AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture d'Oranda
Le forum est fermé aux nouvelles inscriptions. Merci d'avoir fait vivre
Oranda pendant près d'un an
Sound of Drums
Si vous avez aimé Oranda, retrouvez nous sur Sound of Drums,
un forum médiéval élémentaire qui vient d'ouvrir

Partagez|

Du papier sale, une plume cassée, une écriture hasardeuse | Pv. Styx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 118
❝ Avatar : Rami Malek.
❝ Multi-Compte(s) : Filbor Othda
❝ Crédits : Lux Reterna

❝ Métier : Bourreau.
❝ Age : 28 ans.
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Du papier sale, une plume cassée, une écriture hasardeuse | Pv. Styx Mer 1 Nov - 18:04

Kacem prit son seul tabouret, positionna les trois pieds de celui ci sur un sol plus ou moins stable de sa cahute, sous le regard intrigué mais las de son molosse tapis dans un coin de la pièce. Il s'installa et trempa sa plume de mauvaise qualité dans un encrier tâché, au rebord brisé, et qui laissait s'échapper dans ses jointures un fin trait de jais. Le bourreau étala sur sa table de bois un papier rêche, jauni, au dos duquel il y avait encore quelques inscriptions, quelques rectifications de fureur, des gribouillis, des arabesques, des lettres en progrès qui essayaient de se manifester. Il y avait çà et là des tentatives d'écriture, des "L" plus ou moins réussis, des "B" dont les boucles étaient parfois trop grandes, parfois trop petites, des "M" ayant plus de ponts qu'initialement, des lettres attachées entre elles difficilement par des câbles joints à l'encre difficilement. Il se pencha sur son papier, et écrit difficilement de sa main droite en faisant de grands gestes alors que les plus grands scribes se satisfaisaient d'un mouvement moindre, rapide, et discret. Kacem lui, n'était pas scribe, et savait à peine écrire.


    Troisième jour de la treisième lune.
    Madame Styx,
    Je vous écri car cela fait un moment que vous avais disparu. Sur le moment, je me suis di que ce n'était rien, vous avais toujours était très mystérieuse, et cela fait partie de votre caractère de disparaître comme ça, sans rien me dire. Mais je commence à m'inquiétais. J'espère qu'il ne vous est rien arrivé. Ballion lui-même semble s'interroger sur votre soudaine disparission. Il ne me le dis pas, mais je le pense. Je ne vous demande pas de me dire ou vous êtes, car je sais que vous ne dirais rien, mais dites moi seulement que vous allais bien. Peut-être le savais-vous mais au vu des récentes catast catastrofes catastatro événements naturels qui ont eu lieu à Sezni, il y a eu des migrassions. D'après Ballion, beaucoup plus que prévu. La salle de réunion, dans le quartier sud, est bondée. Certains i résident. La sécurité ne va pas bien. J'ai plus de travaux moi aussi. Les crimes augmentent. Ballion trouve que c'est bien. Il rallie pleins de nouveaux gens à sa chose cause. Je ne sais pas beaucoup de choses, plus il y a de personnes autour de Ballion, plus c'est difficile pour moi de venir lui parler. En fait, c'est Serpico qui m'a dit sa. Ballion veut préparer quelque chose. Vous vouliais que je vous le dise quand je saurai des choses a propos de lui, et bien je sais des choses. Il veut faire quelque chose avant de la fin de la treisième lune, mais je ne sais pas quand exactement. Peut-être à la quatorsième si les préparassions préparatifs sont retardés. Je voudrais savoir si vous serais là a ce moment là, je crois que c'est important. Je sais pas si Ballion vous a prévenu. J'espère vous revoir bientot, et que vous serais là quand Ballion aura besoin de vous, et quand j'aurais besoin de vous moi aussi.

    Madame Styx, merci de votre réponse, au revoir.


Et en bas de page, après avoir difficilement écrit ces quelques lignes, il ajouta :


    Désolé pour les fautes et les ratures mais je n'avais que ce papier la, et cela va faire quatre jours que je n'est pas écrit.


En bas de page, il ajouta une signature brève pour attester que le message était bien de lui. Il plia sommairement le papier, et attendit le lendemain pour aller le mettre dans un point-relais en périphérie de Lucrezia. C'était là que les deux Feux s'échangeaient généralement leur correspondance. Personne ne le savait, et le point-relais était assez bien dissimulé pour que les autorités ne s'y intéressent pas.

624 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Styx Frasier
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 1119
❝ Avatar : Élodie Yung
❝ Multi-Compte(s) : Khorde Ergorn, Rhenis Kunan & Chenoa Ismor
❝ Crédits : endlessly epic (ava) frimelda (signature)

❝ Métier : Ancienne espionne, employée à l'auberge d'Aishwarya Ricven
❝ Age : 35 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Du papier sale, une plume cassée, une écriture hasardeuse | Pv. Styx Mer 1 Nov - 21:58


« Y avait du courrier pour toi à Lucrezia, déclare le loup de mer d’un ton calme en te tendant un pli mal ficelé.
Tu l’as lu ? que tu lui demandes en levant un regard interrogateur sur son visage étrangement basané pour un homme du nord.
Il secoue la tête de droite à gauche, haussant les épaules avec désinvolture avant de te tourner le dos pour apprêter son poisson.
Merci de l’avoir ramené, que tu prononces d’une voix basse. Je sais que tu cours un risque en le faisant…
À peine… » ricane-t-il en s’emparant du coutelas dans sa ceinture pour étriper la créature marine.

Un sourire discret flottant à tes lèvres, tu déplies hâtivement la lettre et s’assieds sur le sol chaud près de l’âtre où des flammes orangées crépitent agréablement. Malgré ton exil dans le nord où ta nature doit demeurer secrète, malgré ce changement d’opinion radical quant à ce maître et cette région que tu as servis pendant de longues années, tu ne parviendras jamais tout à fait à te détacher de cette étincelle qui brûle en toi, ni des personnes auxquelles tu t’es attachée contre ton gré au fil du temps.

Malgré les sentiments forts que tu as développés pour Lachlan Thralmur, malgré cette révélation accablante qui t’a été faite quant à la mort de ta sœur par ces mêmes extrémistes qui partageaient tes croyances… tu ne pouvais t’empêcher de ressentir un pincement lorsque tu songeais aux gens que tu laissais derrière en disparaissant de la sorte. Nadian, ce partenaire de chasse fidèle malgré toutes les tares que tu lui as causées. Kacem, cet élève dévoué qui avait un si grand potentiel, autant dans la maîtrise du Feu que dans l’amélioration de sa personne. Lilo, ce mentor vigilant qui t’avait inculqué toutes tes plus belles qualités : ta fougue, ta confiance et ta détermination. Cette boîte où étaient relayés tes plis les plus secrets, tu ne pouvais la laisser derrière sans un regard…

À la lueur orangée, tu reconnais rapidement l’écriture maladroite de Kacem Al Mansour. Ses pattes de mouche s’améliorent constamment et avec ses lectures, le jeune suprématiste Feu faisait de moins en moins de fautes. Malgré ses allégeances, tu ne pouvais t’empêcher de ressentir une certaine fierté face aux progrès de ton protégé. L’écriture ne faisait pas partie des apprentissages que tu lui inculquais, mais il n’en demeurait pas moins une source de satisfaction.

« T’as du papier dans ta piaule ? que tu demandes à ton vieil ami après avoir lu le message du bourreau.
Pense qu’il en reste dans le tiroir. Sers-toi, Ria, » t’invite-t-il d’un ton distrait, concentré sur sa tâche.

Te faufilant rapidement dans la petite pièce qu’il désigne du menton, tu fouilles dans le tiroir pour dénicher un bout de parchemin et un encrier. Tu remues le contenu bruyamment pour trouver une vieille plume défraîchie dont tu t’empares sans plus de cérémonie. T’installant sur une caisse renversée près de l’âtre, tu utilises un tabouret en guise de table pour dessiner soigneusement les lettres sur le papier jauni. La calligraphie est devenu un de tes nombreux talents au fil du temps, ta carrière d’espionne ayant requis que tu endosses des rôles très variés...

Le 14e jour de la Treizième Lune, an 836

Mon très cher Kacem,

C’est dans la hâte que je t’écris ces mots. Je ne peux me permettre de révéler ma nature, mes croyances et mes allégeances dans la région où je me trouve présentement… Je vais bien. Le sud, son soleil et ses dunes de sable me manquent. Dahud, son climat chaud et humide me manquent également. Là où je suis, je dois me prétendre tout le contraire de ce que je suis réellement, mais je pense que c’est pour le mieux.

Ma mission a pris une tournure amère… J’ai dû m’en éloigner pour un moment dans la crainte de perdre la vie, ou de me faire prendre par nos ennemis. J’ai découvert des éléments de mon passé qui retiennent mon attention, et je me dois d’aller au fond des choses, de goûter à ce que j’ai découvert avant de prendre le risque de le perdre à tout jamais. Ma disparition éveillera des questions chez de nombreuses personnes, y compris les plus haut placées. Je te mentirais si je te disais que mes certitudes et mes convictions n’ont pas été ébranlées de par cette sérendipité…

Je ne sais pas quand mes pas me mèneront de nouveau vers Lucrezia, ni même vers Sezni à vrai dire. J’aurais aimé que l’on se voie avant que je ne doive quitter la capitale. Tes techniques se sont beaucoup améliorées, j’espère que tu le sais. Quant à moi, mes tribulations ont éveillé une nouvelle capacité en moi, j’aurais tellement aimé que tu puisses être témoin de ce spectacle. Savais-tu que les flammes, lorsqu’elles deviennent plus incandescentes, changent de couleur ? C’est de toute beauté, peut-être encore plus beau que le feu orangé…

Tu hésites brièvement avant de poursuivre ton écriture. Et si ces lettres devaient tomber entre de mauvaises mains ? Tu ne partageais plus réellement les ambitions de suprématie de ton protégé, mais tu lui portais quand même une grande affection. Ses allégeances finiraient par causer sa perte… si tu en apprenais davantage, peut-être serais-tu en mesure d’empêcher le sang de couler encore une fois dans la capitale de Dahud. La main tremblante, tu poursuis ton écriture.

Néanmoins, tu éveilles ma curiosité avec les projets de Ballion. Si tu le peux, j’aimerais en savoir plus. Avec tous les événements qui ont récemment secoué la région centrale, je ne sais pas si nous avons à ajouter notre grain de sel pour semer la zizanie parmi les autres peuples; ils y arrivent très bien tous seuls…

Avec grande affection,
Styx

Le cœur battant, tu plies soigneusement le parchemin destiné à ton protégé et le fourre dans une poche cachée dans les plis lâches de ta chemise. Avec désinvolture, tu saisis la lettre d’Al Mansour et la balance dans les flammes qui grugent rapidement le papier friable. Akela devait retourner au marché de Lucrezia à la fin de la semaine. Ta lettre pour le bourreau se rendrait rapidement à bon port.

@Kacem Al Mansour - 1045 mots

______________________

Hold on to me
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Du papier sale, une plume cassée, une écriture hasardeuse | Pv. Styx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Relais des messagers-
Sauter vers: