AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des Terre, des Eau et des Innocents
Merci de favoriser les PV, scénarios et pré-liens !
Intrigue n°2
La deuxième intrigue a vu le jour
Pour savoir ce qui va se passer entre les régions, c'est par ici !

Partagez|

Vrai visage (PV Úna Wylkir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Vrai visage (PV Úna Wylkir) Lun 23 Oct - 4:52


Vrai Visage


Il faut faire plaisir au peuple, parfois. Créer des événements ou des festivités qui lui permet d'oublier durant quelques instants les malheurs du quotidien. Quelque fois, je me demande si nos dirigeants tente de cacher des magouilles en gavants ses sujets de pain. Les embrouiller pour continuer de comploter. Je suis presque certains que cela se fait. Si ce n'est pas ici, c'est ailleurs. Malheureusement, le peuple ne voit pas au-delà de tous ces cadeaux. Il se contente de manger puisqu'il a faim.

Cela n'empêche pas qu'il faut le protéger ce peuple. J'aurais préféré prendre la ronde de la forêt dans une nuit sombre plutôt que de me retrouver en plein milieu du village. Je n'aime pas être entouré d'autant de gens, surtout dans une période de festivité. Les gens ont tendance à devenir plus instable, plus stupide. Il faut, alors, redoubler d'ardeur et de patience. Et de la patience, dans ce genre de situation, je n'en ai que très peu. La plupart refuse d'obtempérer, on tente de répliquer maladroitement, d'aller au-delà des privilèges qu'on leur donne pour la journée. Et là, on ne parle pas des tentatives de vols ou de bagarres. L'alcool sort sans compter les rendant encore plus difficile à contrôler. C'est dans  ces occasions que je me demande pourquoi je suis en service. J'ai passé la moitié de ma vie à servir les autres, sans me soucier de mon propre état...

Peut-être que justement, pour éviter de me regarder en face...

Presque tout l'effectif est ici autour de la place du marché attendant l'arrivé du clous de la soirée. Oui, il n' y a pas que cela. Il y a un spectacle aussi. Un troupe qui vient présenter ces plus récents numéros. Encore là, il faut redoubler de vigilance, tant pour le bien du peuple que le bien de ces gens qui offrent un spectacle. Malheureusement, personne ne sait combien ils sont. Cela me rend très inquiet. Ne pas me sentir en contrôle. Tout peut se passer en l'espace de quelques secondes d'inattentions.

Nous sommes peu nombreux pour la foule qui se trouve ici. J'ai un sentiment désagréable. Une espèce de crainte. Nous sommes pas à l'abris d'un désagrément.

Oui, je hais les festivités. Pas dans ces circonstances.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Úna Wylkir
adroit


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 205
❝ Avatar : Deborah Ann Woll
❝ Multi-Compte(s) : Marigold
❝ Crédits : Stolen Paradise ■ bloodypreacher ■ Thedarklordslover

❝ Métier : Caravanière, spécialité contorsion et équilibre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Vrai visage (PV Úna Wylkir) Sam 28 Oct - 5:18

Le spectacle commence. Ses collègues débutent, tour à tour, y allant de leur spécialisation. Que ce soit cracher du feu et jouer avec de l'eau pour montrer qu'il n'est pas un Feu ; faire des pirouettes plus impressionnantes les une que les autres ; danser avec un énorme cerceau ; sauter d'un tremplin et atterrir sur les épaules d'un autre ; jongler avec de plus en plus de balles et à plusieurs ; ou encore mettre un corps dans des positions impossibles.
C'est à présent à Úna de faire son numéro. On ne la voit pas tout de suite, on commence par voir un coffre qui est ensuite déposé sur le sol. C'est comme ça que son numéro commence depuis un moment. Cela amène de l'intérêt : qu'est-ce qu'il y a dans cette boite ?
Le couvert ne tarde pas à bouger, puis une main apparaît, ainsi qu'une jambe, déjà on peut constater que c'est un moment pas vraiment normal. La main prend le bord du couvert pour que le coffre soit ouvert complètement. Elle passe son autre jambe hors de ce dernier et elle se lève complètement. Elle porte une main à sa bouche et se met à bâiller, ayant fait une bonne sieste dans ce coffre où elle était bien repliée.
Des rires se font entendre dans la foule, et le reste de son numéro commence, c'est l'une des dernières fois qu'elle le fait, ils sont en train de travailler d'autres enchaînements pour éviter que les spectateurs réguliers s'ennuient. Elle s'étire comme le font bien des personnes en se réveillant, mais elle dépasse les limites de simples étirements. Ses bras vont beaucoup trop loin, son dos va beaucoup trop bas, ses jambes semblent ne pas avoir de limites. Eelle donne l'impression de n'être qu'un pantin.
Elle n'a pas le temps de se rendre à la finale, là où elle joue avec le feu avec un Feu. Elle n'a pas le temps de faire ses dernières positions. Un bruit se fait entendre, surpassant les instruments qui l'accompagne. En fait, il y a quelques couacs, quelqu'un ayant renversé un musicien qui a essayé de se rattraper à l'autre, faisant une assez grosse fausse note.
La contorsionniste, se relève doucement de sa position de grand écart avec les jambes relevées aux genoux, le regard fixé sur celui qui a foncé dans le musicien. Il voulait faire une entrée remarquée, c'est réussi.
Il semble être très en colère. Malheureusement, elle le reconnaît. C'est elle qui devrait être en colère, mais il lui en faut bien plus pour qu'elle le soit. Après tout, il ne lui a pas dit qu'il était marié et lorsque sa femme les a surpris, elle a décidé qu'il valait mieux mettre fin à leurs relations (sans qu'elle ne remette les bijoux, vêtements et autres babioles qu'il lui avait achetés).
Il ne l'a pas digéré, que ce soit qu'elle ne lui ait remis et/ou qu'elle a mis fin à leur relation car il court vers elle, son épée à la main et avant qu'elle n'ait eu le temps de se mettre à courir elle aussi, en direction contraire, un soldat sortit d'elle ne sait trop où s'interpose, faisant voler l'épée.
Il n'y a pas d'arrestation par contre, son ancien amant étant lui aussi un Air, il fait rapidement voler quelques objets autour de lui pour faire distraction. Et, le vent se lève la poussière levée de cette manière empêche une bonne vision des autres. « J'vais te retrouver ! » crie-t-il, disparaissant.
Plus jeune que lui de quelques années, elle est loin d'avoir son niveau, mais elle se concentre chassant les mots qu'elle vient d'entendre. Elle parvint quelques secondes plus tard à contrôler un peu le vent sur quelques mètres, dégageant ainsi un peu la vision dans un cercle autour d'elle.
Le reste ne devrait pas tarder à redescendre bientôt, il n'est plus là, alors le vent ne peut plus être contrôlé.
« Merci. » dit-elle, se retournant vers le soldat qui a lui aussi eu la vue dégagée à présent grâce à elle. Sans lui, elle aurait peut-être reçu un coup d'épée, ce qu'elle préfère éviter.

______________________

Afraid to lose control ■ Caught up in this world ■ I've wasted time, I've wasted breath ■ I think I've thought myself to death


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: Re: Vrai visage (PV Úna Wylkir) Ven 17 Nov - 4:42


Vrai Visage


J'ai insisté pour prendre cette position. Je ne tiens pas à rester derrière et devoir contrôler la circulation. Non, c'est la pire chose lors de ce genre de festivité.  Constamment gérer le passage et assurer de la fluidité de la circulation. Il faut donc rester en action, bouger et scruter les horizons. C'est le fait aussi que les gens sont plus irriter ne voyant que très peu, presque pas du tout. Alors, ils tentent de se frayer un chemin. C'est à ce moment que les choses se corsent nous obligeant de prendre position dans des conflits.

Loin de moi l'idée de jouer les gardiennes d'enfants, aujourd'hui. Non, je préfère une position fixe, mais avec un champs de vision large. Voir l'ensemble de la foule et apercevoir le moindre faux pas.

Dans le coin gauche du marché, près de la scène et des artistes. J'assurais leur protection. Les gens peuvent avoir l'esprit embrouillé et agir sous le coup de l'ivresse et de la colère. Dès que je sens un danger, j'aurais la possibilité de mener les artistes dans un lieu sur.

Certains peuvent croire que je suis intense dans cette pensée, dans ces précautions, mais, avec l'expérience, j'ai vu bien des querelles et des combats. Cela commence par une confrontation fort simple qui dégénère.

C'est pire lors d'un spectacle.

Bien sûr, je suis aussi bien placé pour apprécier le spectacle. Je suis capable de m'amuser malgré mon poste. D'ailleurs, je n'ai pas pu m'empêcher de me questionner à l'arrivé de ce coffre au centre de la scène. Un coffre fort simple que l'on retrouve facilement dans nos quartiers. Il a fallu que quelque secondes pour être totalement surpris par ce qui semble être une main.

Il y a une personne dans ce coffre ?!

Je suis fort intrigué me demandant comment un être humain peut se loger dans un si petit confinement.

Heureusement, ces citoyens sont civilisés. N'importe qui aurait pu s'approcher pour briser le suspense et découvrir la demoiselle. Non, les gens sont suspendue,attendant patiemment cette magicienne du corps.

C'est une véritable beauté. Je ne peux qu'être honnête. Cette artiste est magnifique tant dans sa prestation, mais part l'aura qu'elle dégage. Je me suis laissé emporté affichant un léger sourire. J'ai même osé me rejoindre à la foule, avec des rires et des applaudissements. Cette jeune femme est surprenante. J'en ai mal au corps la voyant aussi aisé dans des mouvements aussi insensés.

Malheureusement, j'ai dû reprendre mon rôle trop rapidement. Un effet sonore non-désiré m'a interpellé redevenant aussitôt sérieux. Un homme remplit de haine, épée à la main fonce directement sur la contorsionniste. Le temps de réflexion est impossible

Je suis le plus près. Je quitte rapidement mon poste pour me faufiler entre les kiosques afin de m'approcher de la demoiselle discrètement. Je me place entre deux tables observant cette homme colérique. Il approche criant sa rage.

Je ne comprend pas qu'un homme peut-être aussi déterminé à s'attaquer à une femme et ce, devant public. Il n'y a rien qui justifie ce genre de comportement. Rien !

Arrivé à ma hauteur, je sors de ma cachette m'interposant entre lui et la demoiselle. Surprit de me voir, il m'a suffit d'un coup dans le ventre et au visage pour m'emparer de son arme. Je me fais une joie de l'utiliser en tant que menace à son égard. La pointe de la lame sous sa gorge...

" Comment osez-vous tenter une telle action envers une...."

Un coup à la tête. Un vase sans doute. Quelque chose d'assez lourd s'est fracassé sur mon visage. Les morceaux tombent à mes pieds. J'ai perdu la carte quelques instants avant de me sentir pousser par un vent violent. Le kiosque m'a permis de me protéger de la puissance de ce vent magique. Oui, ce n'est pas une cause naturelle.

Elle est créée par cet homme et la contorsionniste. J'essaie de comprendre en ne voyant que leur silhouette ensevelies dans ce vent puissant.

Cela n'a duré que quelques minutes, mais dès que le vent disparaît, nous constations les dégâts causés par cette force. Certaines personnes ont fuit, d'autres sont blessés essayant de comprendre ce qui venait de se passer.

Je saisis à peine la source de cette tempête.

"Merci"

Une voix de femme tout près de moi. Il a fallu que je me retourne pour comprendre qu'il s'agit de la contorsionniste.

J'ai toujours cette épée dans ma main. Aussitôt, je baisse ma garde, affichant un léger sourire. Je lui fais un petite révérence. Je tente de rester insensible, mais sa beauté est encore plus frappante de près.

" Ohhh, ce n'est rien, mademoiselle. Est-ce que vous allez bien ? Vous a-t-il fait du mal ?" dis-je inquiet.

Je n'ose pas la toucher faisant preuve de courtoisie et de respect. J'essaie quand même de la scruter si elle n'a pas d'égratignures.

Mes compatriotes sont déjà au travail en aidant les citoyens affectés par ce changement climatique soudain. Il est parti, mais qui sait où il se trouve.

@Úna Wylkir

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Úna Wylkir
adroit


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 205
❝ Avatar : Deborah Ann Woll
❝ Multi-Compte(s) : Marigold
❝ Crédits : Stolen Paradise ■ bloodypreacher ■ Thedarklordslover

❝ Métier : Caravanière, spécialité contorsion et équilibre
❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Vrai visage (PV Úna Wylkir) Lun 4 Déc - 2:42

Le soldat se retourne, il baisse son épée et fait une petite révérence. Úna lui fait un mince sourire, devant donner l'apparence qu'elle est encore bien troublée parce qui c'est passé alors que cela l'a juste embêtée. Puis, remarquant quelque chose dans le comportement du soldat, bien que cela aie été rapide, elle en prend note car cela peut toujours lui être utile pour la suite. Le soldat n'est pas indifférent à son apparence. Elle a appris à reconnaître quand on s'intéresse à elle, ce qui arrive assez souvent. Les Dieux ont fait en sorte qu'elle aie cette apparence, elle serait stupide de ne pas en profiter. « Je vais bien... » répond-elle au soldat quelques secondes après la question posée par ce dernier. Un peu de sable dans les yeux, mais elle n'a été touchée par rien, son pouvoir la protégeant, l'ayant utilisé à temps.
« Mais il m'a déjà fait du mal. » complète-t-elle sa réponse. Cela a surtout été dur pour son orgueil, qu'il lui aie caché cela. Elle a déjà été la maîtresse, mais on l'avait avertie. Elle ne le fait pas très souvent non plus, n'aimant pas ne pas avoir toute l'attention de l'autre et devoir se montrer compréhensive face aux devoirs d'époux (ou d'épouse) de l'autre. Là, ce n'était pas pareil. Il ne faut pas beaucoup de détails pour rentre une situation différente. Dans tous les cas, sa phrase demande une explication qui va amener la raison du pourquoi il a tenté cette attaque envers elle. Le sujet va être amené de toute façon, autant la dire tout de suite. Elle n'y ait pour rien après tout. Elle n'est pas un ange, loin de là, mais elle n'est pas du genre à attaquer quelqu'un en public. Son genre c'est plus des petites piques empoisonnées qui peuvent faire mal bien longtemps après. Ou des couteaux dans le dos aussi. Rien d'aussi public.
« On se fréquentait... et j'ai découvert qu'il était marié. J'ai mis fin à notre relation. » lui explique-t-elle, quelques secondes plus tard. Ce qui est normal. Ce qui est la vérité. Elle ne parle juste pas des cadeaux offerts qu'elle a gardé. Ce n'est peut-être pas le problème. Un cadeau c'est un cadeau, il est normal de les avoir gardés, non ? Il a peut-être encore plus d'orgueil qu'elle ne le pensait. Elle passait outre, contente de toutes ses attentions. « Il ne l'a pas très bien pris. » C'est assez facile à comprendre avec la réaction qu'il a eue. Ça ne peut être ignoré.
« Vous allez bien ? » s'enquit-elle, ensuite. Occupée à essayer de calmer le vent, elle n'a pas remarqué s'il avait été touché. Ça lui a demandé bien de la concentration, elle sent même un peu faible, mais elle ne pense pas que ce soit le bon moment pour le dire, elle veut savoir ce qui va arriver. Elle n'est pas la seule : ses collègues s'approchent d'eux et elle leur répète ce qu'elle vient de dire au soldat. Ils sont habitués à ses fréquentations, et ils peuvent témoigner que c'est bien la première fois que ça tourne de cette manière. Il y en eu des négatives, mais jamais quelque chose comme ça.
« Il va se passer quoi maintenant ? » demande l'un de ses collègues. Quelques uns se sont approchés, les autres essayant de ramasser le bordel, sans qu'elle ne s'en soit rendue compte. Pas qu'ils tiennent vraiment à elle, elle n'est pas assez portée sur l'amitié pour cela, mais ils doivent savoir s'il y a des risques qu'une situation comme ça recommence. Cela coûte de l'argent et peut-être une mauvaise réputation aussi. Si son numéro n'était pas aussi populaire, ça ferait un moment qu'elle ne ferait plus partie de la troupe. Ils ne le lui ont jamais dit, mais elle le sait. Le contraire serait étonnant, elle est loin d'être une boute-en-train, ni celle qui participe le plus ou qui communique le plus. Elle se retourne vers le soldat, l'air plus fatigué qu'elle ne le le voudrait, voulant aussi savoir ce qui va se passer. Elle espère ne pas avoir de problème alors qu'elle n'y aie pour rien dans cette agression publique.

______________________

Afraid to lose control ■ Caught up in this world ■ I've wasted time, I've wasted breath ■ I think I've thought myself to death


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




~#~Sujet: Re: Vrai visage (PV Úna Wylkir)

Revenir en haut Aller en bas
Vrai visage (PV Úna Wylkir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Archives :: Corbeille-
Sauter vers: