AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Renouveau
Le forum rouvre enfin après une très longue MAJ qui a vu beaucoup de changements
Pour en savoir plus, c'est par ici
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique
Nous recherchons également des Terre, n'hésitez pas à favoriser les PV, scénarios et pré-liens !
Recensement
On vous rappelle qu'un recensement est en cours, vous avez jusqu'au 8 novembre pour y répondre
Vite vite vite !

Partagez|

« get the hell out of here » lachlan&&eris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité




~#~Sujet: « get the hell out of here » lachlan&&eris. Mar 3 Jan - 17:53


get the hell out of here.

La nuit était tombée depuis plusieurs heures, mais pour la brune ça n'avait pas réellement d'importance.
Si certains redoutaient la nuit, elle, elle l'appréciait. C'était dans ce milieu là, principalement qu'elle évoluait, faisant de l'obscurité son refuge. Il fallait dire que ça n'était pas toujours au goûts de tous, mais la nuit, c'était là que le travail qu'elle exerçait rapportait. Les hommes à la recherche de compagnie, ceux ne trouvant plus de plaisir dans leur couple, ceux cherchant à réaliser des fantasmes inavouables. A partir de l'instant où ils pénétraient cette maison close, ils étaient en sécurité. Après tout, personne ne dévoilait ce qui se passait réellement dedans, eux, car ils avaient besoin d'un endroit secret, et elles, parce qu'elles n'en voyaient pas l'intérêt. Puis cela laissait planer un certain mystère sur leur profession.
Elles étaient toute reconnaissable, et Eris n'en faisait pas l'exception. Ces tenues affriolantes, ces jupes dévoilant leur gambettes et leurs démarches félines. Et les regards étaient divers. Souvent, les femmes de hautes sociétés les dévisageaient, pensant un tas d'insultes à leur égards qui se lisaient à ces regards hautains, d'autres, avec moins de moyen, les regardaient avec compassion, désireuse de gagner leur vie facilement mais se refusant à ce genre de profession. Et les hommes, eux, se permettaient de leur adresser la parole sans aucun respect, tels de gros chiens n'ayant jamais vu une femme de leur vie. Les femmes comme Eris, étaient certe, des prostituées, mais semblaient oublier qu'avant tout, elles étaient des femmes et méritaient tout autant de respect qu'eux. Mais voilà. Elles évoluaient dans une société machiste, et malheureusement, tant que le monde n'évoluerait pas, les mentalités resteraient les mêmes. Seulement, si Eris tolérait, car désormais habitué, aux remarques sexuelles déplacées qu'elle ignorait elle ne supportait pas quand on se permettait de lui mettre une main aux fesses, ou de tenter des attouchements en pleine rue. Mais souvent, la seconde option ne pouvait même pas atteindre ce stade puisque c'était le poing de la brunette qui s'abattait dans le visage de l'individu qui daignait la considéré tel objet sexuel.

Ce soir ne faisait pas exception. Elle sentait les regards s'attarder sur elle, elle entendait les murmures sur les lèvres. Mais ce soir, Eris n'était pas à la recherche de celui qui serait prêt à payer pour ses services. Ce soir, elle se rendait sur un lieu de rendez-vous bien précis, dans un endroit, en frontière de Dahud. Elle allait pour retrouver cette jeune fille, plus jeune de quelques années, au visage angélique et dont la provenance était identique à la sienne. Kolga, cette fille qui était telle une enfant, mais au caractère bien trempé. Leur rencontre remonte à l'époque où Eris était encore à Vainui, et si aujourd'hui, elle était à Dahud, les demoiselles continuaient de se voir. Dés que l'une pouvait se déplacer, elles le faisaient, et ce soir, c'était Kolga qui descendait jusqu'à Dahud, saluer son amie où elles passeraient des heures à discuter.
Ainsi, Eris se plantait là. L'attendant comme à chaque fois.
Et elle finie par la voir. Douce et délicate, apparaissant dans l'ombre. Immédiatement, la brunette se dirigeait vers elle, la prenant simplement dans ses bras, saluant alors celle-ci. Et alors qu'elle redressait la tête, elle vit, dans la pénombre, une autre silhouette. Ceci eu le don de faire froncer les sourcils à la brune qui se demandait d'où pouvait-elle bien venir, mais surtout, que pouvait-elle bien vouloir à la brunette. C'est alors que Kolga se séparait d'Eris, et la silhouette semblait disparaître, au courant que la prostituée venait de l'apercevoir. « Tout vas bien?» demandait la plus jeune des deux. Eris tournait son regard vers son amie avant de la gratifier d'un sourire. « Tu permets ? J'ai une petite chose à régler. » « Prends ton temps, j'ai toute la nuit devant moi. » Eris ne pu s'empêcher de sourire, se promettant intérieurement de ne pas prendre tout son temps. Kolga était une enfant, hors de question qu'elle la laisse seule longtemps. Ainsi, Eris s'avançait, regardant à droite, puis à gauche, s'enfonçant un peu plus dans ces recoins sombre. Et elle tournait la tête, apercevant enfin cette silhouette qui se dessinait dans la pénombre. « hey! » clamait-elle. La voici avançant jusqu'à cette personne, bien déterminé à savoir ce qu'elle pouvait bien vouloir à Kolga. C'est alors que cette silhouette se dessinait un peu plus précisément, et Eris se jurait de garder ce visage en tête, au cas où. « C'est quoi ton problème ? Qu'est ce que tu lui veux ? » murmurait-elle fermement pour éviter d'inquiéter son amie. « Et tes explications ont intérêts à être bonne. » Parce que même si la brunette n'était pas très imposante, elle savait frapper où ça ferait mal.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

avatar


❝ Disponibilité RP : Pas disponible
❝ Message : 1838
❝ Avatar : Kristofer Hivju
❝ Multi-Compte(s) : Kara Ergorn-Jaggde, Cyne Wkar
❝ Crédits : angeldust (ava), tumblr (gif signa & profil), persephone (signa)

❝ Métier : Aide son ami Aishwarya à sa taverne
❝ Age : 37 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: « get the hell out of here » lachlan&&eris. Dim 8 Jan - 14:54


Elle était revenue. La petite voleuse qui aimait tant lui tenir tête. Qui venait quelques soirs manger dans la taverne avant de partir sans payer, prenant même un malin plaisir à lui envoyer un petit sourire mesquin avant de s'évaporer dans la nuit noire. Mais cette fois-ci, les choses allaient changer. Ce soir, Lachlan n'était pas de service ; accoudé au bar, une chope intouchée posée juste à côté de lui, il examinait les clients qui commandaient de la nourriture, des boissons, qui riaient, parlaient, hurlaient, mangeaient, buvaient. Il ne quittait pas la porte des yeux, prêt à s'interposer à n'importe quel client qui partait sans payer. Il en avait assez de voir des clients profiter de la gentillesse de son beau-frère, lui qui ne réclamait pas de payer les dettes. Lachlan était différent. Il n'avait pas le pouvoir d'ordonner le remboursement légalement, mais il pouvait très bien effrayer les clients pour les empêcher de continuer. Jusque-là, ça avait plutôt bien fonctionné, si on oubliait les clients qui ne revenaient plus jamais. Et bien sûr, si on oubliait cette petite peste qui refusait catégoriquement de lui donner le moindre Pwenshara et qui continuait de s'enfuir en ne laissant rien d'autre que des miettes. Ce soir, cette petite morveuse était là, avalant la nourriture comme si le diable en personne était là pour l'en empêcher. Cela intrigua le géant roux. En temps normal, la jeune femme prenait un malin plaisir à le narguer, savant pertinemment qu'il ne pouvait rien faire devant les autres clients et encore moins devant son beau-frère ni sa soeur. Pourtant, à cet instant, elle avait les yeux baissés sur sa nourriture et l'avalait sans presque la mâcher. A deux reprises, elle faillit s'étouffer, avalant de l'eau pour avaler le tout, mais cela ne l'empêcha pas de continuer à une vitesse folle.

Alors, quand elle se rhabilla à une vitesse affolante avant de se précipiter vers la sortie, Lachlan décida de ne pas l'arrêter. Délaissant immédiatement sa chope qu'il n'avait pas touché – dans ce genre de cas, il valait mieux pour lui de rester totalement sobre –, il partit prendre son manteau de fourrure avant de sortir à son tour de la taverne, plissant les yeux dans l'obscurité pour essayer de voir la silhouette de la jeune femme. Il réussit à l'apercevoir à quelques mètres de là, marchant très rapidement, tête baissée, et sans attendre, il se mit à la suivre, à une distance plus que respectable. Il ne comptait pas la déranger, mais son comportement l'avait intrigué. C'était comme si elle était impatiente. Généralement, quand il la voyait, elle était lasse ou bien amusé de le voir la surveiller, mais au grand jamais impatiente. Au cours du voyage, Lachlan comprit qu'elle se dirigeait vers Dahud, la région centrale. Il n'avait pas prévu un aussi long voyage et commençait à avoir froid, mais la frontière se rapprochait de plus en plus, et il était continuellement curieux de voir l'aboutissement de ce long voyage. Pourquoi aller à Dahud la nuit ? C'était une jeune femme qui travaillait dans une maison close, elle pouvait très bien y aller le jour.

Et là, au détour de quelques arbres, à la frontière même des deux régions, il la vit. Une autre jeune femme, un peu plus âgée, attendant dans son coin. Immédiatement, les deux jeunes femmes se prirent dans leurs bras, mais Lachlan, surpris de cet arrêt brusque et de la raison de la venue de la voleuse, ne put se cacher à temps. Il vit le regard de l'autre sur lui, juste avant qu'il ne s'éloigne, se protégeant dans l'obscurité des arbres. Haussant un sourcil, il se dit qu'elles devaient être amies, raison de l'impatience de la voleuse. Il n'y avait là aucun intérêt pour lui, alors il commença à faire demi-tour, quand on l'interpella subitement. Ne reconnaissant pas la voix de la voleuse, il comprit que c'était à l'autre qu'il devait faire face. Soupirant d'agacement, il se tourna vers elle, un sourcil arqué. « C'est quoi ton problème ? Qu'est-ce que tu lui veux ? » Elle murmurait, sûrement dans l'intention de ne pas alerter son amie. Lachlan eut le sentiment qu'elles devaient être très proches. « Et tes explications ont intérêts à être bonnes ». Lachlan lui lança un regard mi-amusé, mi-sceptique. Redressant un peu les épaules, qu'il avait abaissées pour se réchauffer au maximum, il regarda la jeune femme de haut en bas, lui signifiant bien qu'elle n'avait aucune chance contre lui. Elle ne savait pas qu'il était habitué aux combats, notamment clandestins, où il n'y avait aucune règle et que tous les coups étaient permis. Non, elle n'avait définitivement aucune chance. « Je ne vois pas en quoi cela te concerne, petite. Sauf si tu es riche et que tu peux rembourser ce que ta copine me doit. » La voix rauque de Lachlan avait été mesurée, lui non plus ne souhaitant pas alerter la jeune voleuse. Pourtant, il avait bien envie de savoir ce qui pouvait lier les deux femmes. Cela pouvait peut-être lui donner un avantage pour récupérer ses Pwenshara.  

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« get the hell out of here » lachlan&&eris.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Archives :: Corbeille-
Sauter vers: