AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture d'Oranda
Le forum est fermé aux nouvelles inscriptions. Merci d'avoir fait vivre
Oranda pendant près d'un an
Projet élémentaire
Si vous avez aimé Oranda, nous vous invitons à suivre le projet médiéval agrémenté de magie élémentaire de Lach et Styx !
Sound of Drums est lancé sur Pub RPG Design et Bazzart

Partagez|

Naalsa Helainos, le joyau embrasé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Sam 25 Nov - 21:56


Naalsa Helainos feat Candice Swanepoel

Qui je suis


Qu'est-ce que tu préfères à Dahud ?
le danger de la rue des plaisirs
la chaleur des auberges
l'ambiance du marché
l'architecture des bâtiments

Quel régime politique te convient le moins ?  
dictature
oligarchie
démocratie
monarchie

Quel est l'animal qui te correspond le plus ?
le zèbre
le flamand rose
le caïman
l'autruche

Quelle est la divinité qui vous correspond le plus ?
Malaggar
Jalahiel
Glorë
Tarlyn

Quel serait le pire pour toi ?
perdre ton don
perdre un sens
perdre tes sentiments
perdre ton honneur

On te confond avec un exempt, ta réaction :
tu t'indignes et raisonne la personne : c'est évident que tu as un don !
tu crains de devenir un esclave et tu uses de la violence pour t'en sortir
tu dévoiles ton tatouage calmement
tu manipules la personne pour fuir à la première occasion

Ton aspiration dans la vie :
l'indépendance de ta région
l'équilibre familial
prospérer financièrement parlant
être respecté de tous

Ta plus belle qualité :
l'optimisme
la politesse
le respect
la fraternité

Ton vilain défaut :
l’égoïsme
la franchise
la fougue
l'assurance

Ta nourriture préférée :
la viande rouge
les féculents
les baies
les poissons

Souhaites-tu être un Exempt ?
Oui
Non

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Surnom: Nals'Age: 30 ansMétier: OrfèvreSituation amoureuse: veuve et célibataireOrientation sexuelle: hétéro
CARACTÈRE

Si vous me le demandiez, je dirais que je suis quelqu’un d’assez déterminé. Lorsque je veux quelque chose, je travaille dur pour l’obtenir. Probablement le fait de venir d’un pays rude et où la femme n’a que peu d’emprise sur son avenir y est pour beaucoup.  Ma période d’obéissance aveugle s’est terminée avec mon mariage, je pense. Impossible de ne pas rêver d’indépendance et de liberté avec un homme comme Darmal.

Je sais faire preuve de beaucoup de patience avec ce qui me tient à cœur. Professionnellement parlant, la patience et la passion de l’art étaient indispensables pour mener à bien des projets souvent lents, fastidieux, mais tellement satisfaisant à la fin !  Je peux également être patiente avec les gens, mais cela me vient un peu moins naturellement. Bien sûr, je suis prête à beaucoup pour les personnes qui me sont chères, et qui sont si rares. Des personnes de confiance, qui vous aiment réellement, voilà un cadeau précieux à chérir et à préserver. Si vous parvenez à vous glisser dans mon cœur, alors vous découvrirez que si le feu brûle, il peut également réchauffer.

Je suis d’un naturel curieux et m’intéresse à tout ce qui peut élargir mes horizons. Mon âme d’artiste, en quelque sorte.

Avec les gens, je suis assez méfiante au départ. Avec les hommes surtout.  Accorder ma confiance… j’en ai tellement assez de n’être aux yeux de tous qu’un corps désirable. Je suis fière d’être qui je suis, ce que je suis, de mes origines. J’ai travaillé dur, j’ia souffert pour en arriver là où je suis. Je refuse d’être ainsi rabaissée à un simple objet de désir.

DERRIÈRE L’ÉCRAN: Je m'appelle Alliya et j'ai 30 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à Ezear et je le trouve intéressant et plein de potentiel. Mon personnage est un inventé créé par moi même et je vous autorise à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.


en savoir un peu plus sur moi

+ Quelle est ta région d'origine ? Y es-tu encore ?
Je suis née au sein des terres arides de Sezni. Sezni, mélange de terre rouge et de sable, rehaussé de grands volcans menaçants… Un vent brûlant battant les terres, transportant la poussière qui s’infiltre partout. Un vent terrible capable de se transformer en meurtrières tempêtes de sables…  Un soleil ardent qui nous apprend très tôt à s’endurcir, à supporter. Aucune douceur de vivre, chez nous. Le désert est implacable, il a sa propre loi brutale et imparable. Les forts survivent et les faibles périssent, les plus malchanceux et imprudents recevant simplement une sépulture de poussière.
Ma famille n’habitait pas la capitale. Cela aurait été plus prudent, mais elle s’était à la place établie plusieurs génération auparavant de l’autre côté de l’oasis, assez proche à la fois de l’eau et de la chaine de montagne. Nous étions connus pour appartenir à l’une des plus anciennes lignées de forgerons du pays.

Contrairement aux quelques familles qui vivaient au village, nous n’habitions pas dans l’ensemble de petites grottes, mais dans des maisonnettes de pierres et de bois. Il était dangereux d’être forgeron sous terre… Le feu qui brûlait presque sans interruption dans la forge ajoutait encore à la chaleur ambiante. Un métier rude, exigeant, mais indispensable.

Sezni, une terre rude, inhospitalière, meurtrière, et pourtant pas complètement dépourvue d’une certaine beauté. Il y a de la grandeur dans ces vastes étendues de sables, de l’art dans cette terre rouge à laquelle le soleil couchant confère des nuances irréelles… j’ai passé de nombreuses soirées à observer ces jeux de lumière. Ils m’apaisaient souvent, me donnaient de la force. Je ne hais pas la terre qui m’a vue naître, non, mais je n’ai pas non plus versé de larmes le jour où il m’a fallu la quitter. Une femme n’a pas de réel avenir chez nous, à part être une jolie décoration capable de produire des héritiers.

J’avais 23 ans lorsque finalement je quittais Sezni pour gagner Dahud et sa capitale. Même si l’on ne m’a jamais vraiment demandé mon avis, puisque je me devais de suivre mon époux envoyé au Centre pour son…commerce. Néanmoins découvrir une nouvelle terre, d’autres façons de vivre, m’apporta un renouveau bienvenue et m’aida à supporter le quotidien. La vie à Lucrezia était différente, plus facile, en un sens. Même si les spécialités du quartier Sud étaient loin de m’enthousiasmer. D’un autre côté, la vie est toujours plus facile lorsqu'on la compare avec celle que nous pouvons avoir à Sezni. je n'étais peut être pas plus libre, mais cela, je le devais à mon mari, pas au lieu.

Depuis la mort de mon mari, j’ai déménagé. Et s’il ne m’est pas vraiment possible de vivre ailleurs que dans le quartier Sud, j’ai cependant réussi à me trouver une maison un peu plus éloigné des commerces de plaisir. De taille plus modeste, elle est néanmoins mon chez moi, le vrai, le premier depuis que j’ai quitté la maison familiale. Je partage mon temps entre mon chez moi et la boutique où je travaille. Et pour la première fois, je me sens libre…


+ Parle-moi de ta famille, et de ton lien avec elle.
Mes parents se nomment Daesic et Lunriel Helainos. Mon père descend d’une longue lignée de forgeron et il a épousé la fille d’un autre artisan du village. Un mariage d’intérêt, comme presque tous les autres, mais mes parents avaient grandi ensembles et s’appréciaient. L’un dans l’autre, ce mariage leur avait sûrement convenu. Mon père avait une relative bonne situation, dans le sens où sa famille recevaient des commandes de la capitale, voir même de la famille royale parfois, depuis plusieurs générations. Leur travail était reconnu et les Helainos ne risquaient donc pas de mourir de faim, à défaut d’autre chose. Après tout, la vie n’est pas facile, par chez nous. Ma mère quant à elle s’occupait plutôt de décorations et le travail commun qu’il leur arrivait parfois d’accomplir était une belle réussite.

Je n’ai jamais vraiment connu mes grands-parents. Mes grands-parents maternels sont morts quand j’avais 2 ou 3 ans. Quant au côté paternel… ma grand-mère était morte en couche et mon grand-père avait fait les frais d’une tempête de sable alors qu’il partait livrer une commande, lorsque j’avais 6 ans.

De l’union de mes parents sont nés 2 enfants : mon frère Ohnel de 3 ans mon ainé, et moi. Petits, nous passions presque tout notre temps ensembles, à jouer près de la forge ou à écouter père nous expliquer le métier familiale, nous instruire. Cette capacité à donner forme à des objets à partir de matériaux si durs nous emplissait d’admiration. Bien sûr, Ohnel était l’héritier, celui destiné à reprendre le flambeau, et il en était très fier. Il aimait beaucoup jouer au grand frère protecteur, même si cela lui a passé, avec le temps. Son apprentissage lui prenait tout son temps et il avait sa propre famille à fonder.
Mère essayait souvent de m’attirer loin de la forge, de m’intéresser plutôt à sa propre spécialité. Enfant déjà j’étais la plus joli fillette du village et elle plaçait de grands espoirs en moi. Hors de question de risquer de ternir mon apparence avec des cicatrices ! Elle voulait tant me voir contracter un beau mariage, avec un homme influent, qui apporterait encore plus de prestige à la famille.

Ils m’aimaient, à leur façon, bien sûr, mais peut être que si j’avais été banale, moins jolie, j’aurai eu moins l’impression d’être un joli bibelot destiné à être vendu.

Et je fus vendu, bien sûr. Enfin, je veux dire que l’on me trouva un mari. Un beau parti, apparemment. De plus de 20 ans mon ainé, Darmal Farthakil était un homme influent, avec beaucoup d’argent, et un cousin lointain de notre roi. Très peu intéressé par la gouvernance du pays, il préférait mener d’une main de fer son petit commerce florissant. Darmal, le plus puissant marchand d’esclave du pays… J’avais vu ses hommes s’emparer d’une amie d’enfance, révélée Exempt. Cet homme ne m’inspirait que mépris et répulsion. Les actes qu’il commettait… mais mes parents l’avaient choisi pour son influence, son prestige, je n’avais pas mon mot à dire. Je l’ai suivi à Iraki tout d’abord, puis à Lucrezia quelques années plus tard. Il aimait beaucoup exhiber a belle épouse qui lui donneraient de tous aussi beaux héritiers. Les années passées avec lui furent probablement les pires de ma vie. Son simple contact était une torture, sachant ce qu’il faisait subir aux autres. Je savais qu’il n’hésitait pas à violenter et d’avantage les esclaves, les femmes surtout… je lui dois les cicatrices sur ma hanche et mon sein gauche. Je ne lui ai jamais donné d’héritier. J’ai perdu notre enfant à venir après avoir obtenu ma première cicatrice.  Finalement, sa mort, douloureuse, fut une délivrance. Aux yeux du monde, je suis une jeune veuve digne, nul ne peut voir son sang sur mes mains.

Je n’ai plus revu ma famille depuis que nous sommes arrivés à Lucrezia. Peut-être retournerais-je leur rendre visite un jour.

En attendant, je me suis reconstruite une famille.

Ersyl Rodtan, mon patron, est presque un père de substitution. Ce bijoutier de renom originaire de Gorka a fait preuve envers moi d’une bonté dont je ne saurai jamais le remercier assez. C’est lui qui m’a donné la chance de faire mes preuves par lui-même, c’est grâce à lui que je suis reconnue par mes pairs. Il m’a soutenu et hébergée après la mort de Darmal, sans rien me demander en retour. L’un des seuls hommes non liés à moi par le sang à ne pas avoir désiré me mettre dans sa couche. Sa femme et lui m’apportent cette chaleur presque familiale qui m’a tellement manqué. Ils sont comme mes parents de substitution et je ne souhaite que parvenir un jour à leur rendre tout ce qu’ils m’ont apporté.

Et puis il y a Karlon, mon esclave. Enfin, l’un des esclaves que Darmal gardait chez lui. Karlon, dont la présence me rassure, et qui rappelle tant Ohnel dans nos jeunes années. Bien sûr, Darmal n’a jamais su l’affection que je portais à l’esclave. Il l’aurait puni pour cela, et moi avec. Je ne connais rien du passé de Karlon, avant qu’il ne soit vendu à l’issu de la Cérémonie qui l’a révélé Exempt. Il n’aime pas beaucoup parler de lui. Mais il veille sur moi avec attention et  a toujours essayé d’alléger ma peine durant mon mariage. Peut-être m’a-t-il aimé comme un homme aime une femme. Peut être a-t-il désiré mon corps, comme tant d’autre. Peut-être est-ce toujours le cas. Mais jamais il n’a essayé de s’imposer à moi, même après la mort de Darmal. Il accepte l’affection fraternelle que je lui donne et en semble heureux. Je lui ai proposé de l’aider à fuir, à retrouver sa liberté, même dans la clandestinité. Mais il a refusé. Veiller sur moi lui convient. Il refuse de me laisser seule avec des hommes qui ne verraient que mon corps et me réduirait à nouveau statut d’une simple poulinière.  Alors il reste avec moi, grand frère protecteur pourtant si limité par nos statuts respectifs. Et même si je regrette de ne rien pouvoir y changer, l’avoir avec moi m’apporte un réel réconfort et m’aide à oublier ma solitude.


+ Quel élément t'a été attribué lors de la Cérémonie ? Que ressens-tu vis-à-vis de ton don ?
Ah, la cérémonie. Un jour attendu ou craint par tous. Elle ne réservait aucune surprise, dans mon cas.
Le premier jour s’est plus ou moins bien passé. Je ne suis pas vraiment habituée aux hauteurs. Nous autres peuple du feu vivons plutôt sous terre ou en tout cas sur des terres plates. Rarement  sur une partie élevée des flancs des montagnes volcaniques. Monter sur ce toit fut difficile. Sauter un peu moins, tant que je ne regardais pas en bas. J’appartenais à un peuple habitué à la difficulté. Hors de question de céder sans essayer. Bien sûr, arriva le moment où sauter ne me fut plus possible sans danger. J’abandonnais sans honte l’épreuve.

Le deuxième jour… le pire moment de la cérémonie pour moi. Pour plusieurs raisons. Et le fait que je ne savais pas vraiment nager n’était pas la moindre. Sans compter qu’un de mes camarades visiblement capable d’utiliser son don essaya de me noyer au passage… de l’eau partout, un environnement lourd, pas d’air… Non, je n’appartenais définitivement pas à cet élément. Un des instructeurs me repêcha de justesse. Et bien sûr, il me fut impossible de prouver que ma quasi noyade n’était pas seulement due à ma non affinité avec l’élément…

Le troisième jour en revanche fut ma journée. Comme je l’avais dit, nulle surprise, simplement parce que quelques mois plus tôt, ma main avait glissée par accident  dans les flammes que j’alimentais. Et vu que je n’avais pour ainsi dire rien senti… En résumé, parcourir cette forêt embrasée fut comme une douce promenade. Et si le garçon qui avait essayé de me noyer trébucha et bascula sur un tronc embrasé tandis que je passais près de lui, ce n’était qu’une coïncidence. Le pauvre peinait à respirer et à s’orienter avec la chaleur ambiante, après tout. Il en gardera sûrement des cicatrices, mais il n’avait qu’à pas être maladroit.

Le quatrième jour… Disons que je ne retrouvais pas beaucoup d’animaux. Deux ou trois au plus. Un toit manqua m’ensevelir à quelques centimètres près. J’abandonnais rapidement l’épreuve. Mon don était déjà connu et je n’avais pas envie de prendre plus de risque.

J’avais le don du feu, comme mes parents et mon frère. Comme la majorité de la lignée. J’allais pouvoir continuer à aider la famille à la forge. Même si mes parents avaient d’autres projets pour moi. Mon frère était l’héritier, celui qui continuerait. Moi, il espérait que ma beauté et mon don m’obtiendraient un bon mariage. Après tout, n’est-ce pas là l’utilité principale d’une fille dans la famille ? Mon avis n’avait que peu d’importance.

J’aimais forger, créer des choses avec mes mains. Mon don ne pouvait que m’y aider, n’est-ce pas ? Alors autant que je le pus, je m’entrainais, travaillais mon don, l’utilisais à la forge. La maitrise des cendres ne m’intéressait pas vraiment. Pas tout de suite en tout cas. Alors je me concentrais sur l’apprentissage des flammes, améliorant ma maitrise, année après année. Même mon mariage ne freina pas ma progression. Après tout, une jolie chose avec un bon contrôle des flammes plaisait à Darmal. Il n’avait que faire de la faiblesse.

Combien de fois me suis-je imaginée le faire fondre lentement, très lentement, depuis que mes pouvoirs en furent arrivés à ce stade… Alors à la place, je continuais à créer. Mon métier, ma position actuelle, je les dois en grande partie à mon don. Et pour rien au monde je n’en changerai.


+ Si tu pouvais aller dans une autre région d'Oranda, où irais-tu et pourquoi ?
J’ai toujours voulu voyager, découvrir d’autres paysages, des pays moins rudes que Sezni. Dahud m’a apporté un début de plaisir en ce sens.

Mais si je pouvais me déplacer librement, le premier endroit où je voudrais me rendre serait probablement Gorka. J’ai longtemps écouté Ersyl me parler de son pays. Des terres verdoyantes à perte de vue… Des forêts anciennes et immenses…. Un paysage tellement éloigné de ce que j’ai toujours connu chez moi. Une nature sauvage, libre. Des odeurs de mousse humide, de fruits des bois…

Tout ce vert et ce brun naturels qu’Ersyl essaie de me décrire avec ses mots et qui appellent presque désespérément mon âme d’artiste. Souvent, je ferme les yeux et écoute mon patron me parler, laissant mon esprit s’envoler loin, très loin. Et je m’imagine, marchant pieds nus dans ses sous-bois, observer la faune, me gorger de ce vert tellement différent de celui qui existe chez moi.

Je me demande souvent comment je m’y sentirai. Me sentirais-je libre, apaisée ? Oublierais-je les morts qui pèsent sur ma conscience ? Oublierais-je ces années terribles avec Darmal ? Le vent doux et parfumé chantant à travers les branches m’inspirerait-il et m’aiderait-il à créer des œuvres plus belles encore ? Tellement de questions pour le moment sans réponse.

Je ne sais pas si je pourrais réellement m‘y installer, y vivre, m’y trouver une vie. Et je ne parle pas forcément de la méfiance envers une native du feu. Mais je suis une enfant d’Ezni. Sa chaleur, ses déserts, sa dureté et sa force font partie de moi. je ressens parfois l’envie de retourner chez moi. dans tous les cas, une visite serait déjà une expérience pleinement satisfaisante, j’en suis convaincue.


+ Quel est l'élément dont tu te méfies au plus haut point ? Pourquoi ?
Je pense pouvoir répondre sans la moindre hésitation à cette question. L’élément dont je me méfie le plus est l’eau. Et non, cela n’a rien d’aussi basique que la simple opposition avec mon propre élément, même s’il est vrai que feu et eau cohabitent assez mal à mon avis.

Mais au-delà de cela, il y a déjà mon expérience personnelle. C’est un candidat appartenant à l’eau qui a failli me tuer, durant l’Epreuve. Je me souviens encore de la sensation que j’ai éprouvée, tandis que je me noyais. Cela a provoqué chez moi une sorte de méfiance viscérale. Tous les Eau ne sont pas « mauvais », bien sûr, mais il est difficile de raisonner avec une « phobie » presque instinctive.

L’eau… En petite quantité, elle ne me dérange pas, bien sûr, et je sais apprécier la beauté d’un lac ou d’un fleuve. Mais m’en approcher sans réticence est bien moins évident. On ne m’a jamais réellement appris à nager, étant donné que nous manquions de cours d’eau inoffensifs, chez nous. Alors me retrouver prisonnière d’un élément alourdissant mon corps, et m’empêchant de respirer…. Non, très peu pour moi.


+ As-tu un secret ? Un secret dont personne ne devrait en entendre parler ?
Des secrets… Tout le monde en a. Nul n’est parfait et il est si facile de fauter, d’une manière ou d’une autre…

Mon plus grand secret pourrait me valoir la prison, voir la mort. En effet, que se passerait-il si on venait à apprendre la vérité sur la mort de mon mari ? Si l’on venait à apprendre que ce n’était pas notre esclave Sothkir qui l’a tué pour se libérer…. Et encore moins cette pauvre Easliah, cette exempts bien trop au gout de Darmal pour son bien et qui avait péri de sa main, cette nuit-là ?

Sothkir lui n’était qu’une malheureuse victime qui haïssait Darmal et qui n’aurait probablement pas hésité à le tuer à la moindre occasion. Il est tombé cette nuit-là, peu après Easliah, c’est bien son corps calciné qui a été retrouvé dans les décombres de la maison, une lame à moitié fondue à la main. La lame qui avait transpercé Darmal dans le dos…

Personne ne sait que cette lame, c’est moi qui l’ai mise dans sa main après sa mort. Cette lame que j’ai pris grand plaisir à plonger dans le cœur du monstre tandis que le poison l’étouffait.

Oui, voilà mon plus grand secret. J’ai tué mon mari. Est-ce que j’éprouve du regret ? Uniquement celui de ne pas avoir agi plus tôt et d’avoir dû sacrifier Sothkir. De ne pas avoir pu protéger cette gentille petite Easliah. Des esclaves, certes, mais des êtres humains qui ne méritaient pas un tel sort.  J’ai du sang sur les mains, mais un sang loin d’être innocent. C’est le sang d’un monstre. Le monstre qui m’a brûlé avec sa lave, me laissant des cicatrices qui jamais ne disparaitront. Qui m’a brûlé à nouveau lorsqu’il a appris que j’avais perdu le bébé que je portais. A cause de lui, mais il ne pouvait être coupable, n’est-ce pas ? C’était obligatoirement de ma faute. Alors oui, je regrette de ne pas avoir agi plus tôt. De ne pas m’être libérée de lui avant. Il a gâché tant de vie, brisé tant d’exempts…. Autant de destinées qui auraient pu être différentes.

Ce secret, je l’emporterais dans ma propre tombe, le moment venu. Le seul à connaitre la vérité est Karlon, notre troisième esclave, le dernier encore en vie. Mais il ne dira rien, jamais. Après tout, il m’a aidé à fomenter l’assassinat. Je sais qu’il m’est fidèle. Sans compter qu’il a encore plus à perdre que moi.


+ Quel est ton rôle au sein de ta région ?
Minimum 30 mots demandés
De par ma famille, j’ai toujours créé des choses de mes mains. De petites décorations avec ma mère, de petites dagues, des fers à cheval ou des outils avec mon père. Il m’est même arrivé de forger de petits bijoux rudimentaires, avec les matériaux que je trouvais. J’avais l’artisanat dans le sang. Bien sûr, forgeron était un métier trop « grossier » pour la femme du si réputé Darmal Farthakil. Il daigna m’autoriser à recevoir l’enseignement d’un bijoutier de Lucrezia. Ce fut au final la seule bonne chose que j’obtins de lui.

Si je suis tout à fait capable de créer de beaux bijoux, je me suis découvert très vite un talent et un goût pour l’orfèvrerie. Le souci du détail, la pouvoir d’apporter de la splendeur à un objet simple. Il m’a fallu du temps, mais aujourd’hui mes capacités sont reconnues au sein de Dahud. Je reçois même des visiteurs venus d’autres pays. J’ai aidé à finaliser l’épée d’apparat offerte à Sven Ramose, et puisque nul n’est venu m’arrêter, et que l’épée ne nous est pas revenue, je suppose qu’elle a du plaire. De nobles dames portent mes réactions, dinent dans de l’argenterie finalisées par mes soins. Mon nom acquiert progressivement de la valeur pour lui-même, et non à travers une quelconque filiation et j’en suis très fière.


+ Que penses-tu de la séparation entre les éléments ? Crois-tu que cela est normal, ou contre-nature ?
 D’aussi loin que nos mémoires, notre Histoire remonte, les éléments ont toujours été séparés. Il y a probablement multitude de raisons à cela. Si on parle de séparation des pouvoirs, dans le sens où chaque personne ne peut dépendre que d’un seul élément, je dirais que cela me semble préférable. En effet, lorsqu’on voit ce que nous sommes capables de faire avec le contrôle d’un seul et unique élément, je crains un peu ce qu’il pourrait arriver si l’on pouvait utiliser plus d’un élément. Imaginons par exemple notre « cher » dirigeant, avec la maitrise des quatre éléments. Voilà un scénario inquiétant, n’est-ce pas ? Sans compter que notre élément nous forge, nous aide à devenir qui nous sommes. Il serait si facile de se perdre, avec plus d’un à disposition…

D’un point de vue plus territorial, je pense qu’il est trop tard à présent pour accueillir réellement d’autres peuples dans nos régions respectives. Nos pays sont à l’image de nos dons et ne conviennent pas à tous. D’un point de vue politique, nous avons eu trop de différents, en avons encore trop, pour accueillir sans méfiance les autres peuples au cœur de notre territoire.

Néanmoins, je ne crois pas que la coexistence soit complètement impossible. Dahud en est un exemple parlant. Un terrain neutre, sans que personne n’ait d’avantage sur l’autre. J’aime ma vie à Lucrezia, j’aime rencontrer des gens venant d’autres cultures. Oh bien sûr, la confiance est difficile. Mais des terre sont devenus ma seconde famille, j’ai quelques connaissances Air… Nos échanges enrichissent mon art tout comme mes pensées. C’est un travail de chaque instant, une lutte contre nos instincts si profondément ancrés en nous depuis tant de générations. La coexistence n’est pas facile, non, mais elle vaut les efforts déployés.

En résumé, je pense qu’il vaut mieux que chaque pays reste indépendant, même si accueillir quelques visiteurs pourrait apporter beaucoup. Qu’ils restent indépendants sur leurs territoires, donc, puisque nous ne sommes pas prêts à changer cela, et peut être ne le serons-nous jamais. Dahud est l’espoir que peut être un jour nous y parviendrons, mais il vaut mieux dans l’immédiat que nos essais de coexistence se limitent à cette région « neutre ». Je n’ai pas vraiment envie de connaitre une guerre à l’échelle du continent…


+ Crois-tu en l'existence de l'élément Matière ?
L’élément matière ? Pourquoi y croirais-je ? A ce jour, je n’ai jamais croisé de possesseur d’un tel pouvoir. S’ils existaient vraiment, nous en aurions entendu parler, non ? Tout ne peut pas être étouffé par les pouvoirs en place. Put être que si j’en croisais un, alors j’y croirais, mais en attendant, cela demeure un conte pour enfant, raconté au coin du feu…

+ Si tu devais me raconter un événement du passé...  
Je ne parlerai pas de mon mariage, ni des années douloureuses qui ont suivi. Je ne parlerai pas non plus de cette nuit où je suis devenue veuve… et libre.

Non, j’ai envie de me remémorer des évènements plus joyeux. Le jour où j’ai rencontré l’homme qui allait me permettre de déployer mes ailes et de me faire un nom. J’étais sortie prendre l’air pendant que Darmal était «  au travail » lorsque j’étais passée par hasard devant la bijouterie que tenait Ersyl Rodtan. J’y étais déjà venue avant, Darmal ayant voulu m’offrir une jolie « babiole » qui mettrait d’avantage encore en valeur sa chose d’épouse et témoignerait de ses moyens.

Mais cette fois, si j’entrai dans la boutique, c’était à cause de la petite affiche sur la vitrine. Le bijoutier se cherchait se nouveaux employés.je ne sais pas vraiment ce qui m’avait poussée à m’y intéresser. La curiosité ? L’admiration sincère pour son travail ? L’envie de faire quelque chose de ma vie ? Je ne pouvais plus forger, mais j’avais déjà fabriqué dans mon enfance des bijoux basiques. J’avais… envie d’essayer. Contrairement à l’accueil que j’aurai pu recevoir chez d’autres, Ersyl ne se moqua pas de moi. Il ne me dénigra pas à cause de mon sexe, de mon physique ou  du fait que je n’étais pas bijoutière de métier. Il écouta mon parcours, puis me fit passer un test.
Mon bijou ne fut probablement pas le plus réussi, après tout, cela faisait longtemps que je n’avais plus réellement eu l’occasion de créer quelque chose. Mais Ersyl me dit qu’il y avait plus de sensibilité en moi, de potentiel, que chez les autres. Il me prit à l’essai, me forma, m’apprit ce qu’il savait, m’aida à développer mon talent. Je passais dans l’atelier de sa boutique els meilleurs moments de ma vie à Lucrezia.

Ce fut également Ersyl qui quelque temps plus tard, me fit découvrir l’orfèvrerie. J’avais la patience pour me lancer dans ce domaine, et d’après lui, le talent. Oh, il n’était pas complètement désintéressé, puisque rajouter un travail d’orfèvre aux produits proposés dans sa boutique y rajouterai du prestige. Il m’orienta vers l’homme qui l’avait lui-même formé bien des années plus tôt et qui avait été un orfèvre de talent. Son enseignement fut rigoureux, sans concession, mais le résultat valait chaque minute d’effort.

Je ne pourrais décrire ma joie, ma fierté, le jour où mon premier travail d’orfèvrerie fut vendu, pour une jolie somme. J’ai préparé l’épée d’apparat offerte à Sven Ramose, un bijou de mariage pour un haut dignitaire de Gorka…  Mon nom a commencé à se répandre, mon travail à intéresser. A chaque instant, Ersil m’a soutenu, encouragé, conseillé, comme un père bienveillant et je n’oublierai jamais cela…


+ Quel est l'impact des récents événements sur ta vie ?
Habitant à présent à Lucrezia, je n’ai pas réellement eu à subir le courroux des éléments. Bien sûr, cela a limité mes déplacements. Je songe à ma famille, restée à Sezni et m’interroge, espère  qu’ils sont sains et sauf. Lorsque les routes seront plus sûres, il faudra que j’aille leur rendre visite, pour me rassurer.

Quant à ma perception des manipulateurs d’eau… Je m’en suis toujours méfiée, depuis l’Epreuve, et même si je ne condamne pas forcément tout un peuple pour les actes de quelques individus, après tout mon propre dirigeant est loin d’être un enfant de cœur… eh bien disons que pour le moment, j’évite d’accepter des commandes venant du peuple de cette contrée. Le travail est le travail et si une commande attise mon intérêt, probablement reverrai-je ma décision, mais dans l’immédiat, je m’y tiens.


+ Une dernière chose...

Ma dernière œuvre d’orfèvrerie est un cadeau que je réserve à ma famille. Je le leur porterai à ma prochaine visite. J’y ai passé des jours et des jours. Je veux leur prouver que j’ai réussi, seule, sans l’aide de Darmal. Aujourd’hui je suis veuve, mais mon nom est connu et gagne en renommée. Je suis une femme, mais je peux faire honneur par moi-même à mon nom, à notre pays. Et surtout, surtout, je suis capable d’être bien plus que le joli visage grâce auquel ils m’ont vendue au plus offrant…

Malgré tout, la solitude me pèse, souvent. Karlan est avec moi, bien sûr, mais… parfois, il m’arrive de me demander ce que serait ma vie si la nature m’avait donné un physique moins avantageux. Si je pouvais croire qu’un homme m’aime réellement pour moi-même et non pour le corps qu’il désire. Mais je ne peux pas me plaindre, après tout, nombreuses sont celles qui voudraient être à ma place, n’est-ce pas ? Si elles savaient…


+ Et enfin, pour ce qui est du niveau de ton personnage :

Je souhaite avoir le niveau 4 car il est cohérent avec mon âge qui est de 30 ans ans et parce que je m’entraine quotidiennement pour maintenir mon niveau et l’améliorer. .



©️️ Nalex


Dernière édition par Naalsa Helainos le Lun 11 Déc - 23:45, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ezear Azkhil
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 386
❝ Avatar : Charlie Hunnam
❝ Crédits : Kelalin (Never Utopia)

❝ Métier : Alpha/Bibliothécaire
❝ Age : 42
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Sam 25 Nov - 22:20

*Tombe à la renverse*

Coucou et bienvenue par minou superbe blonde incendiaire !

Je te souhaite beaucoup de bonheur et d'amour (avec un autre blond Rolling Eyes)et surtout plein d'inspiration sur le fofo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Letto Danvan
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 525
❝ Avatar : hot hugh dancy
❝ Multi-Compte(s) : aspyn la dangereuse, rashka la voleuse, nyssa la guerrière
❝ Crédits : dandelion

❝ Métier : jardinier, paysagiste au palais des représentants de l'air
❝ Age : la quarantaine entamée
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 0:54

WAOOOW LA JOLIE DAME
Bienvenue à toi !

Selon ton questionnaire, je peux t'affirmer que tu es une véritable FEU ! J'espère que cela te conviendra, dans le cas contraire, n'hésites pas à contacter le staff ! Je te souhaite bon courage pour l'écriture

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rhenis Kunan
initié


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 756
❝ Avatar : Sarah Gadon
❝ Multi-Compte(s) : Styx Frasier, Khorde Ergorn & Chenoa Ismor
❝ Crédits : lux aeterna (ava) frimelda (sign)

❝ Métier : Future représentante en chef
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 4:04

Je te l'ai déjà dit sur la cb, mais je le redis par ici
BIENVENUUUUE SUR ORANDA

Je suis contente que tu aies eu l'élément que tu convoitais
Bonne chance pour la rédaction

______________________


Being strong
(c) FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 10:09

Merci à tous pour votre accueil Very Happy

Et oui, l'élément feu me convient très bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ezear Azkhil
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 386
❝ Avatar : Charlie Hunnam
❝ Crédits : Kelalin (Never Utopia)

❝ Métier : Alpha/Bibliothécaire
❝ Age : 42
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 11:28

Yeah ! Bravo pour ton éléments que tu voulais je suis content pour toi !

Je suis pressé et curieux de lire ta fiche pour en apprendre plus sur cette jolie demoiselle. Bon courage et bonne inspiration pour la rédaction ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cyne Wkar
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 952
❝ Avatar : Jessica Alba
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur & Kara Ergorn-Jaggde
❝ Crédits : unicorn (vava), tumblr (gif signa & profil), perséphone (signa)

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 40 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 13:32

Bienvenue parmi nous
Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de lire ça

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 13:37

Merci ^_^

Hmmm, j'aurai quelques questions pour progresser dans ma fiche... à qui pourrais-je m'adresser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cyne Wkar
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 952
❝ Avatar : Jessica Alba
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur & Kara Ergorn-Jaggde
❝ Crédits : unicorn (vava), tumblr (gif signa & profil), perséphone (signa)

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 40 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 26 Nov - 13:38

Tu peux envoyer un MP à @Aspyn Birghild ou moi-même

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Livius Othin
avancé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 51
❝ Avatar : Michiel Huisman
❝ Multi-Compte(s) : pas pour le moment
❝ Crédits : Alaska

❝ Métier : Dirigeant de Sterenn
❝ Age : 38 ans
❝ Niveau : 5


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Lun 27 Nov - 1:44

Bienvenue ici ! :)

______________________


- Décisions, Réflexions, Guidance-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Jeu 30 Nov - 21:19

merci ^^

par contre, je vais avoir besoin d'un petit délai supplémentaire pour finir ma fiche, si vous voulez bien Embarassed

j'ai eu une semaine... chargée, et la journée de demain ne le sera pas moins... et je vais être complètement incapable de finir demain soir.

je vous remercie tout plein d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cyne Wkar
confirmé


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 952
❝ Avatar : Jessica Alba
❝ Multi-Compte(s) : Lachlan Thralmur & Kara Ergorn-Jaggde
❝ Crédits : unicorn (vava), tumblr (gif signa & profil), perséphone (signa)

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 40 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 3 Déc - 17:35

Coucou

On peut te donner un délai jusque lundi prochain, soit le 11 décembre, mais fais attention, on sera en MAJ le week-end

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 3 Déc - 18:48

merci à vous !

Le plus gros est fait, plus que 2 ou 3 point + le caractère, donc ça devrait être fait d'ici là Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 10 Déc - 23:08

Double post, désolée.Embarassed
Simplement pour prévenir que ma fiche est presque finie, simplement quelques petites choses à peaufiner. je posterai dans le bon sujet pour signaler qu'elle est finie demain soir ou mardi ou plus tard. merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 1927
❝ Avatar : Kristofer Hivju
❝ Multi-Compte(s) : Kara Ergorn-Jaggde, Cyne Wkar
❝ Crédits : angeldust (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aide son ami Aishwarya à sa taverne
❝ Age : 37 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 10 Déc - 23:29

Pas de souci pour le DP
Et merci de nous prévenir

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mère Nature
tout puissant


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 634
❝ Avatar : la nature
❝ Crédits : Pathos


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 17 Déc - 10:15


Fiche validée !

Bienvenue chez les FEU



✔️Félicitations pour ta validation !

Tu fais désormais entièrement partie de l'aventure. Nous avons le plaisir de t'intégrer au groupe des Feu et d'accorder le niveau 4 à ton personnage.

La première étape désormais, la plus importante, est de venir recenser ton avatar, ton nom de famille, ton métier, si ce n'est pas déjà fait, mais aussi remplir le bottin des multicomptes si tu es concerné(e). Cela permettra qu'on ne te les pique pas ! Tu pourras ensuite remplir le bottin des pouvoirs afin que l'on sache de quoi tu es capable !
La prochaine étape est l'ouverture de ta  fiche de liens, indispensable pour te créer tout plein de relations. Tu auras également la possibilité d'ouvrir ta fiche de topics, pour ne pas t'y perdre avec tous tes RP. Au fil de ton aventure, tu pourras gagner des points pour ton personnage ainsi que pour ton groupe. Pour augmenter la puissance de ton pouvoir, tu devras remplir certains objectifs qui te permettront de passer au niveau suivant. Un petit guide est à ta disposition si tu es un peu perdu.

N'oublie pas de remplir ton profil afin que toutes les informations soient plus faciles à trouver.

Tu as été ajouté(e) au groupe de Rapunzel (Lachlan Thralmur, Kara Ergorn-Jaggde et Cyne Wkar)   Elle est maintenant ton admin référente. Tu as la possibilité de flooder avec elle dans cette section. Elle répondra à tes questions avec plaisir ^^ Tu as également la possibilité de demander un parrainage si tu en ressens le besoin.
Pour plus de facilité, voici son skype : rapunzel.and.co n'hésite pas à l'ajouter !

Amuse-toi bien sur Oranda !  

fiche By Camo015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oranda.forumactif.com

avatar


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 17
❝ Avatar : Candice Swanepoel
❝ Crédits : google
❝ Métier : Orfèvre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé Dim 17 Déc - 11:11

Merci à vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




~#~Sujet: Re: Naalsa Helainos, le joyau embrasé

Revenir en haut Aller en bas
Naalsa Helainos, le joyau embrasé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Fiches acceptées-
Sauter vers: