de mal à personne d’autre, à présent. Même si elle t’a laissée le punir pour sa trahison, te laissant le choix de la marche à suivre, tu pensais réellement qu’Elwyn mettrait son expérience de Dirigeante, de chef de Région, à profit dans cette situation. Mais lorsqu’elle accepte que tu prennes les choses en main, quitte à vous mettre en danger toutes les deux si cela ne fonctionne pas comme tu le voudrais, tu sens enfin quelque chose se débloquer en toi, une partie de toi-même qui avait été étouffée plusieurs années auparavant, sans vraiment savoir quoi.

Et quand les derniers mots de la Dirigeante sortent de ses lèvres, un petit sourire s’installe sur ton visage sans que tu ne puisses y faire grand-chose. Tu as beau être dégoûtée de ce que tu viens de faire, une chose que tu t’étais promise de ne jamais pratiquer sur quiconque, cette culpabilité diminue largement, atténuée par la fierté que tu ressens dans les paroles d’Elwyn, que tu vois dans son regard. C’est un regard que tu n’avais encore jamais vu dans les yeux de ton époux, que tu ne verrais sans doute jamais, peu importe tes actions ; tu avais beau le voir de temps à autres dans certains regards que tu pouvais croiser dans la rue, ou que tu as déjà vu lorsque tu tenais tes magnifiques enfants dans les bras, cette présence dans les yeux d’Elwyn, cette si grande Dirigeante que tu ne peux pas t’empêcher d’admirer pour sa force et son intelligence, te fait extrêmement plaisir.

Avec toujours ce petit sourire sur le visage, tu te diriges à pas rapides mais non pas empressés vers la sortie de la ruelle, restant dissimulée dans quelques ombres. Des yeux, tu cherches rapidement la présence de tes gardes, que tu trouves rapidement ; au nombre de quatre, ils sont adossés à un mur, les bras croisés, le regard noir. Tu sais que tu risques de passer un très mauvais moment quand ils te verront et qu’ils viendront te chercher pour te ramener illico au palais, sans attendre une seule seconde pour tout avouer à Khorde de ta petite fuite, mais à cet instant, tu ne peux pas oublier le regard fier de la Dirigeante posé sur toi. A plusieurs pas de là, plus à l’écart de la foule que les autres, un cinquième garde se tient droit, les bras croisés dans son dos, attendant sagement que tu viennes à lui. Ce garde-là, tu le connais plus particulièrement que les autres. L’ayant toi-même choisi lorsqu’il fut clair que Khorde voulait une garde rapprochée plus importante des suites du meurtre, tu avais tout de suite compris, dans sa façon de se tenir, de parler, et surtout dans son regard, qu’il ne serait jamais le genre de garde à t’envoyer mourir entre les bras de Khorde. De plusieurs des façons, il te faisait beaucoup penser à Lilo, cet homme père de ton unique fille que tu avais rencontré le jour de ton mariage.

T’avançant discrètement vers lui dans le dos, tu parviens à attirer son attention. Il se détourne des autres gardes, marchant vers toi jusqu’à parvenir jusqu’à la ruelle, à plusieurs mètres d’Elwyn et du criminel, le regard inquiet. Il s’était toujours inquiété de te voir partir en fuite, comme aujourd’hui. Ayant eu vent de ce qui t’était arrivé quand tu étais plus jeune, la seule et unique fois que tu avais tenté de fuir ton époux, il faisait en sorte que ta vie se passe au mieux aux côtés des Ergorn pour que tu n’aies plus à subir un tel traitement. C’était un homme très intelligent, mûr, mais surtout calme, réfléchi et qui ne pipait mot quand il te voyait avec des traces de coups sur le corps. Il restait à sa place, tout en lançant ses regards désapprobateurs qui te mettaient souvent mal à l’aise. Mais en dehors de ça… c’était un homme tout à fait charmant que tu appréciais avoir à tes côtés, surtout en sachant que les autres gardes étaient totalement à la botte de Khorde.

Tu lui expliques rapidement la situation, lançant quelques signes du menton vers Elwyn pendant ta prise de parole. Le nom de la Dirigeante n’est pas évoqué, mais tu te doutes qu’il comprenne rapidement qui est la femme qui t’accompagne, et tu sais très bien qu’il restera silencieux si tu as été aidée par une personne importante. Il te lance un long regard inquiet, à la recherche de coups, de sang, mais tu le rassures fermement ; ce soir, tu ne veux pas être traitée comme une victime, parce que tu n’en es pas une. Au bout de plusieurs minutes, le garde finit par acquiescer silencieusement, t’accordant la faveur que tu lui as demandée. Te tournant vers Elwyn, tu t’approches d’elle doucement, plus calme. « Reko est un de mes gardes. C’est un homme de confiance, il ne parlera jamais de cette affaire. Et il ne dira jamais que nous nous sommes rencontrées ».

Au même moment, tandis que tu parlais, Reko avait attrapé le criminel, lui attachant les poignets après lui avoir fourré un mouchoir dans la bouche pour l’empêcher de crier. « Il va s’occuper de lui. Nous n’avons plus aucun souci à nous faire ». Tu sais très bien ce qu’il va lui faire, mais tu préfères ne pas y penser, encore moins en parler. Tu as beau réussi à dépasser certaines de tes limites — alors que tu t’étais promis de ne pas le faire —, tu restes malgré tout une femme fragilisée par un époux violent, qui t’a traumatisée de la violence. Et même si tu vis entourée de brutalité, tu ne veux pas que cela devienne une habitude. Lançant un regard à la Dirigeante, tu ne peux t’empêcher de lui faire un petit sourire. « Merci. De m’avoir laissée pendre cette décision ».  

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 2261
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Jeu 13 Juil - 22:22

Après lui avoir fait part de sa fierté envers sa décision et envers son initiative de solution, Kara partit dans l’ombre des bâtiments de la ruelle, longeant les murs jusqu’à la sortie de cette dernière… Elwyn l’avait regardé s’éloigner tranquillement, puis une fois hors de vue, elle reposa ses yeux sévères et noirs sur l’agresseur… Elle le jugea. Il commençait à trembler de peur et à regretter son geste… Pendant un instant, elle l’avait soupçonné d’avoir été membre du complot qui avait abattu toute la misère du monde sur Lucrezia… Mais à la réflexion, il était trop bête. Trop instinctif, trop maladroit que pour qu’il soit un assassin de qualité ou un bon meneur d’attentat…

D’ailleurs, pendant l’absence de Kara, le manant tenta de monnayer sa vie contre des informations concernant le meurtre du représentant… Elwyn lui répondit avec une acrimonie aussi honorable que possible et aussi froide et calme que la mort personnifiée, qu’elle n’en croyait pas un mot, pour toutes les raisons évidentes qui lui sautait aux yeux… Il n’avait pas la carrure ni l’intelligence pour faire partie d’un complot et que son sort était déjà tout décidé et de toute façon bien scellé… Après quoi le feu compris qu’il n’y réchapperait pas et qu’il tenta derechef de se défaire de la prise d’Elwyn qui, d’un nouveau mouvement d’avant-bras, le remis à sa place, sur le sol, en exerçant un nouveau mouvement d’air, lui enlevant alors tout espoir de se sortir de cette situation dans laquelle il s’était mis tout seul…

Pendant la courte absence de Kara, Elwyn pensa à la peine qu’il aurait subi si elle avait été maîtresse de son destin… Certainement une ablution par l’eau. L’eau étant l’élément directement opposé au feu, elle connait les ravages que l’un comme l’autre peut avoir sur son opposé… Il aurait été enfermé dans un cercueil de verre dans lequel l’eau montrait petit à petit jusqu’à recouvrir entièrement le corps du traitre qui n’aurait qu’une petite paille pour respirer l’air extérieur… Mais une paille étant trop étroite que pour apporter suffisamment d’air aux poumons, le prisonnier aurait le choix de mourir noyé ou asphyxié à petit feu, faisant profiter du spectacle de sa mort aux victimes qu’il s’était choisi… Elwyn l’aurait regardé mourir lentement, sans pitié, sans compassion, sans bruit et sans flancher. Elle en avait vu des scènes lorsqu’elle était petite… Son éducation sévère lui a permis d’avoir cette froideur et cette impartialité en ce qui concerne l’honneur et la justice. Les traitres n’y ont pas droit. Ceux qui trahissent les valeurs de leur nation n’ont pas le droit à une seconde chance. S’ils sont nés Feu, ils doivent vivre Feu… Et s’ils sont nés Air, ils doivent vivre Air, sans oublier leurs origines… Comment peut-on oser tromper sa nature ?! C’est quelque chose au-delà d’une valeur symbolique, au-delà d’une nature, au-delà d’une valeur humaine qui est ancré dans l’esprit de la Dirigeante… Sans doute que son éducation l’a poussée dans une forme de programmation. La pédagogie qu’elle a dû suivre l’a façonnée, l’a formatée à penser ainsi… Mais avec le recul, avec ce changement de vie forcée, les écueils qu’elle a rencontrées Elwyn a appris à raisonner plus humainement, sans pour autant effacer cette fierté et cette loyauté liée à ses origines, à sa nature, à son élément…

Kara revint en compagnie d’un garde. Ils se sont arrêtés pour discuter à l’orée de la ruelle, mais Elwyn repose rapidement sa surveillance sur le traitre qui la regarde en chien de faïence, avant de voir le bourreau qui avait été désigné par dame Ergorn Jaggde.
Sans un mot, ils s’avancèrent vers l’air et le feu. Kara vint près de la dirigeante pour lui décliner l’identité de la personne qui allait s’occuper de destin du traitre. Il s’agit donc d’un de ses gardes personnels, mais en qui elle a une entière confiance. De plus, elle lui assura qu’il ne dira jamais qu’elles se sont rencontrées. Mais comment en être sur ? On ne peut pas… Elwyn n’a d’autre choix que de faire confiance à la femme de Khorde. Mais quelque part, elle a envie de lui faire confiance. Elle apprécie vraiment cette femme, même si elle a l’impression qu’elle ne libère pas tout son potentiel… Elle s’enferme alors qu’elle pourrait faire tant de grandes choses, Elwyn en est persuadée. Les femmes Feu ont ce quelque chose de brûlant que les autres femmes n’ont pas… Kara lui plait vraiment. Sven a vraiment été inspiré dans le choix des personnes qu’il a mises au pouvoir lors de son coup d’état. Même si ce dernier avait été orchestré en partie par Elwyn, elle avait eu son mot a dire quant au choix des profils que Sven allait catapultées à Dahud pour le représenter… Et vraiment, Kara a se potentiel pour se démarquer. Dommage qu’elle ne l’exploite pas. La rousse sent qu’il y a quelque chose en elle qui ne demande qu’à éclore, mais ce n’est malheureusement pas son rôle…

Elwyn acquiesça les mots de Kara, affichant un sourire en coin, malgré tout. Le garde s’avança vers le criminel raté et lui fourra un mouchoir dans la bouche pour éviter qu’il ne dise d’autres bêtises, comme celles qu’il avait dites plutôt, pour tenter de sauver sa peau. Puis, il lui attacha les poignets. Kara renchéri en commentant qu’il allait s’occuper de lui et qu’elles n’avaient vraiment aucun soucis à se faire. Elwyn inspira et expira assez longuement, comme si elle venait enfin de lâcher sa prise, hors que le garde l’avait déjà pris en main…

Kara jeta un regard vers Elwyn qui regardait toujours la scène et elle la remercia de lui avoir laissé prendre la décision du destin de ce traitre. Elwyn reporta son attention sur Kara et elle afficha un sourire sincère et prometteur en lui disant d’une voix remplie de sagesse et de bienveillance : « Je suis contente de votre décision… Vous avez pris la bonne... ! »

Puis, d’un geste naturel, elle avança son avant-bras vers elle, en attendant qu’elle le prenne et qu’elle le serre, comme le veut le geste de salutation entre deux complices et elle ajouta, regardant les yeux sombres de Kara avec sincérité : « Je pense que nous devrions discuter plus régulièrement ensemble… » Dit-elle, en pensant à des sujets de conversation au-delà de ceux des enfants et de la vie de famille comme elles avaient eu coutume de le faire jusqu’à présent, et dernièrement, au bal. Elwyn avait bien conscience que ce n’était pas réellement le bon moment ni même la bonne période pour se rapprocher de Kara… Elwyn avait dit cette phrase également en sachant pertinemment qu’elles seraient amenées à se revoir, mais que pour l’heure, il était temps de se quitter, et quoi de mieux que de se quitter en se serrant l’avant-bras, comme le ferraient des proches ?

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 906
❝ Avatar : Zoe Saldana
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur, Cyne Wkar
❝ Crédits : schizophrenic (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aucun, Kara est juste l'épouse de Khorde Ergorn, fils du Représentant en Chef des Feu à Dahud
❝ Age : 41 ans
❝ Niveau : 2


~#~Sujet: Re: Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn Lun 21 Aoû - 10:11


Tu ne pensais pas que la Dirigeante Air pouvait se montrer aussi avenante envers toi, l’épouse du futur Chef des Ergorn. Les deux nations n’étant pas vraiment opposées mais ne s’alliant véritablement pas non plus, tu t’étais attendue à ce que la femme rousse décide allégrement du sort de celui qui avait osé s’attaquer à toi, avant d’essayer de tourner la situation à son avantage suite à cette preuve parfaite que tu n’étais définitivement pas faite pour le combat. Et c’est à cet instant précis, alors qu’Elwyn tendait son bras vers toi pour te saluer, que tu comprends à quel point ton époux t’a emprisonnée pendant toutes ces années de mariage à ses côtés. Malgré ton âge relatant d’une expérience déjà bien entamée et ton rang social élevé grâce à ton mari, tu n’as jamais dépassé le niveau 2 de la maîtrise de ton élément, cet élément si incroyable qui pourtant t’effraie quelque peu lorsque Khorde se décide de s’amuser avec en ta présence. A vrai dire, depuis que tu t’es mariée à cet homme, tu n’as jamais pensé à avancer dans la maîtrise de ton don. Comme si c’était d’une logique imparable que tu n’avais pas besoin de contrôler ton élément pour te protéger, car ton mari était celui censé te secourir en cas de besoin. Il ne t’avait jamais semblé nécessaire d’avancer dans cette pratique si naturelle pour les autres, mais si étrangère pour toi, jusqu’à maintenant. Posant les yeux sur l’homme qui avait tenté de t’ôter la vie, tu te rends compte que sans Khorde, sans garde, tu es aussi fragile qu’un enfant ne s’étant pas encore découvert d’affinité avec une divinité. Tu te rends compte à quel point tu es dépendante de la famille à laquelle tes parents t’ont vendue dès ton plus jeune âge.

« Ce serait une très bonne idée, en effet ». Lorsque tu poses ton regard sur la Dirigeante Air, cette même femme qui porte sur elle tout le poids d’une région mais qui pourtant a pris de son temps pour te sauver la vie sans rien demander en retour — ou presque —, cette même femme plus jeune que toi qui pourtant réussit sa vie comme tu ne la réussiras jamais, tu sais que tu ne la considéreras plus jamais de la même manière. Faisant fi de son bras tendu, tu fais un pas en avant pour prendre la Dirigeante Air dans tes bras, la remerciant silencieusement de toute l’aide qu’elle a pu t’apporter sans même le savoir. A cet instant, tu te fiches totalement des règles qui t’ont été inculquées de force pendant ta jeunesse, tu te fiches des règles qui régissent les relations cordiales entre régions et surtout entre Dirigeants de régions différentes, parce que pour toi, à cet instant, Elwyn n’est plus une Dirigeante inconnue à qui tu parles de sujets dont tu peux te ficher éperdument, c’est devenue une femme sur qui tu peux compter et qui t’a ouvert les yeux sur des choses que tu ne pouvais pas voir avant.

Reculant d’un pas, tu lui lances un léger sourire empli d’excuses pour avoir violé les us et coutumes. « J’ai hâte d’être à notre prochaine conversation, Dame Valior. Je pense qu’il serait préférable que nous nous quittions discrètement ». Tu fais par là référence au fait de quitter la ruelle à des moments différents. Faisant un signe de la main à Reko, lui signifiant de passer devant toi avec le Feu, tu lances un dernier regard à Elwyn avant de t’engager dans la ruelle débouchant sur la rue bien plus vivante, où tu rejoins tes autres gardes restés plantés là en attente que tu reviennes. Tu sais qu’ils ne seront pas contents de voir que tu as réussi à les semer et qu’ils ne sont pas parvenus à te retrouver avant que tu ne te décides à les rejoindre, et tu sais pertinemment qu’ils ne manqueront pas de parler à ton époux de cette petite escapade qui risque de te faire grincer des dents, mais à vrai dire, quand tu regardes ces gardes qui te fusillent du regard, sachant pertinemment que tu ne pourras rien leur faire, une promesse germe en toi. Une promesse qui peut bien faire changer le reste de ta vie aux côtés de Khorde. Cette petite flamme qui germe en toi ne compte pas être soufflée comme la dernière fois.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ҩ Le souffle qui ravive la flamme | Kara & Elwyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Dahud :: Lucrezia :: Quartier Sud :: Habitations-
Sauter vers: