AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Groupes fermés
Le groupe des Matières et des Exempts sont momentanément fermé aux inventés et scénarios, merci de votre compréhension
Intrigue
Un vent de changement souffle sur les terres d'Oranda... Pour en découvrir plus, la première intrigue a été dévoilée
Venez donc tout savoir du meurtre d'Osrian Birghild (ou presque)
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des Innocents, merci de privilégier les PV et scénarios !
Ils sont en sous nombre et on aimerait bien avoir de nouveaux amis avec qui jouer !
Scénarios
Le scénario d'Eden'El Lumnar a été mis en avant par Silee Pherusa
C'est le dirigeant d'un refuge de Lucrezia qui n'attend qu'à être pris !

Partagez|

[terminé] “Qui songe à oublier se souvient.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mer 8 Mar - 21:50


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
 Le jour était à peine levé qu'une pluie torrentielle s'abattait déjà sur Lucrezia. L'orage grondant au loin ne laissait espérer nulle éclaircie dans cette matinée grisâtre et, déjà, les toiles s'étendaient sur le Grand Marché, se dressant fièrement en un spongieux rempart contre la pluie.
Au dessous s'affairaient bouchers et maraîchers, poissonniers et tisserands se battant pour la moindre parcelle la plus en vue de la paresseuse clientèle qui ne pointerait le bout de son nez qu'après que le Soleil n'éclaire totalement la capitale.

À quelques pas de cette agitation générale, couvert d'une couverture en laine, le maquignon guidait trois de ses chevaux vers le grand centre. La jument alezane qu'il chevauchait en tête de cortège était une bête d'un certain âge au caractère si bien trempé que son propriétaire s'y retrouvait parfois lui-même. En voilà une que Lilo n'était pas prêt de vendre.
Le pas nerveux des purs sang s'emballait au moindre écho de coup de tonnerre retentissant dans les ruelles boueuses qu'il parcourait, éclaboussant les façades déjà brunies par les longs jours passés sans que pluie ne cesse. Malgré les plaintes de quelques passants agacés, le quadragénaire parcourut le chemin qu'il connaissait par cœur jusqu'à atteindre la place centrale, ce Grand Marché qu'il fréquentait depuis bientôt dix ans.

Les badauds et potentiels clients commençaient à se mêler doucement aux commerçants dont les voix tonitruaient, chacun vantant la qualité de son produit, vrillant au passage les oreilles du fils du Feu qui se félicitait de vendre des bestiaux si nerveux que l'on calme ses ardeurs à leurs côtés. Les sourcils froncés, le regard rivé droit devant lui, il s'efforçait de faire abstraction de toute cette camelote que vomissait la moitié des étals, au milieu des pièces de viande, des pains et des poissons.
Ce fut d'ailleurs la voix d'un sonore poissonnier qui lui fit détourner les yeux vers son odorante exposition d'alevins aux yeux fixes et vitreux, spectacle qui fit se dessiner un discret sourire au coin des lèvres du maquignon avant que ses yeux ne croisent ceux d'une jeune femme à l'air familier. Il n'était pas bien sûr de la reconnaître, sans avoir vraiment oublié à quoi ressemblait cette invitée qu'il avait accueillie des années plus tôt et portait sur l'inconnue un regard insistant sans qu'il n'en ait le contrôle avant de le reporter droit devant lui. Quelle étrange vision qu'il avait eue là, teintée d'un sentiment d'appréhension. Mais qu'il se rassure, les cheveux noirs de la jeune poissonnière n'avaient rien en commun avec la crinière dorée de son fantôme du passé. D'une action des talons, il pressa les flancs de sa monture qui se hâta davantage.

Évoluant tant bien que mal dans la foule en formation, Lilo parvint enfin à l'aile ouest de la place, où les bottes de paille et les abreuvoirs donnaient une idée assez précise de la marchandise que l'on pouvait y trouver. Ce ne fut qu'une fois arrivé au point d'eau commun à toutes les bêtes exposées qu'il mit enfin pieds à terre, laissant ses bêtes s'abreuver tandis qu'il réunissait leurs longes pour les attacher ensuite à la première palissade venue.
Les cris des marchands avaient laissé place aux hennissements, gloussements et meuglements de cette foire aux bestiaux qui ne se dissiperait qu'en fin de journée. Encore quelques heures et Lilo se voyait déjà retrouver le lit douillet de la chambre d'auberge qu'il occupait à chacune de ses venues avant de reprendre la route pour le sud. Plus que quelques heures.
Mais d'ici là, il devait tâcher de vendre ses trois jeunes chevaux tout juste débourrés, qu'il avait entrepris de panser soigneusement et qu'il comptait bien vendre avant son retour.

Mais si tout avait du se dérouler comme prévu, ça n'aurait certainement pas valu la peine d'être ainsi mis à l'écrit. Le son d'une voix l'interpelant lui bien plus que le commerçant qu'il était arrêta net ses gestes, sa brosse restant plaquée contre l'encolure de l'animal qui frémissait à ce désagréable contact. Les sourcils froncés, la mâchoire serrée sur la brindille qu'il mâchonnait, Lilo essayait encore de se persuader qu'il n'était victime que de son imagination.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 742 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Lun 13 Mar - 23:25


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”
 
« Debout paresseuse ! S'était exclamé l'homme pour la tirer de ses rêveries. »

D'ordinaire, sa préférence allait à la lumière du jour pour l'éveiller tranquillement, mais c'était jour de marché, et se lever aux aurores constituait toujours en un exploit insurmontable pour la jeune femme, malgré les semaines qui passaient. Tout avait commencé le mois dernier, lorsque cet individu s'était décidé à intervenir dans sa vie. Elle avait toujours eu cette indépendance, cette possibilité de n'en faire qu'à sa tête ; alors le fait qu'un étranger selle son sort la rendait complètement folle. Il s'agissait d'un pêcheur, un élémentaire de l'eau qui s'était alors surprit à la sauver dans un élan de bonté. Elle ne comprenait toujours pas : elle était une vulgaire voleuse, elle n'expliquait donc pas qu'il se soit mit dans le pétrin pour elle. Mais il en était ainsi, et désormais, elle avait une dette à éponger.

Ses douces longueurs blondes étaient donc recouvertes depuis peu d'une mixture spéciale, à base de cendre d'arbres, qui lui permettait d'obtenir une toute nouvelle apparence. A la fois beaucoup plus discrète mais aussi plus adulte et féminine. Ses traits autrefois si enfantins et fragiles, reflétaient désormais une certaine assurance et un dédain mutin.
Les membres engourdis, elle n'avait fait qu'enfiler une longue cape noire dotée d'une capuche qui protégeait son crâne avant de se rendre sur la place du marché. Son ventre gargouillait malgré l'heure matinale, mais il était hors de question de manger : la simple vision des poissons morts lui donnait déjà une angoissante envie de vomir sa bile. Le temps n'y arrangeait rien ce matin, le soleil qu'elle affectionnait tant avait laissé place à un torrent d'eau, rendant sa journée encore plus monotone.
 
« Poissons ! Poissons des mers du Nords ! Venez acheter nos mets délicats ! S'égosillait-elle sans grande conviction en agitant les bras pour attirer les regards. »

C'était assez singulier à voir : lui, le mastodonte à la peau caramel, froid et sérieux qui découpait ses prises à la vue des passants, et elle, la minuscule créature qui avait grimpé sur une caisse pour se faire voir. Pourtant loin de prendre son travail au sérieux, ni avec envie, la brunette faisait tout pour attirer les ventes : car plus cela allait vite, plus tôt elle serait à nouveau tranquille. Et étant de nature paresseuse, il était hors de question pour elle de se montrer productive pour quelque chose qui ne lui donnait que peu de satisfaction, rien hormis le gite et le couvert.
Mais rapidement, son activité fût beaucoup plus digne d'intérêt.

Il était là. Le regard assuré et la posture droite : un véritable mirage. Rien n'avait changé chez lui, si ce n'était ses cheveux et sa pilosité qui semblaient avoir quelque peu blanchis. La jeune femme s'arrêta de héler la foule, le temps d'échanger un bref regard avec le cavalier pendant lequel de nombreux souvenirs étaient déjà remontés en sa mémoire. Silencieuse, elle le regarda s'éloigner, lui et ses splendides bêtes, tandis que des clients tentaient de l'aborder pour quelques alevins. Son mentor l'interpella, espérant ainsi la sortir de ses songes mais il était trop tard : Rashka était déjà descendue de son piédestal et se dirigeait vers la partie du marché où les bêtes vendues étaient toujours vivantes.

C'était aisé de le retrouver car même s'il n'en avait peut-être pas conscience, cet homme se démarquait des autres, aussi bien par son charisme, sa posture que par son travail acharné auprès de ses bêtes. Curieuse, et surtout irrésistiblement attirée, celle que l'on surnommait 'petite' s'approcha d'un pas léger, camouflée par son épaisse capuche noire. Il n'était pas bon pour elle de venir le saluer, c'était même déraisonnable, après tout, il l'avait brisé auparavant. Mais cela remontait déjà à quelques années, et l'envie de le surprendre, de jauger sa réaction face à son caractère encore plus assuré et son nouveau physique de femme développée, prenait largement le dessus sur la raison.

"Lilo Naslor, prononça-t-elle syllabe par syllabe en arrivant dans son dos. Alors ainsi, on ne salue point une vieille amie ? s'enquit-elle un sourire en coin, d'humeur relativement joueuse."

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 690 MOTS.

 

______________________



Dernière édition par Rashka Velane le Sam 18 Mar - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mer 15 Mar - 19:01


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
Une main serrée contre la brosse dure qui continuait de titiller la patience de la jument qu'il pansait, l'autre plaquée contre l'encolure de cette dernière comme s'il cherchait un point d'ancrage à la réalité, le maquignon souriait doucement malgré l'appréhension à l'idée qu'il était bien sain d'esprit, ce que lui confirma la haquenée en jetant un regard nerveux à cette présence qu'il ressentait dans son dos.

Lilo se retourna doucement, prêt à revoir cette jeune fille qui s'avéra être devenue femme. L'air légèrement crispé qu'il avait pu avoir en se retournant avait laissé place à un certain soulagement de la voir ainsi grandie et mûrie sans l'aide qu'il lui avait refusée quelques années auparavant. Rashka semblait avoir repris sa vie en main à en juger par cette assurance qui perçait dans son regard et son air mutin. Voilà qui le réconfortait plus qu'il ne le laissait paraître.

- Tiens ! La fine brindille qu'il avait mâchonnée s'était vue chassée de ses lèvres sans vergogne, sa tige crantée par l'empreinte des dents du maquignon trahissant le torrent d'émotions qui l'avait traversé lorsqu'elle l'avait interpelé. Fort heureusement pour lui, il s'agissait d'un détail bien trop discret pour être relevé. Voilà une tête que je ne m'attendais plus à revoir.

Et pour cause, c'était l'un des pires souhaits auxquels il n'ait jamais rêvé, tant par culpabilité que par crainte d'éprouver l'éventuelle rancune -justifiée- que la jeune femme aurait nourri à son sujet.

Elle avait toujours ce même visage fin digne d'une poupée, lequel était à présent encadré par de longs cheveux noirs qui en durcissait les traits, la vieillissant suffisamment pour qu'il réalise le temps qui les séparait de leurs derniers adieux. Quel âge devait-elle avoir à présent ? Vingt quatre, peut être vingt cinq ans... Par Malaggar, il n'en revenait toujours pas d'avoir agi de la sorte avec une fille qui aurait pu être sienne, bien plus que d'avoir côtoyé l'air de trop près.
Il espérait alors au plus profond de lui qu'elle venait simplement le saluer, comme le font deux anciens amis avant de reprendre leurs routes respectives. Qu'attendre de plus d'une relation entre deux êtres que les âges autant que les dons opposaient ? S'ils ne pouvaient s'entendre simplement et cordialement, alors mieux valait-il qu'ils s'oublient, définitivement.

- Rashka. L'appela-t-il dans un sourire se voulant amical. Excuse-moi, je ne t'avais pas reconnue. Se justifia Lilo en désignant la longue chevelure noire de la jeune femme et en se cantonnant à de cruelles banalités avec lesquelles il maintenait à distance les sujets fâcheux. Ça te va bien.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 472 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 


Dernière édition par Lilo Naslor le Lun 27 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Lun 20 Mar - 0:34


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”
 
Dès qu'il entreprit de se retourner, l'appréhension la saisit. Cela faisait si longtemps qu'ils n'avaient pas échangés de paroles ni de regards, qu'elle en avait presque oublié la sensation que cela lui faisait d'être là face à lui. Regardée de haut, détaillée même, un sourire en coin qu'elle dissimulait difficilement et surtout prise de cette irrésistible envie de l'attirer à elle.

Mais aujourd'hui tout était différent : ils n'étaient plus que de vieilles connaissances du passé. Deux âmes qui s'étaient côtoyées, transportées par la folie et la passion, mais qui désormais, préféraient se fuir et tenter d'oublier le passé. Le réveil avait été brutal pour elle aussi, beaucoup de questionnements l'avaient traversé : était-elle normale ? Était-ce si mal d'être attirée par un élément étranger ? Et surtout un homme si mur ?
Elle était pourtant loin d'avoir agit seule. A sa défense, Lilo avait tout comme Rashka et malgré les années, conservé cette fougue d'adolescent, qui prenait bien trop souvent le dessus sur la raison.

« Merci, répondit-elle alors, sans toutefois laisser paraître que le compliment l'intéressait. Tu n'as pas trop mal vieilli non plus... »

Son caractère revenait au galop : celui d'une jeune femme joueuse, à la fois mesquine, manipulatrice mais aussi sensible derrière cette carapace d'assurance et de mensonges que peu parvenait à percer. Elle comptait bien se comporter, lui prouver qu'elle n'avait plus besoin de lui, ni de personne depuis qu'il l'avait lâchement abandonné quelques années auparavant. Son but était loin de vouloir raviver une quelconque flamme entre eux, mais plutôt d'hanter ses pensées, de faire naître en lui des regrets qui satisferait chez elle une certaine vengeance.

Pourtant c'était indéniable : Lilo continuait d'attiser en elle un petit quelque chose, une envie de se sentir telle une femme désirable. Cela venait sûrement de son regard chaud, de sa profonde voix, digne d'un originaire du sud.

« Toujours maquignon à ce que je vois. Tu as là de belles bêtes. »

Rashka accompagna ses paroles d'une approche, guidant sa main à l'encolure de la bête. C'était là une des nombreuses choses qu'elle avait apprécié en vivant auprès des Naslor : la présence des chevaux. Elle y avait d'ailleurs apprit à chevaucher et à se montrer compréhensive, une chose dont elle était désormais capable envers les animaux, mais pas encore envers les hommes.
Inconsciemment ou non, la brunette encapuchonnée caressait la bête avec une grande douce, elle qui était à l'ordinaire assez brusque dans ses gestes, malgré son visage délicat. Peut-être était-ce le fait de se dire que cette monture appartenait à son premier amant ; tant est si bien qu'elle se montrait tendre.

Peut-être se ferait-elle sévèrement punir par le pêcheur pour lequel elle travaillait, ou simplement qu'il l'abandonnerait à Dahud en ne la voyant pas revenir, mais peu lui importait. Rashka avait envie de rester ici, de passer du temps auprès de celui avec lequel elle avait noué une relation par le passé, mais qu'elle se forçait dorénavant à détester.
Qu'il en ait envie ou non, Lilo aurait donc de la compagnie en cette matinée pluvieuse.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 530 MOTS.

 

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Lun 27 Mar - 22:20


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
Le sourire du maquignon s'était adouci, détendu presque, lorsque l'air lui répondit d'une voix simple et posée par les mêmes banalités. Poussant un soupir amusé, il haussa les épaules à la remarque qu'elle lui avait renvoyée et plongea enfin franchement son regard dans celui de la jeune femme. À quoi bon le fuir s'ils n'étaient que de vieux amis, après tout ? Leurs paroles et le ton qu'ils employaient l'un envers l'autre comme cette distance entre eux criaient la normalité de leur relation, quand bien même fut-elle entre deux différents élémentaires.
Ainsi, la platitude de leur échange fut un soulagement certain pour Lilo qui, sentant la tension le quitter, adopta une posture qui lui était plus naturelle. Plein d'assurance et heureux de retrouver un visage du passé, il n'en souriait que de plus belle à Rashka à qui il fit signe de s'approcher lorsqu'elle évoqua les quelques bêtes qu'il comptait vendre.

- Celle-ci a deux ans. Sa mère n'en a pas voulu, mais c'est une force de la nature. Sa main caleuse était venue caresser l'encolure marmorée de la jument qui tressaillit à ce contact inattendu. Trois jours que je l'amène ici mais son caractère n'est pas pour la servir. Ironisa-t-il en claquant à plusieurs reprises le plat de sa main contre l'encolure de l'animal qui secoua la tête en signe de mécontentement, arrachant un bref rire amusé au maquignon qui se revoyait déjà la ramener en Sezni.

Le regard de Lilo se détourna de la bête pour revenir se planter dans celui de la jeune femme se tenant à côté de lui, laissant entrevoir un certain plaisir qu'il avait à la revoir.

- Et toi Rashka, qu'est-ce que tu deviens ?

L'avoir aperçue aux côtés de ce marchand de poissons lui avait donné une vague idée de ce que devait être la vie de la jeune air à présent et il se rassurait déjà à l'imaginer vivre de manière honnête sans avoir à mendier au bon vouloir des passants. Bien que, connaissant la force et la détermination de sa vieille amie, Lilo ne doutait pas une seconde qu'elle ne se serait jamais abaissée à dépendre de la pitié d'autrui.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 387 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Jeu 27 Avr - 23:43


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”
 
La main ancrée dans le pelage de la bête, la jeune ingénue buvait les paroles du maquignon. Il avait l'art et la manière de transformer les discours les plus anodins en histoires intéressantes, de part la douceur du ton qu'il employait. Pourtant, là n'était pas sa plus grande qualité, ni ce qui trahissait le plus chez lui.

Lilo avait cette faculté d'être constamment deux hommes à la fois, ce père aimant et responsable mais aussi l'homme plus sauvage et instable qu'il avait pu être par le passé. Et c'était cette presque bipolarité silencieuse qui avait rendu Rashka aussi accro à lui.

« Une petite rebelle donc, commenta la jeune femme en tirant sur sa capuche pour éviter que le torrent de gouttes n'humidifient son épaisse chevelure. Si j'avais le sous, j'aurais eu plaisir à devenir sa propriétaire. Monter me manque, je dois l'avouer. »

Un discret sourire s'installa sur son délicat visage de poupée, tandis que son regard quittait la jument pour aller soutenir celui de son ancien amant. Elle y décelait une forme de joie, d'excitation peut-être. Elle n'était sûrement pas la seule à tenter de cacher ce qui la prenait : son cœur qui s'accélérait timidement face à lui, sa peau qui se réchauffait malgré la fraîcheur de la matinée, et sa gorge, qui séchait un peu plus à chaque parole échangée.
C'était toujours aussi tentant, malgré les années. Pourquoi les dieux lui avaient-ils imposés de se sentir aussi délicieuse, attirante et assurée en présence de cet homme là ? C'était presque une douce malédiction.

« Disons que je rends service ça et là. Aujourd'hui c'est un vulgaire poissonnier, il paye bien alors je m'en contente. Et toi Lilo, comment va ta famille ? »

Hors de question d'avouer la vérité. De lui dire qu'elle était encore aussi pitoyable que lorsqu'il l'avait aidé ? Qu'elle était devenu une fine stratège pour voler des vivres ou de la monnaie ? Qu'elle s'était même entraîné à courir et à se défendre car elle détestait devoir travailler pour survivre ? Non, tout sauf ça. Ce Naslor qui hantait encore ses rêves rentrerait chez lui satisfait, en la pensant adulte et responsable. Une digne représentante du peuple de l'ouest, au caractère bien trempé.

D'ailleurs, Rashka savait très bien qu'en détournant la conversation sur la famille, Lilo n'approfondirait pas. Ses enfants étaient importants pour lui, et même s'ils étaient sans doute une des raisons qui expliquait la fin de leur idylle, la brunette aurait grand plaisir à connaître leurs avancés. Après tout, ils étaient presque devenus comme ses frères et sœurs.

Pourtant, tout ne se déroula comme elle l'imaginait.
Une voix grave et profonde hélait son prénom en s'approchant, bousculant les clients du marché sur son chemin. C'était le poissonnier, Akela, qui s'approchait comme une furie.

« RASHKA ! Reviens au travail tout de suite ! N'oublie pas ce que tu me dois, aboya-t-il en arrivant à sa hauteur, la dominant de son imposante taille. »

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 813 MOTS.

 

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Lun 1 Mai - 19:30


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
Le rictus forcé qu'avait pu adopter Lilo lorsqu'il s'était retourné vers elle après quatre ans d'absence n'était plus. Il avait laissé place à un sourire franc et sincère devenu totalement inconscient. Sans même qu'il n'ait pu les contrôler, ses lèvres s'étiraient dans une expression de plaisir certain à revoir ce fantôme du passé qui, après l'avoir hanté jusqu'à le ronger de culpabilité, s'avérait plaisant à retrouver malgré les souvenirs qu'il faisait resurgir chez le maquignon.

Sans s'en rendre compte, le regard de Lilo cherchait à deviner la fine silhouette sous les vêtements amples et détrempés de la femme qu'il avait vue plus d'une fois devant lui dans le plus simple appareil. Ces pensées parasites n'étaient pas sans avoir un effet, quand bien même à peine perceptible, sur la régulation du maquignon de sa propre température corporelle. Lui qui la maintenait déjà haute pour parer à la fraîcheur de la pluie ne réalisait pas que les quelques degrés de plus qui l'entouraient d'un léger halo de gouttelettes passées à l'état gazeux étaient du simple fait de la présence de Rashka à ses côtés.
De brèves visions lui parvenaient en sensations subliminales que son esprit ne percevait pas assez pour les lui transmettre, lui laissant alors la vaine sensation d'avoir retrouvé une simple amie. Pourtant son corps, lui, se souvenait de la douceur de sa peau et de son parfum enivrant, de ses souffles aux creux de l'oreille et du goût de ses lèvres. Lui n'avait oublié ni la passion dévorante qu'elle lui avait insufflée sans qu'il n'ait pu lutter, ni le torrent de désir sous lequel elle l'avait noyé sans qu'il n'ait cherché un seul instant à retrouver la surface.

La raison avait repris le dessus depuis que son propre fils qui avait inconsciemment ouvert les yeux sur l'immoralité de cette relation et Lilo avait fini par s'en persuader lui-même. Les paroles de son fils, qui n'avait aucune idée de la dangereuse passion qui animait son père et la jeune fille dont il s'était lui-même épris, avaient fait regagner au maquignon un brusque retour à la raison dont il avait tâché de ne pas en démordre durant ces quatre années. Et cette même raison dressait un mur se voulant infranchissable entre lui et sa « vieille amie ».

L'esprit de Lilo se laissait bercer par l'illusion de la savoir mener une vie honnête et indépendante, ne cherchant pas une seconde à se persuader du contraire tant il souhaitait que ce soit réellement le cas. Il ne doutait pas que cette vie qu'elle lui décrivait ne lui valait qu'une existence simple et modeste ne lui permettant pas l'acquisition et encore moins l'entretien d'une monture, mais l'essentiel pour lui était de la savoir saine et hors de danger. Et quand bien même ce poissonnier n'était que « vulgaire » à ses yeux, Lilo la préférait à son service plutôt qu'à risquer sa liberté ou, pire, sa vie pour quelques pauvres piécettes.

Le sourire élargi lorsqu'elle fit glisser la conversation sur sa progéniture, le maquignon tourna brièvement la tête en direction de l'allée par laquelle il était lui-même arrivé.

- Tout le monde va bien. Répondit-il sobrement. Apos est monté à Lucrezia avec moi, il ne...

Une voix tonitruante interrompit soudainement ses propos et, pire encore, les paisibles retrouvailles que le fils du feu avait finalement appréciées plus que de raison malgré ses nombreuses appréhensions. L'homme interpellait Rashka d'une manière bien trop agressive et familière aux oreilles du maquignon dont le visage changea d'expression aussi vite qu'il s'était interposé entre lui et la jeune femme. Ayant davantage porté attention à la forme qu'au fond des propos de l'étranger, Lilo avait agi sans chercher à comprendre de quoi il retournait. Quoi que cet homme ait voulu à celle qui restait, malgré tout, sa protégée, le seznien ne comptait pas rester impassible.

- Toi mon gars, il va falloir que tu te calmes ou je m'en occupe pour toi. La voix de Lilo était devenue sauvage et agressive et, à en juger par le regard meurtrier qu'il plantait dans celui de l'importun, il n'était pas bien loin de joindre le geste à la parole. Tournant à peine la tête vers Rashka, il s'enquit auprès d'elle de la situation. Rashka, c'est qui ce type ? Qu'est-ce qu'il te veut ?

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 387 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mer 10 Mai - 3:38


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”
 
Si elle avait d'abord trouvé préférable d'être distante et relativement discrète sur le grand bonheur qu'elle éprouvait à se retrouver près du maquignon, la jeune fille se rendit rapidement compte que lui, se trahissait seul par son simple sourire. Les lèvres retroussées sur ses canines blanches, lui provoquant quelques rides rieuses au coin des yeux, Lilo n'en était que plus charmant. Elle resta focalisé sur son visage empli de bonheur quelques secondes imperceptibles, le temps de se rappeler à quoi avaient pu servir ses dents -en l’occurrence à former quelques traces de mordillements sur sa peau. Mais c'était mal de penser au passé, il fallait cesser.

C'était presque un ballet de regards qui s'effectuaient entre eux deux, un échange de banalités ponctué d'une façon de se sonder pauvrement discrète. Que cherchaient-ils l'un chez l'autre ? Voir si l'un avait pris du poids avec l'âge ? Une trace d'un union amoureuse pour l'autre ? Ou simplement une manière de se souvenir ces fois où ils s'étaient réunis en secret, offert l'un à l'autre...

Le marché s'activait autour d'eux, dans une foule relativement bruyante. Des flaques d'eau se formaient sur le sol spongieux de Dahud, formé de pavés irréguliers. La pluie ne cessait pas, faisant presque croire à une tentative du peuple des Eau pour rendre fou le reste de la population. Les gouttes s'apprêtaient à pénétrer le tissu du capuchon de Rashka, qui commençait déjà à trembloter de froid. Elle avait beau avoir un fort caractère et un corps athlétique, elle n'en restait pas moins un petit gabarit sensible aux intempéries.
C'est ainsi qu'elle remarqua le fin filet de fumée s'échappant de son interlocuteur : Lilo réchauffait son corps, transformant son ennemi élémentaire à l'état de gaz. Une aura de chaleur humide émanait de lui, ce qui fit rapprocher la brunette. Les yeux baissés, Rashka saisit sa chance, étant désormais à quelques centimètres de son ancien amant, lorsque son employeur les accosta.

« Lilo non, c'est... »

Impossible de tenter quelque chose, les deux hommes s'étaient déjà positionnés de façon à se livrer une bataille de postures et de regards, un art seulement comprit de leur race.
La jeune fille sentit son corps se crisper, craignant que sa véritable situation ne soit dévoilée. Il fallait qu'elle reste dans les bonnes grâces du poissonnier, puisqu'elle lui devait la vie, mais à la fois, elle ne pouvait pas se comporter en obéissant trop sagement, car Lilo ne la reconnaitrait pas.

« C'est mon employeur, assura-t-elle en posant une main sur le torse du maquignon pour tenter de l'apaiser. J'ai quitté l'établi sans prévenir.
- Si tu recommences, je trouverais un autre moyen de te faire payer ta dette. N'oublie pas ce que tu me dois gamine !
répondit Akela d'un air menaçant. »

Elle hocha sèchement la tête. Le mastodonte s'éloigna après un dernier regard mauvais adressé à Naslor, ce qui soulagea Rashka, bien que beaucoup ait déjà été dit au cours de ce bref échange.
C'était insupportable pour elle d'être redevable, de devoir obéir alors qu'elle n'avait envie que de frapper cet homme -sauf lorsqu'il lui préparait un poisson pour le dîner.
Son regard se tourna à nouveau vers Lilo, appréhendant sa réaction. Même si cela l'inquiétait, elle ne pouvait s'empêcher de penser que de le voir prendre la mouche et devenir sauvage et agressif pour elle, était quelque chose de terriblement séduisant.



code by lizzou — gifs by TUMBLR — 875 MOTS.

 

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mer 10 Mai - 19:04


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
Bien plus que palpable, la tension était visible entre le maquignon et le marchand de poisson dont les attitudes agressives n'attiraient que peu de regards curieux qui s'en détournaient bien vite, trop habitués aux querelles futiles entre marchands sur la place du Marché.
Mais il ne s'agissait là d'aucune revendication ni d'aucune vengeance, les deux marchands ne concourant de toute manière pas dans la même catégorie. L'objet de leur emportement n'était autre que la jeune femme devant laquelle Lilo se dressait, tendant vers elle une main lui intimant de rester en arrière, ce qu'elle choisit de ne pas faire. Cette main posée sur son torse eut l'effet d'un électrochoc chez le seznien qui braqua soudainement son regard sur la jeune femme avant de se maudire intérieurement. Pourquoi avait-il fallu qu'elle vienne s'interposer, et de la sorte qui plus est ? S'il était parvenu, du moins le pensait-il, à chasser ses souvenirs d'elle à la seule force de son esprit, cette main fraîche posée sur son torse échauffé avait ravivé l'espace d'une seconde une étrange sensation, comme l'écho d'un passé volontairement oublié.

Le maquignon étant déjà de nature impétueuse et fière, l'attachement qu'il avait, bien malgré lui, pour la fille de l'Air ne l'en rendait que plus réactif à l'attaque frontale de l'inconnu qu'elle lui avait indiqué être son employeur. Mais si cette information avait été susceptible de l'apaiser un tantinet, la surenchère du poissonnier n'y contribua pas. Plus que de la méfiance, ce fut de la colère que le maquignon éprouvait à présent pour cet homme qui faisait peser son ascendant sur sa protégée, et cette dernière n'était pas en reste après les révélations qui venaient d'être faites.

Au départ du poissonnier qu'il avait suivi d'un regard meurtrier, Lilo baissa ce dernier vers la jeune femme restée devant lui, dans une expression lourde de reproches et de jugement. La déception jaillit du soupir qu'il poussa à l'encontre de la fille de l'Air et son corps entier se détendit, passant d'une posture toute défensive à une attitude presque paternelle. S'il espérait sincèrement se méprendre sur son interprétation de la dette qu'avait contractée Rashka auprès de cet homme, il n'en craignait pas moins de trop la comprendre.

- Que lui dois-tu, Rashka ? Dans quelle histoire tu t'es fourrée ?

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 416 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Ven 12 Mai - 23:27


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”
Ainsi placé entre les deux hommes, Rashka n'en paraissait qu'encore plus insignifiante. Elle était un petit gabarit, frêle et délicat, mais qui en imposait de part son caractère et son regard plus mature que son âge.
La confrontation avait été évité, elle avait donc préservé ce qui importait : la santé de Lilo, et son alliance avec le poissonnier qui la protégeait de son passé peu lointain de voleuse.
Akela au loin, la brunette fit à nouveau face au maquignon, se rendant peu à peu compte de son mouvement sur son torse, et de la chaleur qui émanait sous sa main. C'était délicieux mais interdit.
D'un mouvement plutôt brusque, elle retira sa main en accusant presque Lilo du regard. Il commençait déjà à froncer les sourcils, à changer de posture : il analysait les paroles du marchand.

« Que lui dois-tu, Rashka ? Dans quelle histoire tu t'es fourrée ? s'enquit-il dans un soupir. »

Dans l'impasse, totalement bloquée, prise au piège, voilà l'état dans lequel était la jeune fille. A peine avait-elle retrouvé l'homme qui l'avait obsédé par le passé, qu'il découvrait sa véritable situation. Elle était loin d'être établi comme lui, loin d'avoir fait fortune, d'avoir fondé une famille. La rue était plutôt son amie, les problèmes et le danger étaient son quotidien. Intérieurement, Rashka s'en voulait déjà, ayant voulu se montrer sous son meilleur jour, mais au fond, elle se connaissait bien : elle n'était pas faite pour une vie simple et prospère. Il lui fallait des péripéties, de l'action et de la passion au jour le jour.

« Rien d'important, répondit-elle alors sur la défensive, consciente que sa carapace de mensonges commençait à s'effriter. Cela ne te regarde en rien. »

Marquant une pause, elle se rendit compte qu'elle s'était peut-être montré blessante. Lilo avait le don de la perturber, de l'énerver avec son côté professionnel et organisé, tout comme il lui donnait envie de tout quitter et lui rappelait à chaque échange de regards à quel point il lui manquait un homme de sa trempe dans sa vie.
Jamais elle n'aurait imaginé que leurs retrouvailles se seraient passés ainsi. Elle jeta un coup d’œil derrière elle avant de poursuivre.

«Disons qu'il m'a sauvé la mise de certains... comportements inappropriés. Je suis donc à lui pour encore quelques semaines et ensuite je retournerais en Sterenn, fit-elle en baisant le son de sa voix. »

Depuis quelques temps, l'idée germait dans son esprit : retourner sur les terres de sa naissance. Les groupes d'intervention l'intéressait de plus en plus, même si son don n'était pas le plus puissant qu'on ait pu voir. L'entrainement lui manquait, mais Rashka possédait ce que peu de son âge avait : la niaque, la rage de vivre.
Pourtant, là, face au maquignon, elle se sentait faible et sotte, presque prête à abandonner tous ses projets à la moindre parole qu'il aurait pu prononcer, la priant de retourner vivre près de lui sur les terres de Sezni.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 809 MOTS.


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Sam 13 Mai - 16:54


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
La moue du maquignon à la réponse de la fille de l'air trahissait le doute et la déception certaine qu'il éprouvait après l'évocation de cette dette qu'elle avait contractée auprès d'un autre, mais aussi le reproche de l'entendre lui parler ainsi. La savoir ainsi dépendante d'autrui, démunie de toute indépendance, n'était pas pour le rassurer sur la vie qu'elle devait mener à Lucrezia. Mais, si cela n'aurait du lui arracher qu'une inquiétude toute paternelle envers celle qui aurait pu être sa fille, c'était bien un sentiment s'apparentant dangereusement à nulle autre que la jalousie qui le crispait. Il ne l'entendait pas, mais son fort intérieur lui criait qu'il n'aurait aimé la voir dépendante que de lui et la simple idée qu'un autre homme ait l'ascendant sur sa protégée n'était pas pour apaiser son esprit.

La possessivité du seznien n'était un secret pour personne, surtout lorsqu'il s'agissait de ses proches. Elle atteignait d'abord sa propre famille, ses enfants faisant régulièrement les frais de sa surprotection, et avait sans doute eu raison de Casto dont le départ pouvait très probablement avoir un lien avec le zèle de son mari pourtant lui-même infidèle. La logique n'avait aucune place dans les sentiments du fils du feu qui avait toujours laissé son instinct et ses sentiments guider son existence en ne se souciant que trop tard des conséquences de ses actes et de leurs propres contradictions.
Sa relation avec Rashka et les sentiments qu'il éprouvait en cet instant en étaient de parfaits exemples. S'il était parvenu à revenir dans le droit chemin en se détachant d'elle quatre ans plus tôt, s'il avait pu se persuader de son bon sens moral en n'embrassant plus d'autres femmes dont il aurait pu être le père, son égo avait pourtant bien été piqué à vif à l'instant où il avait appris qu'elle appartenait à un autre. Il l'avait faite sienne jusqu'à en oublier la morale, jusqu'à l'en cacher à ses propres enfants, avait tenté de l'éloigner quand la réalité l'avait rattrapé, mais la retrouver en ce jour pluvieux ravivait bien malgré lui, et malgré tout son déni, cet attachement malsain avait brusquement resurgi, comme s'il n'avait jamais réellement disparu de l'inconscient du maquignon qui se persuadait encore de ne plus jouer qu'un rôle de père auprès de Rashka.

- Depuis quand t'abaisses-tu à appartenir à quelqu'un ? Lâcha-t-il sur un ton plein de reproches, sans songer qu'il n'aurait accepté qu'elle ne s'y abaisse qu'avec lui seul. Le sort des esclaves te fait tant envie que ça ?

L'évocation son départ prochain l'avait touché plus que Lilo ne l'aurait voulu, mais peut être autant qu'il s'y serait attendu. La colère toujours lisible dans son regard, son ton s'était pourtant légèrement adouci lorsqu'il reprit la parole.

- Que comptes-tu faire une fois là bas ?

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 520 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mar 16 Mai - 17:44


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”

La déception se lisait sur le visage de l'homme auparavant souriant. Il ne s'était sûrement pas attendu à une telle nouvelle. On pouvait imaginer en voyant Rashka qu'elle s'était peut-être engagé au service de quelqu'un ou qu'elle s'était simplement mariée à un bon parti grâce à son jolie minois, mais il en était tout autre. Elle était encore un danger, une entité indésirée. Et Lilo venait de le découvrir.
Cela le piquait au vif de la savoir possédée par un autre, le faisant devenir presque mauvais, mais elle, n'y voyait rien. Elle ne remarquait que la déception, presque du dégout, bien loin de s'imaginer qu'il était en réalité, terriblement envieux du poissonnier.

«Depuis quand t'abaisses-tu à appartenir à quelqu'un ? Le sort des esclaves te fait tant envie que ça ?
- Comment oses-tu dire ceci Lilo ?
s'emporta alors la jeune fille qui avait toujours très mal supporté la moindre remarque.
Je paie ma dette de manière honorable, je ne m'abaisse pas au rang d'esclave comme les catins que tu dois sûrement fréquenter . »

Ses paroles dépassaient très certainement sa pensée, mais Rashka n'était encore qu'une très jeune femme, cachant une profonde sensibilité derrière une armure. Elle ne savait que blesser, rabaisser ou frapper pour se défendre.
Sa dette était certes un poids, mais son arrangement était supportable. Bientôt, elle serait à nouveau libre et pourrait retrouver son train de vie bohème, composé de grasses matinées, d'entourloupes et de courses pour fuir les autorités.

«Je trouve que je m'en sors plutôt bien pour une gamine abandonnée, pas toi ? »

La pique était aisée. Malgré les années, la brunette savait toujours comment atteindre le maquignon afin de le faire battre en retraite, pour pouvoir reprendre le dessus. C'était là l'étrangeté de leur relation, et même lorsqu'ils avaient formés une once d'un couple, l'un jouait toujours au dominant. Se connaitre par cœur était parfois d'un grand danger.
Remarquant le changement de ton de Lilo, elle fit un effort en répondant à sa question. Son but n'était pas non plus de s'en faire un ennemi, plutôt de le faire payer son abandon en empoisonnant ses pensées par son souvenir et des regrets.

«J'ai quelques connaissances en Sterenn, je compte m'entraîner pour rejoindre les groupes d'intervention. Ou au moins, servir à quelque chose. »

Cela signait entre eux un fossé encore plus grand qu'il ne l'avait été jusque maintenant.


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 713 MOTS.


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lilo Naslor
confirmé


❝ Message : 962
❝ Avatar : Jeffrey Dean Morgan

❝ Métier : Maquignon
❝ Age : 44 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mar 16 Mai - 23:26


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Les histoires aussi s'endorment en perdant leur sens pour mieux le retrouver.”
 
Le regard du maquignon ne se détachait pas de la fille de l'Air, sans pour autant qu'il n'ait tenté un seul instant de l'en détourner. La colère autant que la jalousie rivait ses yeux dans ceux de la jeune femme comme pour ancrer son visage dans son esprit en vue du jour où un autre l'emmènerait ou de celui où elle disparaîtrait pour s'installer à Sterenn.
Poings et mâchoire serrés, il luttait sans le savoir contre ce qu'il pensait n'être que l'affection d'un père de substitution pour celle qu'il pensait être orpheline. N'aurait-il pas réagi de la sorte avec ses propres enfants ? Certainement. Sûrement, même. S'il les avait élevés de manière à les rendre suffisamment forts et indépendants pour n'avoir de comptes à rendre à personne, il craignait toujours l'influence d'un être étranger au cercle familial, surtout au sein de cette famille aux réactions aussi sanguines.

Les mots que prononça Rashka furent autant de coups de poignards portés au cœur du seznien. Les catins d'abord, puis le reproche non dissimulé qu'elle lui faisait concernant la décision qu'il avait prise quatre ans plus tôt, c'était là des attaques directes et perfides d'une âme n'ayant pas saisi le tourment de l'homme à qui elle s'adressait. En plus d'avoir supposé que Lilo était homme à s'abaisser aux filles de joie, Rashka avait fait s'ouvrir la porte qu'il avait jusqu'ici tenté de maintenir fermé, laissant se déverser dans l'esprit du fils du Feu le souvenir ravivé de leur ancienne proximité. Si ses sens ne lui rappelaient pas encore le goût de ses lèvres ni la douceur de sa peau, son esprit se souvenait de la tornade de passion qu'avait su générer la fille du vent en lui.

Il aurait pu se la remémorer doucement ou bien se jeter sur elle à nouveau pour se perdre à nouveau dans le brasier, mais sa raison encore présente lui hurlait de freiner des quatre fers et l'éloigna d'elle en le faisant reculer d'un pas, sa rancœur envers la bassesse des attaques de la jeune femme rendant la chose plus aisée.

- Très bien alors. Jeta-t-il d'un ton aussi tranchant que son regard qui parvint enfin à se détourner d'elle pour se poser sur la jument qu'il tentait encore de vendre. Se saisissant d'une brosse dure, il s'affaira à démêler ses crins pour la énième fois, cherchant plus à occuper ses mains et son esprit plus qu'autre chose. Bonne chance dans ce cas. Ses paroles sonnaient comme une brusque conclusion à leur échange, le maquignon préférant y couper court avant de s'emporter davantage. Tu devrais rejoindre ton "Maître", avant qu'il ne se décide à te mettre une laisse. Ne jetant pas l'ombre d'un regard à Rashka, il s'appliquait à lisser la crinière déjà raide. Puisses-tu  te trouver une utilité qui ne nécessite pas de s'agenouiller.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 514 MOTS.

 

______________________


Coat Of Armour
You worked it down, all long ago. Lay your arms on the doorstep, I feel the tension, I feel the worst

FICHELIENS
#CE4026

Teams :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Rashka Velane
néophyte


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 303
❝ Avatar : anya taylor-joy ♥
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, letto l'étrange
❝ Crédits : rapunzel

❝ Métier : vagabonde, voleuse occasionnelle
❝ Age : dix neuf années
❝ Niveau : 1


~#~Sujet: Re: [terminé] “Qui songe à oublier se souvient.” Mer 17 Mai - 0:40


❝ Qui songe à oublier se souvient. ❞
- RASHKA & LILO -
“Sometimes love is a single soul inhabiting two bodies.”

Ses précédentes paroles avaient été trop loin, elle le savait pertinemment. Pourtant, elle attendait la réaction de Lilo avant de décider si elles les regrettait ou non. Et cela ne se fit pas attendre. Il avait beau être beaucoup plus âgé qu'elle, il conservait ce caractère enflammé, réagissant au quart de tour. Sa position changea brusquement, moins ouvert, il s'éloignait de la jeune air sans que cela ne soit vraiment perceptible. Leur proximité du moment précédent semblait déjà bien loin.
S'activant sur la crinière de sa valeureuse bête, le maquignon commençait à pester, à lui renvoyer la pareil. Si elle savait se montrer détestable, lui n'était pas mal non plus dans cet exercice.

« [...] Tu devrais rejoindre ton maître avant qu'il ne se décide à te mettre une laisse, lança l'homme sans oser la regarder. Puisses-tu te trouver une utilité qui ne nécessite pas de s'agenouiller. »

Rashka en resta abasourdie. C'était un mélange entre la fascination de trouver enfin quelqu'un qui pouvait se mesurer à elle en jouxte verbale, mais c'était à la fois une profonde déception de se rendre compte que ce feu pouvait encore la blesser.
Quatre années n'avaient donc pas suffit à lui faire oublier leur histoire, à gommer son emprise. En son fort intérieur : elle continuait d'éprouver quelque chose pour lui. Ne serait-ce que l'envie de le rendre fier.

« Je commence à comprendre Casto, lança-t-elle froidement, afin de lui rendre la pareille. »

Sans attendre son reste, la brunette tourna les talons, ne supportant pas de rester près de Naslor. Le capuchon sur le crâne, son pas se faisait pressant pour rejoindre le stand du poissonnier.
Elle se sentait faible en la présence de son ancien amant, il fallait donc battre en retraire après cette dernière réplique cinglante. Il était maintenant hors de question de recroiser son chemin, s'il avait prit la décision de l'abandonner une première fois, il n'était pas intelligent de lui redonner une chance.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 643 MOTS.


______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[terminé] “Qui songe à oublier se souvient.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Dahud :: Lucrezia :: Centre :: Grand Marché-
Sauter vers: