AccueilAccueil   Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture d'Oranda
Le forum est fermé aux nouvelles inscriptions. Merci d'avoir fait vivre
Oranda pendant près d'un an
Sound of Drums
Si vous avez aimé Oranda, retrouvez nous sur Sound of Drums,
un forum médiéval élémentaire qui vient d'ouvrir

Partagez|

Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hazel Mesmond
initié


❝ Message : 220
❝ Avatar : Emily Ratajkowski
❝ Multi-Compte(s) : aucun
❝ Métier : Femme au foyer infidèle
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Dim 9 Juil - 18:51


Revenge is a dish best served cold

HAzel & Chorum


.
Encore dans notre lit, je me redresse, prenant appuie sur un coude pour le regarder dans cette semi-obscurité. Le soleil ne s'est pas encore levé dans le ciel et le voilà qui quitte notre lit conjugal, pour un énième déplacement à Sezni. Il m’a bien sur encore demandé de l'accompagner, j’ai refusé, argumentant que ma vie à la capitale me manquerait. Bien que je sois née à Sezni, cette région ne compte pas à mes yeux. Ma mère a fui cette région lorsque mon père l’a mise dehors avec son enfant, et elle n’y est jamais retournée. Je suis consciente que mon refus constant de l’accompagner lui pèse, il l’accepte pour le moment, mais combien de temps cela va-t-il durer ? Il n’aime pas me laisser seule, et pourtant il est loin de se douter de ce que je fais sitôt qu’il a le dos tourné.

“ Je serais de retour dans trois jours…”


Souffle-t-il se penchant vers moi pour m’embrasser. La tendresse et l’amour ne sont pas des adjectifs pouvant nous représenter, je l’ai épousé par défaut, parce qu’il a insisté et pour ce qu’il pouvait m’apporter. J’aime le luxe et l’argent et il pouvait m’entretenir aisément.

“ Tu es certaine de ne pas vouloir m’accompagner Hazel .”


Je sens à son regard lourd que me laisser seule lui pèse. Non pas parce que je vais lui manquer, mais peut-être senti-il que je lui échappe lentement… que plus les lunes passent, plus nous nous éloignons l’un de l’autre, et Saul est un homme qui aime garder tout sous contrôle. IL me considère comme sienne et ne tolérerait pas que je lui échappe… Bon sang s’il savait…

“ Oui, une prochaine fois peut être. ”


Il se retient de lever les yeux au ciel, exaspéré, je lui dis cela à chaque fois. La promesse d’une prochaine fois, encore et encore. C’est visiblement contrarié qu’il quitte la maison pour partir pour Sezni. À présent seule dans cette immense demeure, je profite de cette liberté que chacune de ses absences m’octroie. Je prends mon temps, m’offrant un déjeuner copieux avant de me prélasser dans un bain parfumé à la rose. J’avais pour la journée congédiée mes servantes, ne ressent nullement le besoin de leur présence aujourd’hui.

J’étais encore dans ma chambre entrain de brosser ma longue chevelure ébène après m’être vêtue d’une robe soignée gris perle aux broderies bordeaux lorsque l’on frappe à ma porte. Mes sourcils se froncent légèrement, je n’attend personne pourtant. Je me relève, parant rapidement mes cheveux d’une broche sertie d’un rubis flamboyant avant de traverser la maison pour venir ouvrir. Tous chez moi rappel l’argent et le luxe, de la décoration riche et soignée aux matériaux s’y trouvant. Suis-je matérialiste ? Oui, totalement et je l’assume d’ailleurs pleinement. Ma mère avait toujours vécu dans la précarité et la pauvreté, alors je m’étais juré de ne pas finir comme elle. J’aime sentir les regards envieux et jaloux sur mon passage.

Devant la porte d’entrée, je pose mes doigts fins sur la poigner pour l’actionner. Je hausse mes sourcils de surprise avant d’esquisser un sourire en découvrant Chorum derrière la porte. Chorum est un ami à Saul, il est fréquent que les deux hommes fassent affaire et travail ensemble. Nous ne nous imaginons pas bien sûr les motivations de l’homme, et ces projets de vengeance concernant mon mari.

“ Monsieur Arterius, pardonnez-moi, mais je suis surprise de vous voir. J’ai bien peur que vous vous soyez déplacé en vain, mon mari n’est pas là, il est en déplacement pour Sezni pour quelques jours.”


Je m’écarte de l’entrée, pour le laisser néanmoins rentrer.

“ Mais je vous en prie, entré, je ne peux laisser un ami à Saul sur le pas-de-porte, il m’en voudrait d’un manque tel de politesse.”

J’invite l’homme à pénétrer chez moi, il peut voir l’immensité de la maison, et des richesses la décorant.

“ Souhaitez-vous boire quelque chose en ma compagnie ? Je vous avouerai qu’un peu de compagnie me ferait plaisir… et puis Saul a fait venir un vin particulièrement divin, je m'apprêtais à la gouter, mais c’est triste de boire seule vous ne trouvez pas .”

@Chorum Arterius

fiche By Camo©015

______________________


au jeu des surnoms, on m'appelle...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Bientôt disponible
❝ Message : 120
❝ Avatar : Anson Mount
❝ Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 42 ans


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Mer 12 Juil - 14:41


Revenge is a dish best served cold
Hazel | Chorum
- Donc, tu me dis qu'il est parti pour trois jours, c'est bien ça ?
Achevant de boucler sa ceinture, Chorum leva les yeux vers Siri qui se trouvait assise sur un lit miteux devant lui.
- Il faut te le répéter combien de fois pour que tu l'imprimes ?

Visiblement exaspéré, le mercenaire parvint néanmoins à fermer la boucle argentée qui soutenait un pantalon noir étonnamment propre pour un homme qui passait son temps à vadrouiller sur tout Oranda. Dans cette chambre d'auberge presque insalubre, il tranchait par la qualité et l'état -correct, cela suffisait bien- de ces vêtements qu'il revêtait à l'occasion d'une visite dans un quartier riche de Dahud.

- Autant de fois que nécessaire pour que je comprenne l'intérêt d'aller là bas.

Chorum répondit d'abord par un sourire alors qu'il retroussait les manches de sa chemise, laissant entrevoir le tatouage factice qui lui prenait le bras gauche du revers de sa main jusqu'à son épaule et la naissance de son buste.

- Qui te dit que c'est lui que j'ai envie de voir ?

Siri se tut quelques instants, cherchant l'individu qui suscitait ainsi l'intérêt de son comparse avant d'éclater de rire.

- Quoi, sa femme ? Non mais tu t'es vu ? Le désignant du menton tout en le regardant de haut en bas, elle jugeait visiblement son apparence bien loin des critères des bonnes familles. Tu crois vraiment qu'elle va t'inviter à boire le thé ? Franchement, je reconnais l'effort, mais t'as encore de quoi effrayer la donzelle.
- Cette "donzelle" là m'a déjà identifié comme un partenaire d'affaires de son époux bien aimé. Rétorqua l'exempt en finissant de fermer son gilet de cuir. Et son maton de mari s'étant barré, je compte bien trouver un terrain d'entente avec l'épouse esseulée.

Levant les yeux au ciel, Siri se leva du lit poussiéreux avant de lisser les pans de la tunique qu'elle avait elle-même du revêtir pour l'occasion, ne comptant pas laisser SON partenaire s'aventurer seul sur un terrain inconnu.

- Je maintiens que c'est quand même pas la manière la plus simple de lui faire payer ses crimes. Maugréa-t-elle, peu habituée aux tenues féminines. Un bon coup de pelle derrière la tête, hop, ni vu ni connu et l'affaire est dans le sac. Le ricanement de l'exempt fit écho à ses propos.
- On reparle des sept dernières années à pourrir la réputation de ton père déjà mort et enterré ?

La fille Arterius fusilla l'homme du regard et lui asséna une claque à l'arrière du crâne. Elle détestait quand il avait raison...

- Bon alors, on y va ?

~~~~~~

L'immense porte en bois massif se dressait devant les deux mercenaires, dont l'un semblait plus à l'aise que l'autre. La jeune femme avait beau avoir grandi, ses premières années, de manière relativement aisée, elle n'aimait guère retrouver le faste qui lui rappelait ce qui l'avait amenée à ce qu'elle était à présent. À côté d'elle, Chorum avait retenu la main qu'elle avait tendue vers le frappoir.

- Toi, tu rentres pas.

La surprise dans le regard de la jeune femme laissa place au reproche et sa main glissa de celle de l'exempt qui semblait bien décidé à la laisser au dehors.

- Elle me connaît, pas toi. Reste dans les parages et tiens toi prête, je saurai te faire signe si j'ai besoin d'un coup de main.

Pestant contre lui, Siri s'éloigna de son comparse pour disparaître dans l'ombre de la nuit naissante tandis qu'à son tour Chorum saisissait le frappoir qu'il fit cogner bruyamment contre la porte.
Un silence pesant précéda un grincement avant que le visage familier de la femme Mesmond n'apparaisse dans l'ouverture de la porte qui finit de lui dévoiler l'intérieur du hall de la grande bâtisse. Le mercenaire répondit au sourire communicatif de la jeune femme en faisant de même et en retirant le chapeau à large bords qu'il plaqua contre son torse. La situation qu'elle lui exposa n'avait rien d'une surprise pour lui, mais il feignit aisément cette dernière.

- Quoi, déjà ? J'aurais juré qu'il ne partait que demain ! Peut être pourrais-je...

Mais déjà, elle l'invitait à entrer, comme les bonnes manières semblaient l'y obliger, et l'exempt franchit le pas de la porte dans une expression de gêne malgré l'aisance dont faisait preuve l'hôtesse des lieux. Mieux qu'il ne l'espérait, elle l'invitait déjà à s'attarder à ses côtés sans encore s'être enquise de la raison de la venue du mercenaire.

- Je ne voudrais pas abuser de votre hostilité, madame, commença-t-il en laissant courir son regard sur le faste environnant qui mettait en valeur la modestie criante de son accoutrement, mais peut être pourrez-vous transmettre mon message à votre mari, je serai ravi de vous l'exposer en goûtant ce vin avec vous.

Le visage fendu d'un sourire, il plantait son regard acier dans celui, noir, de la jeune femme qu'il sondait pour trouver en elle la meilleure manière d'atteindre celui qu'elle avait épousé. Et par ces foutus dieux, qu'est-ce qu'une femme comme ça pouvait bien foutre avec cet abruti de Mesmond ?


______________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
©️ FRIMELDA
#666666 #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hazel Mesmond
initié


❝ Message : 220
❝ Avatar : Emily Ratajkowski
❝ Multi-Compte(s) : aucun
❝ Métier : Femme au foyer infidèle
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Mer 19 Juil - 10:43


Revenge is a dish best served cold

HAzel & Chorum



Mon maris est que trop secret sur son passé. Comme il aime à me le rappeler, ce ne sont pas mes affaires. Il ne me laisse jamais le temps de contester d’une quelconques manière, soit il change de sujet si nous ne sommes pas seuls, soit il me cloue au silence d’un baiser, réclamant son dû en tant qu’époux. Il aime me posséder et assouvir sa puissance, sa force sur mon corps frêle et fragile. Ce n’était pas ainsi que je m’imaginais le mariage, mais j’en suis à présent prisonnière. Le pact accepté, jamais Saul ne me laissera m’en défaire, je le sais, et j’en prend mon partis, profitent et abusant de sa richesse, me jouant de lui en le trompant lorsqu’il part en déplacement… C’est pour moi un moyen de retrouver une certaine liberté, éphémère, mais c’est mieux que rien.

Lorsque j’ouvre la porte je suis surprise de découvrir Chorum, un des collaborateurs de Saul. D’ordinaire, ils savent lorsque Saul et absent et ne passe pas ainsi à l’improviste. Je masque ma surprise présent d’un sourire accueillant. Les bonnes manières m’interdisent de le laisser sur le pas de la porte, et puis si je le laissais repartir sans savoir ce qu’il est venus trouver Saul m’en voudrais sans doute.

- Quoi, déjà ? J'aurais juré qu'il ne partait que demain ! Peut être pourrais-je...

Il me salue poliment, comme la bienveillance l’exige. Il pensait que Saul partait que demain, et je me doute pas bien sur à un seul instant que tout cela n’est qu’une mascarade visant à m’approcher pour nuir à mon mari. Je m’écarte du pas de la porte pour le laisser entrer à ma suite. Il semble ravi de mon hospitalité et pourtant c’est la moindre des choses. J’ai beau pas être de noble ligné, Saul m’a enseigné comment me comporter en société pour être digne de son nom et de sa réputation. Il ne supporterait pas que je lui fasse honte d’une quelconques manière que ce soit.

- Je ne voudrais pas abuser de votre hostilité, madame,mais peut être pourrez-vous transmettre mon message à votre mari, je serai ravi de vous l'exposer en goûtant ce vin avec vous.

“ N’ayez crainte, vous en abusez nullement. Bien au contraire, vous me sauvez d’un ennuis certain.”

Mon petit nez se fronce et mes prunelles fixe les siennes d’un air espiègle. La solitude ne me réussi pas. J’aime la compagnie, me divertir, et je dois dire que cette visite improviste tombe pour le mieux.  Délicatement je m’écarte du pas de la porte, le laissant s'engouffrer dans ma demeure, ne pensant pas un seul instant pouvoir laisser entrer le loup dans la bergerie. J’ignore tout de son passif houleux avec Saul, à mes yeux il s’agit que d’un de ses collaborateurs. Ni plus, ni moins. Je l’invite à ma suite jusque dans le salon. Le tissu fin et vaporeux de ma robe flotte autour de moi dans un bruissement de soie.

“ Installez vous, je vous en pris, mettez vous à l’aise.”

Je me dirige vers la table et viens disposer sur la table basse devant nous deux verres ainsi qu’une carafe de bon vin. Je nous serre grassement avant de lui donner son verre. Je m’installe à mon tour confortablement dans le fauteuil face au sien.

“ A votre santé.”

Je lève mon verre dans sa direction avant de boire quelques gorgés de vin. Saul l’a fait venir expressément de loin. Y a pas à dire, mon mari à de très bon goût en matière de boisson. Ce vin prestigieux est excellent.

“ Mais dites moi, quelle est la raison de votre venu ? Rien de grave j'espère ? Car saul ne sera pas de retour avant au moin quatre jours.”

Mes prunelles ancrées dans celle du mercenaire, je le questionne. Esquissant un petit sourire à son attention. Je me montre particulièrement avenante et polie, telle que l’exige la les bonnes manières. Mon caractère enjôleur, pétillant me rapproche dangereusement de la frontière de l’acceptable. je le sais, je l’accepte également. Il est difficilement acceptable qu’une femme mariée reste seule avec un autre homme que son mari dans l’intimité de sa demeure, mais cette visite n’est pas de mon fait… et puis je ne suis plus à une bravades prêts maintenant.


@Chorum Arterius

fiche By Camo©015

______________________


au jeu des surnoms, on m'appelle...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Bientôt disponible
❝ Message : 120
❝ Avatar : Anson Mount
❝ Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 42 ans


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Jeu 27 Juil - 0:43


Revenge is a dish best served cold
Hazel | Chorum
Le claquement des talons du mercenaire résonna dans le gigantesque hall de l'entrée de la villa Mesmond, dont l'immensité écrasait quiconque s'y aventurait. Pourtant grand et bien bâti, Chorum y paraissait plus petit qu'au dehors et son hôtesse n'était pas en reste elle non plus.
Le chapeau à larges bords glissa de la tête de l'imposteur pour venir se plaquer contre son torse alors qu'il se retourne vers la jeune femme qui tente de dissiper sa soi-disant gêne en lui garantissant qu'il était une distraction bienvenue, lui arrachant un haussement de sourcils intéressé qu'il ne put retenir.

- Soit, si je peux venir en aide à une demoiselle en détresse... Ironisa-t-il en la suivant jusque dans une pièce au luxe impudent et à la richesse éhontée finissant de lui donner l'image d'un parfait roturier.

Le contraste entre l'environnement et le mercenaire était flagrant et justifiait certainement le fait que ses entrevues avec le maître des lieux ne se soient déroulées qu'aux alentours de sa boutique. Les cheveux mal peignés de Chorum, sa barbe dense et mal taillée, sa veste ternie et ses bottes usées semblaient autant d'insultes au faste qui l'environnait et qu'il ne pouvait qu'apprécier, à plus forte raison parce qu'il appréciait là des propriétés de Saul Mesmond, qu'il s'agisse de sa demeure comme de sa plaisante épouse.

- À votre hospitalité. Avait-il trinqué, levant le verre qu'elle venait de lui servir et sa manche tendue laissant entrevoir le fin travail des différents tatoueurs ayant encré cette fausse marque du dos de sa main à la naissance de son épaule, après qu'il ne se soit assis dans un fauteuil tapissé de velours. Cette seule sensation de pur confort avait élargi son sourire, alors qu'il était davantage habitué à celui, sommaire, de simples chaises en bois lorsqu'il ne se contentait pas du sol ou d'une souche durant ses voyages.

Portant la coupe à ses lèvres, il en sentit d'abord l'arôme amer et prisé par les plus fins connaisseurs, dont il ne faisait vraisemblablement pas partie à en juger par la rapidité avec laquelle il but le coûteux brevage. Plus familier des piquettes des tavernes plutôt que des grands crus orandiens, l'imposteur recherchait davantage l'agréable sensation de chaleur qui l'envahissait en buvant un verre d'alcool plutôt que de ravir son palais et ses papilles assez peu exigeants en la matière.

- Votre mari a bon goût... Constata-t-il en désignant sa coupe vide, non sans songer que ses mots s'appliquaient tout autant à la femme que Saul s'était trouvée. En temps normal, il lui aurait d'ailleurs certainement déjà glissé quelques allusions à peine dissimulées et invitations à demi cachées, mais son rôle et ses ambitions concernant son mari l'en dissuadaient.
- Rien de grave, n'ayez crainte. Commença-t-il à lui répondre en posant son verre sur la table basse avant de relever ses yeux gris vers ceux de la jeune femme. Votre époux attend un colis important dans les jours qui viennent, malheureusement mes contacts ont rencontré quelques imprévus en route, ce qui retardera la livraison. Évidemment, le colis existait bel et bien afin de garantir la véracité de ses propos auprès de l'épouse Mesmond. Seulement, il avait bien été livré en temps et en heure mais le mercenaire en avait fait un parfait prétexte pour rendre visite à la Mesmond esseulée. Sachant l'importance que votre mari porte à ce paquet, j'ai jugé bon de venir l'informer de ce malheureux contretemps...


______________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
©️ FRIMELDA
#666666 #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hazel Mesmond
initié


❝ Message : 220
❝ Avatar : Emily Ratajkowski
❝ Multi-Compte(s) : aucun
❝ Métier : Femme au foyer infidèle
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Mar 22 Aoû - 15:35


Revenge is a dish best served cold

HAzel & Chorum




Je n'approuve pas la moindre appréhension, pas la moindre crainte à inviter un homme à entrer chez moi lorsque je suis seule. Le devrais-je ? Peut-être, si j’étais une jeune femme de bonne famille, mais comme se plaît à me rappeler mon cher mari, avant de l’épouser, j’étais qu’une pute de luxe, alors faire entrer un homme ne me pose pas le moindre problème.

Je le rassure rapidement sur un point : il ne me dérange nullement. Je ne suis pas une femme aimant rester seule, attendant impatiemment et comme une potiche le retour de son cher mari. Non, moi je suis de celles qui profitent de son absence pour profiter des cadeaux de la vie.

- Soit, si je peux venir en aide à une demoiselle en détresse...

Sa répartie m’arrache un sourire franchement amusé. Je ne me considère pas comme une femme en détresse, mais plutôt comme une personne forte et sur d’elle mais soit, s’il désire me voir sous cet angle… Le mensonge et la comédie sont des armes que je manie à merveille, alors jouer un rôle, me faire passer pour ce que je ne suis pas peu profondément m’amuser.

J’invite cet homme qui semble être un collaborateur de mon mari. Je ne le connais pas, mais ne m’en méfie pas pourtant, je ne connais pas toutes les personnes que Saul fréquente pour son travail. Je lui serre un verre de vin, l’invitant à s’installer confortablement dans le salon pour me faire part de la raison de sa venue. J’ai beau être de basse naissance, je sais faire preuve d’hospitalité et recevoir comme il se doit. J’ai dû apprendre, et je dois avouer que je sais faire ça très bien.

- À votre hospitalité.

Un sourire charmant étire mes lèvres trop sensuelles et pulpeuses pour être sages. Je trinque avec lui, profitant ensuite du breuvage coûteux que je nous ai servi. J’apprécie le luxe et les bonnes choses, mais à en juger à la vitesse à laquelle il a descendu son verre mon invité non… mais qu’importe, c’est un détail auquel je porte que peu d’importance. En revanche mes prunelles se posent sur son tatouage que j’entrevois brièvement. Un air si je ne me trompe pas. Je me méfie de tous les autres éléments que le mien, à mes yeux seuls les Feux sont synonymes de puissance et de force.

- Votre mari a bon goût...

“ Mon mari a les moyens surtout.”

Répondis-je sur un ton sans doute un peu trop lasse dans lequel transparaît une pointe d’amertume envers Saul. Oh bien sûr, mon mariage n’a jamais était forcé, j’ai accepté d’être sienne, mais sa possessivité à mon égard est lourde parfois… sans oublier qu’il s’agit d’avantage un mariage d’intérêt que d’amour. Je doute qu’il m’aime… il apprécie seulement ma beauté. Finalement, ne suis-je pas qu’un de ses caprices ? Dont il finira sans doute par se lasser un jour… Tout comme mon père c’était massé de ma mère, à la différence qu’ils n’étaient pas mariés eux. Son verre se vide et je le resserre tout en l’invitant à m’énoncer la raison de sa présence.

- Rien de grave, n'ayez crainte. Votre époux attend un colis important dans les jours qui viennent, malheureusement mes contacts ont rencontré quelques imprévus en route, ce qui retardera la livraison. Sachant l'importance que votre mari porte à ce paquet, j'ai jugé bon de venir l'informer de ce malheureux contretemps…

Je l’écoute avec la plus grande attention. Rien de grave en effet, mais une nouvelle qui fera néanmoins grimacer Saul qui n’aime pas ce genre d'imprévus. Il aime tout contrôler, et si je comprends bien ce paquet est important pour lui, j’ignore bien ce qu’il peut renfermer, mais Saul sera en colère, ainsi, je dois tenter d’en apprendre d’avantage.

“ Des imprévus dites vous ? de quelles natures ? “
Je fronce légèrement les sourcils, prenant une mine volontairement soucieuse “ Pouvez, vous m’en dire d’avantage sur le contenu de ce paquet ? Ce genre d’imprévu on tendance à mettre mon épou en colère, et si vous m’en dites plus, je serai… plus à même de le rassurer à son retour de Sezni. Vous comprenez ?”

Je prends une mine faussement alarmée, et apeurée, le bu et de lui faire comprendre par des chemins détournés que je crains la réaction de Saul à cette nouvelle… De manière à délier la langue de cet homme autant que je le peu. Manipulatrice ? Peut être, mais la faim justifie les moyens comme on dit et je compte bien profiter de son besoin de sauver les jeunes demoiselles en détresse.

“ J’espère ne pas vous mettre dans une position délicate en vous posant autant de questions… Je sais que mon époux peut se montrer très secret sur ses affaires, mais je suis sa femme…”

Je ne poursuis pas ma phrase, la fin est évidente, et je laisse son imagination faire le reste. Je me penche légèrement en avant, mes prunelles dans les siennes, mon regard est brillant et implorant. Ma position lui offre une vue peut être un peu trop… Plongeante sur ma poitrine, mais je fais celle qui ne se rend compte de rien, alors que tout est calculé.







@Chorum Arterius

fiche By Camo©015

______________________


au jeu des surnoms, on m'appelle...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Bientôt disponible
❝ Message : 120
❝ Avatar : Anson Mount
❝ Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 42 ans


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Jeu 24 Aoû - 13:40


Revenge is a dish best served cold
Hazel | Chorum
Les yeux de Chorum restent rivés sur la charmante hôtesse qui lui fait face, son esprit cherchant mille et une manières de tirer profit de cette femme pour en atteindre le mari. Elle pourrait mourir, peut être "accidentellement", ou bien faire une bonne otage -la finesse de ses doigts laissaient supposer qu'ils seraient aisés à couper et discrets à faire parvenir-, ou alors peut-elle être un parfait cheval de Troie auprès de celui qu'il veut atteindre. Cette possibilité reste la plus alléchante, d'autant que l'homme impétueux qu'est le mercenaire ne peut nier la peine qu'il aurait à priver Oranda d'une sulfureuse créature.

Mais il lui faut gagner sa confiance ou, du moins, parvenir à la cerner suffisamment pour avoir une idée des intentions de la Mesmond envers son propre époux. L'aime-t-elle d'un amour fou ou lui préfère-t-elle sa fortune ? Chorum ne lui en tiendrait pas rigueur si c'est le cas, répondant lui-même davantage à l'appel de l'argent qu'à celui des mielleux sentiments.

Le sourire de Chorum s'élargit aux questions inquisitrices de la jeune femme qu'il trouve bien impliquée dans les affaires d'un Saul qu'il sait renfermé. Il pourrait s'en méfier, n'importe qui le ferait, mais lui y voit deux situations ne pouvant que tourner à son avantage : soit elle gérait elle aussi les affaires de l'époux Mesmond et, en cela, peut regorger d'informations auxquelles lui-même ne peut avoir accès, soit elle s'y intéresse pour des motivations bien plus personnelles et, pour ça, elle pourrait en devenir une alliée de poids contre Saul Mesmond. Et à en juger par cette manière qu'elle a de se pencher innocemment vers lui, Chorum en vient à se dire qu'il la préfèrera certainement de son côté que morte et enterrée.

- Rien de grave, n'ayez crainte. Commence-t-il sans retenir son regard qui vient baiser les lèvres pulpeuses de son interlocutrice et apprécier la vue plongeante que lui offre sa poitrine avant de revenir se planter dans ses yeux. Il ne s'agit que de quelques pierres de valeur dont votre époux a besoin pour une commande particulière, mes contacts ont simplement du faire quelques détours pour éviter les gardes frontière de Gorka.

À quoi bon se montrer secret alors qu'il cherche à gagner la confiance de cette femme ? Sans compter que, mis à part la contenance de ce colis, tout n'est que mensonge dans ses affirmations que nul ne saurait pourtant réfuter. Le mercenaire adresse alors un sourire mutin à la Mesmond alors que son regard est traversé d'une lueur amusée et taquine.

- Ne vous en faites pas ma dame, vous semblez avoir un don pour mettre un homme à l'aise. Chorum ne la connaît pas et ne saurait encore dire si l'attitude provocante de son hôtesse est innée ou calculée, mais ça lui plaît et il ne voit aucune raison de s'en cacher, alors pourquoi ne pas en profiter ? Et c'est tout à votre honneur.


______________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
©️ FRIMELDA
#666666 #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hazel Mesmond
initié


❝ Message : 220
❝ Avatar : Emily Ratajkowski
❝ Multi-Compte(s) : aucun
❝ Métier : Femme au foyer infidèle
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Lun 4 Sep - 6:49


Revenge is a dish best served cold

HAzel & Chorum




Face à cet homme, je demeure charmante et aimable, jouant la parfaite petite épouse… pour le moment du moin, tant que je ne sais pas que quel pied danser avec cet homme. Je garde à l’esprit qu’il pourrait être un ami proche de Saul et par conséquent lui mettre la puce à l’oreille quant à mon infidélité. J’en doute, mais c’est une possibilités que je ne peux pas écarter toute suite.

Le mercenaire installé et servi convenablement en vin, il m’expose la raison de sa venue à l’improviste. Un colis retardé… J’affiche une moue contrariée avant de le questionner à ce propos. Désireuse d’en apprendre d’avantage, alors qu’au fond de moi les affaires de mon mari me préoccupe que très peu. Seul l’argent qu’il rapporte m'intéresse, mais je continue à l’inciter à m’en dire d’avantage, je veux par ce biais connaître sa relation avec Saul, et ainsi savoir s’il me fera suffisamment confiance pour me faire part de ces informations.  

Saul est souvent secret lorsqu’il est question de son travail, il n’aime pas m’en parler, et préfère me garder dans l’ignorance. Ma place ne femme n’est pas là selon lui… mais plutôt à la contenter et gérer la demeure.  Le plus souvent je ne le contrarie pas lorsqu’il tient ses propos, préférant garder à ses yeux cette image de douce épouse, afin de ne pas éveiller ses soupçons concernant cette “double vie” que je mène en son absence…

- Rien de grave, n'ayez crainte.

Je prend un air faussement rassurée, attendant néanmoin d’en savoir d’avantage. Je profite allègrement de mes airs de jeune femme bien sous tout rapports, sage… presque innocente. Je me penché légèrement en avant, gardant une posture de femme respectable tout en lui offrant mine de rien de sérieux arguments pour délier sa langue. Je suis conciente de mon pouvoir sur les hommes et sais parfaitement en jouer et en abuser.  Je m’amuse de remarquer qu’il devient plus difficile au mercenaire de me regarder dans les yeux et pas… plus bas.

- Il ne s'agit que de quelques pierres de valeur dont votre époux a besoin pour une commande particulière, mes contacts ont simplement du faire quelques détours pour éviter les gardes frontière de Gorka.

“ Bien… il ne sera pas ravi de l’apprendre, mais c’est ainsi… Je compte néanmoins sur vous pour nous faire parvenir ce colis dès que possible. Saul est un homme très manique au sein de son travail.”

Je le rassure plus ou moins quand aux réactions de mon époux. Je le sais dure en affaire, et nombreux sont ses collaborateurs qui le craignent, lorsqu’il est en colère, même pour moi le calmer n’est pas chose aisée.

- Ne vous en faites pas ma dame, vous semblez avoir un don pour mettre un homme à l'aise. Et c'est tout à votre honneur.

Un sourire amusé étira mes lèvres. Oui, je sais mettre les hommes à l’aise, et il a pas encore idée de l’étendue de mes talents en la matière. Je lui adresse un sourire entendu, tout en buvant une gorgée de vin.

“ Croyez moi, j’ai beaucoup de talent cachés…”

Je me penche vers lui, laissant négligemment glissé mes doigts sur son avant bras, faisant mine de vouloir voir d’avantage son tatouage alors qu’il s’agit d’une ruse pour le mettre davantage à l’aise en ma présence. je veux voir jusqu’où cet homme est prêt à aller avec la femme de son collaborateur… Mes prunelles noisettes trouvents celles de Chorum, qui j’en suis certaines ne vas pas tarder à tomber dans mon piège. Rare sont les hommes capable de résister aux plaisirs de la chair. Ils n’en ont pas conscience, mais cette faiblesse nous confère sur eux un avantage non négligeable.

“ Mais je ne peux les dévoiler à tout le monde… et je suis certaine qu’un homme comme vous comprend pourquoi…”


Oh oui il doit le comprendre… et il sait parfaitement à quel genre de talent je fais allusion, c’est on ne peut plus claire avec mes doigts qui l’effleure doucement. s’il s’offusquait je pourrais encore faire aisément machine arrière et criant à la méprise, mais je doute qu’il prenne mal mes avances à peine voilées.

“ Quelles sont exactements vos rapports avec mon mari ? Travaillez vous souvent pour lui ?”


Ma question n’est pas anodine, et il le sait lui aussi, mais j’ai besoin d’en savoir d’avantage sur lui, d’être certaine qu’il n’ira pas vendre la mèche à Saul. Mon mari ne me pardonnerais pas de l’avoir trompé… Il jugeait cela comme une humiliation et me le ferais sans doute payer très chère.



@Chorum Arterius

fiche By Camo©015

______________________


au jeu des surnoms, on m'appelle...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Disponibilité RP : Bientôt disponible
❝ Message : 120
❝ Avatar : Anson Mount
❝ Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr

❝ Métier : Mercenaire
❝ Age : 42 ans


~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum Lun 25 Sep - 20:12


Revenge is a dish best served cold
Hazel | Chorum
Le regard que lui rend l'épouse Mesmond laisse entendre à Chorum qu'il est sur la bonne voie. Il connaît la chanson de la femme esseulée que son mari délaisse pour les affaires et qui trouve à s'occuper durant son absence, il la connaît même très bien pour l'avoir dansée à bien des reprises avec de jolies bourgeoises désireuses de cette excentricité et cette notion d'interdit que lui vaut sa condition de mercenaire. Ses cicatrices parlent pour lui, Chorum est bien loin du train de vie qui rythme les existences des quartiers huppés de la capitale, et ça n'est pas pour déplaire à certaines.
L'intérêt que cette Hazel semble lui démontrer le gonflent davantage d'assurance et définit enfin la manière dont il s'y prendra pour nuire à son époux. Tandis que la main de la jeune femme lui parcourt le poignet et remonte la manche sur son avant bras parcouru d'arabesques d'un violet profond supposant son appartenance au peuple de l'Air, le mercenaire retourne celui-ci afin que ses doigts effleurent "innocemment" la peau de son hôtesse qu'il ne quitte pas des yeux pour autant.

- Vous m'avez tout l'air d'une femme pleine de ressources.

Il la fixe d'un regard entendu, lui laissant savoir a bien saisi le sous entendu à peine dissimulé auquel elle vient de se risquer et qui impreigne son visage d'un sourire satisfait. Ses yeux la dévisagent sans vergogne, jusqu'à apprécier ce plongeant clivage dans lequel ils n'ont aucune honte à s'attarder et qu'ils ne quittent qu'une fois qu'il reprend la parole.

- Quel plaisir ce doit être de vous voir à l’œuvre.

Son sourire s'élargit à la dernière question de l'épouse. Il reconnaît là cet interrogatoire qui lui garantira son silence, et le mercenaire est tout disposé à faire preuve de discrétion tant qu'il en tire avantage. Il se penche à son tour vers son hôtesse et sa main rompt le contact pour s'ouvrir en grand sous le bras avancé de la Mesmond, comme s'il lui offrait l'accès total au sien.

- Votre époux est un collaborateur qui suscite bien des intérêts. De par sa richesse, bien évidemment, mais aussi, et surtout, de pour ce passé qu'ils ont en commun mais qu'il se garde bien d'évoquer. Il peut s'avérer dur en affaires, il sait ce qu'il veut. Il paie dans les temps, et rubis sur l'ongle qui plus est. Son sourire s'élargit encore sous sa barbe indisciplinée tranchant avec le luxe de cette pièce où les domestiques doivent faire la guerre à la moindre poussière. Et aujourd'hui je lui découvre une femme aussi aimable qu'accueillante.

Les adjectifs qu'il a choisis sonnent dans une ironie assumée qu'il ne dissimule en rien et bousculent volontairement ce que les bonnes manières et la courtoisie imposent dans cette société qui n'est pas la sienne mais dont il apprécie l'opulence et les opportunités. Hazel en est une qu'il est d'ailleurs prêt à saisir à la première occasion.

- Il ne m'en faut pas beaucoup plus pour vous assurer que c'est toujours un plaisir de traiter avec un Mesmond.

Ses dernières paroles sont une véritable invitation à ce que ces deux individus trouvent son intérêt chez son interlocuteur, et à en juger par l'ambiance électrique planant au dessus d'eux, cette relation est en bonne voie. Ils se jaugent et le mercenaire ne s'encombre ni du protocole, ni de la bienséance alors qu'il la dévore du regard en se redressant pour s'éloigner d'elle et s'adosser dans son siège. Là, il l'observe mieux et avec plus de plaisir, dans un sourire mesquin et presque provocateur qui lui vaudrait tous les reproches et insultes du monde s'il s'était comporté ainsi devant une vierge effarouchée. Mais Hazel ne semblait pas de cet acabit, bien trop assurée et faussement innocente, et ses formes bien trop mises en valeur sous cette fine étoffe pour qu'elle n'ait pas cherché à les mettre en avant.

- Et vous, Madame Mesmond ? Aucun doute que Chorum s'amuse de la situation pour le moins excitante, défiant l'intéressée du regard alors qu'il lui retourne sa propre question. Êtes-vous une épouse dévouée ?


______________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
©️ FRIMELDA
#666666 #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




~#~Sujet: Re: Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum

Revenir en haut Aller en bas
Revenge is a dish best served cold || Hazel & Chorum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Quartier Sud :: Habitations-
Sauter vers: