AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Groupes fermés
Les groupes des Matières et des Exempts sont momentanément fermés aux inventés et scénarios, merci de votre compréhension
Intrigue
Un vent de changement souffle sur les terres d'Oranda... Pour en découvrir plus, la première intrigue a été dévoilée
Venez donc tout savoir (ou presque) du meurtre d'Osrian Thenkar, membre de la Famille Birghild
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique

Partagez|

Mauvaise cible, mauvais choix. (Sol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Lya Rogen
ignorant


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 57
❝ Avatar : Raffey Cassidy
❝ Multi-Compte(s) : Aucuns
❝ Métier : Voleuse à la tire
❝ Age : 13 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Mauvaise cible, mauvais choix. (Sol) Mar 27 Juin - 16:14


Mauvaise cible, mauvais choix

Solanae Larden & Lya Rogen


03, onzième lune de l'an 836 ☙


Cela faisait déjà plusieurs jours qu’elle n’avait pas croisé Eden, et Lya trouvait les journées de plus en plus longues. Elle s’ennuyait, et cela l’énervait de ne pas pouvoir parler quand elle le voulait à sa grande sœur de cœur. Rentrer dans le palais l’avait tentée plus d’une fois, mais Eden l’avait prévenue plusieurs fois de ne pas trop s’y approcher, et encore moins d’essayer d’aller la chercher à l‘intérieur. De toute façon, il y avait bien trop de méchants gardes qui surveillaient l’endroit, et la gamine ne trouvait pas de failles afin d’aller explorer cet endroit mystérieux. Peut-être un jour…

Sa vision d’enfant ne pouvait s’empêcher d’imaginer ce palais comme dans les histoires de princesses qu’elle avait entendues il y a longtemps, remplies de personnes fabuleuses qui servaient les personnes importantes de ce pays. De plus, il devait sûrement y avoir de grandes pièces décorées magnifiquement, et surtout, de la bonne nourriture à profusion. Pour preuve, les pâtisseries que lui ramenaient Eden du palais étaient cent fois meilleures que celles qu’elle pouvait acheter ou voler au marché.

Pensive, Lya décida d’abandonner ses promenades autour du palais, et retourna vers le centre, espérant qu’il y ait plus d’animations. Son passe-temps favori qu’était le vol n’était pas nécessaire actuellement, la petite ayant encore des économies pour survivre  une bonne grosse semaine. Elle pouvait donc se permettre de vagabonder un peu partout dans la ville et de profiter du temps clément qu’il y avait pour l’instant… A moins qu’une cible vraiment intéressante ne se présente à elle, la voleuse ne voyait pas de raisons de prendre le risque de se faire arrêter.

Quoiqu’il en soit, ses pas l’emmenèrent rapidement au marché, où se trouvaient déjà beaucoup de passants. Toutes les odeurs de nourriture différentes lui ouvraient l’appétit, et son ventre ne se priva pas pour lui supplier d’acheter quelque chose. La voleuse déambula alors parmi les différentes étales qui étaient installées, avant de se décider d’acheter une pâtisserie au miel afin de satisfaire son appétit. Se faisant la plus discrète possible, Lya décida d’aller se reposer un petit peu, et s’installa le long d’un mur, histoire de pouvoir observer tout ce petit monde à son aise, et de déguster ce succulent petit gâteau.

Mais avant ça, sa méfiance reprit le dessus, et la gamine prit le temps d’analyser les gens qui se trouvaient tout autour, afin d’être sûre qu’elle ne risquait rien. La chose la plus importante était dé vérifier les gardes. Et étant donné qu’il n’y avait pas l’air d’en avoir tout près, il n’y avait donc pas besoin de se cacher ou de changer d’endroit. Ensuite, personne ne semblait lui jeter de regards indiscrets ou de lui vouloir des ennuis. Rassurée, Lya se détendit, s’empara de son trésor acheté quelques minutes auparavant, et mordit dedans tout en observant les passants.

Son regard ne croisa pas de cibles bien intéressantes au début. Entre un vieillard qui marchait tant bien que mal sans tomber, un groupe de gamins qui jouaient au chat, et deux femmes qui discutaient entre elles des derniers ragots entendus ci et là, la petite ne trouvait pas de divertissements intéressants. Mais cela changea bien vite, lorsque son regard se porta sur une dame qui se trouvait de l’autre côté de la rue. Cette dernière était assez jolie, et ses cheveux de couleur roux attiraient l’attention. Pour compléter le tout, cette inconnue était bien habillée. Ses yeux continuèrent d’observer cette belle dame, son instinct de voleuse reprenant soudainement le dessus : peut-être y avait-il une jolie bourse à lui subtiliser ? Son intérêt éveillé, Lya termina rapidement sa pâtisserie, et rejoignit le groupe d’enfants qui s’amusaient tout près de cette étrange dame. Mais ses yeux n’en avaient rien à faire de ces gamins, sa cible, c’était la rousse. Lya tenta alors de faire mine de s’intéresser au jeu des autres enfants, tout en jetant des regards curieux de temps à autre vers l’inconnue. Cette dernière semblait intéressée par ce qui se trouvait sur l’étale devant elle, et la gamine en profita pour se rapprocher discrètement d’elle, persuadée que ni sa cible ni personne d’autre ne faisait attention à elle.

Erreur qu’elle ne réaliserait que dans quelques secondes, alors que sa main était si proche du sac de l’inconnue. Peut-être allait-elle devenir riche une semaine de plus. Peut-être que la déception allait être de mise, également ? S’il n’y avait qu’une maigre pièce d’or, Lya se serait donné du mal pour rien. Tendue et à la fois remplie d'espoirs, ses petits doigts pénétrèrent enfin dans le sac à la recherche d'un nouveau butin…

Sans se douter qu’elle s’était faite repérée.


fiche By Camo©015

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❝ Message : 12
❝ Avatar : Alexandra Breckenridge
❝ Multi-Compte(s) : Kaan Yasi

❝ Age : 30 ans
❝ Niveau : 4


~#~Sujet: Re: Mauvaise cible, mauvais choix. (Sol) Mer 28 Juin - 12:34

J'ai toujours détesté ce moment. Quand l'aurore vient me sortir de mon extase. Depuis combien de temps suis-je ici ? Je ne saurais le dire. Mais il est là. Tout contre moi. Et tout le reste n'a pas d'importance maintenant. Les premiers rayons de soleil traversent les carreaux des fenêtres. Le sol n'est pas très confortable mais je pouvais être près de lui. Ressentir chacune de ses courbes, profiter de chaque seconde qu'il me donnait... Oui j'étais folle... Folle de cet instant si particulier. De cette transe mélangeant plaisir incommensurable et regret. Pourquoi je fais ça ? Ce n'est pas la première fois... Et pourtant ça a le don de me calmer. Pourrais-je me regarder dans la glace une fois de plus ? Sans aucune difficulté. Ça ne faisait qu'une semaine… Et pourtant j'avais l'impression que la dernière fois remontait à des années... Comment puis-je être devenue aussi addict de ce moment. Je glissai ma main dans ses cheveux au niveau de sa nuque. Il n'était pas particulièrement beau mais m'avait complètement satisfaite pour pouvoir dormir jusqu'à l'aurore. Il avait apaisé mon âme comme bien d'autres l'avaient fait auparavant. Heureusement le monde était remplit de personnes comme lui prêtes à tout pour une nuit à mes côtés... Je ne m'étais jamais privée... Mais il ne fallait pas attirer l'attention malgré tout... Caressant du bout des doigts son torse une dernière fois, je vins lui déposer un baiser délicat sur le front avant de me relever. Le temps était si frais le matin... Je me dirigeai à moitié dénudée dans la chambre jusqu'à la salle de bain. Je m'arrêtai au niveau de Samael et lui caressai doucement la joue

« Travaille bien j'arrive... »

Le valet se retrouvant là, joues écarlates par les traces que je venais de lui laisser, ferma doucement les yeux me répondant d'une voix douce qui le caractérise si bien :


« Selon vos désirs ma dame »


Il se dirigea prêt du cadavre gisant au sol depuis des heures. Il s'était vidé de son sang tant la soirée fut longue, laissant une longue flaque sur le sol et je m'en suis servi comme d'une couverture pour me tenir chaud. Cette odeur de fer, cet instant d'allégresse, ce sentiment de puissance et cette force au moment de voler la vie d'un autre être... Je ne pouvais plus m'en passer... Et même si je risquais ma vie à chaque chasse, je crois que je ne suis plus capable de faire la part des choses... Sa femme ne reviendra que dans deux jours... Quel délicieux instant je pourrais vivre quand elle pleurera à chaudes larmes devant le cadavre décomposé de son mari. Et moi je pourrais voir toute cette souffrance... Tout cet amour qu'elle aura perdu par une simple aventure avec un autre homme... Le regret de l'avoir trompé, la culpabilité de ne pas avoir était là et l'incompréhension du malheur arrivant sans raison car il n'a pas d'ennemi... Oui tout ça c'est ce que j'aime. Ce moment là... Mon moment. Je passe mes soirées à rêver de ce moment... Et bientôt je pourrais l'apprécier...

Je pris le temps de me laver entièrement. Les taches de sang sont une horreur à faire partir et la moindre goutte pourrait me porter préjudice. À vrai dire, j'étais souvent observée, espionnée... Je ne m'étais pas fait que des amis mais mon manque de preuves a toujours su effacer tout soupçon à mon égard. Samael est extraordinaire pour ça... Je ne lui ai jamais rien reproché à ce sujet... C'est notre secret à tous les deux et il exécute son travail avec un minutieux qui me fait parfois froid dans le dos. Je me regardai dans le miroir après m'être débarbouillée. J’étais resplendissante... Bien plus qu'à mon habitude. Je finis par sortir nue sortant les vêtements que Samael m'avait préparé pour me changer, alors que lui disposait le corps pour que la première chose que voit sa femme en rentrant soit le corps gisant de son homme. Je me recoiffai rapidement, laissant Samael finir les derniers préparatifs avant de sortir de la maison avec lui, fermant la porte derrière nous. Deux jours de putréfaction et tout sera parfait.

Plus souriante que jamais, comme reposée après des semaines d'insomnie, je commençai à me balader dans les rues de Dahud. L'air y était frais. J'avais l'impression de renaître sous un nouveau jour une fois de plus. Comme rajeunie. En me retournant vers Samael un grand sourire aux lèvres, je viens lui déposer un baiser sur le front

« va te reposer, tu as gardé toute la nuit. Rentre à la maison et occupes-toi du linge... Attends-moi là-bas j'ai envie de profiter du beau temps. »

« Selon vos désirs ma dame »


Sans se faire prier, il partit doucement en directement de notre maison à Dahud. Un manoir que j'avais acheté il y a quelques temps pour mes séjours ici durant mes affaires... Je me servais officiellement de Katesch comme esclave pour entretenir le manoir mais ça me permettait surtout de pouvoir faire ce que je veux sans que mon mari ne se pose de questions. Après tout, Samael lui aurait déjà dit si il se passait des choses étranges quand j'étais seule avec lui ? Un homme aussi mature ne laisserait passer aucune fantaisie... Naïf qu'était mon mari... J'aurais pu me faire culbuter par son meilleur ami devant les yeux de Samael qu'il n'en aurait pas dit un mot.

J’arrivai près de la place marchande. J'avais dû traîner à la salle de bain car il y avait déjà beaucoup de monde... Mais bon... Les rues n'étaient pas un risque, surtout à cette heure-là. J'en profitai pour prendre un petit repas après une si longue nuit. Alors que je m'approchais du vendeur pour me prendre une galette, je sentis les mouvements de l'air changer tout près de moi. L'espace d'une demi seconde, je détournai le regard du vendeur et y vis une petite enfant en train d'essayer de me voler mon argent... Elle plongeait sa main dans ma bourse et pouvait sûrement déjà sentir le toucher des pièces tant la bourse en était remplie.

La rage monta en moi l'espace d'une seconde. Et puis je regardai ce petit être. Elle avait des yeux si clairs pour des cheveux si foncés... Pour une raison que je n'arrive pas à m'exprimer, elle me faisait penser à moi à son âge... Je bloquai sa main en la prenant par le bras rapidement puis je me mis à sa hauteur pour mieux la voir... Elle était sale et devait sûrement vivre dans la rue... Mais elle était si innocente... Je pouvais lire dans son regard toute la peur que je lui inspirais... L'espace d'une seconde, je réalisai à quel point elle ressemblait à l'enfant parfait que j'avais imaginé. Mon ventre se serra à cette idée... L'avais-je devant moi ? L'enfant parfait ? Je devais en avoir le cœur net. Je lui fis un grand sourire en lui disant


«  C'est mal de voler l'argent des autres... Quand on veut être une gentille fille on demande… ».


Les yeux pétillants de vie à l'idée de l'avoir trouvée, je me relevai, pris rapidement la gaufre du vendeur et en tendis la moitié à l'enfant


« Tiens. Tu as faim ? Mange, je te l'offre »

Et alors que je commençais à manger ma gaufre, un grand sourire aux lèvres devant elle, je dis doucement


« Comment tu t'appelles ? »

J'étais obnubilée devant cette enfant. Est-ce que les dieux m'envoyaient enfin un message pour consoler mon chagrin ? Aussi stupide que pouvait être cet instant, je ne pus m’empêcher d'avoir les larmes aux yeux à l'idée que ma peine allait enfin s'estomper à jamais.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Lya Rogen
ignorant


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 57
❝ Avatar : Raffey Cassidy
❝ Multi-Compte(s) : Aucuns
❝ Métier : Voleuse à la tire
❝ Age : 13 ans
❝ Niveau : Je n'ai pas de niveau


~#~Sujet: Re: Mauvaise cible, mauvais choix. (Sol) Mer 28 Juin - 15:41


Mauvaise cible, mauvais choix

Solanae Larden & Lya Rogen


03, onzième lune de l'an 836 ☙


Son butin était juste là. Ses petits doigts effleuraient ce joli trésor. Un mélange de satisfaction et d’excitation remplissaient les yeux de la petite voleuse, qui s’imaginait déjà ses futures dépenses grâce à cette bourse bien remplie. Grâce à toutes ces pièces d’or, elle pourrait s’acheter tout un stand de cookies, ou encore pleins de cakes au miel et aux amandes !

Mais le rêve s’arrêta là.

La dame venait de lui saisir le poignet et l’empêcha ainsi de mettre à exécution son larcin. C’était un sentiment étrange qui l’envahissait à présent. Son cœur palpitait si vite ! Cela faisait si longtemps qu’on ne l’avait plus prise sur le fait qu'elle en avait oublié ces sentiments, et la peur ne se priva pas de l’envahir. Qu’allait faire la jolie dame ? Elle n’avait pas encore crier « au voleur », peut-être y avait-il un espoir ? Quoiqu’il en soit, tout son corps ne lui obéissait plus. Son petit corps tremblait de peur, ne sachant pas comment se sortir de cette situation. L’inconnue était à présent à sa hauteur et l’observait. Que pensait-elle de son apparence sale et miteuse ? Peut-être aurait-elle pitié en la voyant ? Mais Lya en doutait, et essaya malgré tout de se défaire de l’étreinte de la femme, sans résultats.

«  C'est mal de voler l'argent des autres... Quand on veut être une gentille fille on demande… ».

Lya ne lui répondit rien, et se contenta juste de la regarder d’un air glacial, espérant ainsi que son interlocutrice ne s’aperçoive pas de toute la terreur qui était en train de l’envahir. Elle ne voulait pas lui faire ce plaisir. Si elle devait être arrêtée sans pouvoir s’enfuir, la petite voleuse préférait encore ne pas paraître faible. Néanmoins, l’attitude de la dame ne fut pas de crier partout, et d’attirer l’attention de tous les passants sur elle. Au contraire, sous les grands yeux ébahis de Lya, l’inconnue se saisit de la gaufre qu’elle venait d’acheter quelques instants plus tôt, la coupa en deux et lui en tendit une part.

« Tiens. Tu as faim ? Mange, je te l'offre »

Était-ce un piège pour mieux l’avoir après ? Elle allait lui reprendre le morceau lorsqu’elle allait tenter de le prendre ? Indécise, la petite ne savait pas comment réagir… D’un autre côté, ce bout de nourriture était plus que tentant… Et Lya ne savait pas résister aux pâtisseries, qui étaient son péché mignon. D’une main hésitante, la voleuse décida de prendre le risque, et se saisit de la gaufre, ses yeux pétillants de joie face à cette bonne nourriture. L’espace d’un instant, Lya oublia même la situation délicate dans laquelle elle se trouvait, et sans se priver, mordit dans la gaufre afin d’être sûre qu’on lui reprenne pas son morceau. Elle lança un regard vers la jolie rousse, et vit que celle-ci mangeait également la pâtisserie, un grand sourire sur les lèvres.

« Comment tu t'appelles ? »

Finalement, peut-être que cette jolie dame n’était pas méchante ? Elle faisait partie des gentils, comme Eden ? Lya hésitait toujours sur l’attitude à adopter, n’arrivant pas à se décider. Mais il fallait donner une réponse à la dame, sinon elle risquait de s’énerver…

- L… Lya…

Elle termina alors la moitié de sa gaufre, et reprit soudainement conscience de sa situation. Peut-être qu’en étant gentille la dame la relâcherait ? En plus, ce ne serait pas un mensonge, la pâtisserie avait été succulente, bien qu’elle soit partie trop vite dans le fond de son estomac.

- Merci… Pour la gaufre…

Devait-elle rajouter des formes de politesses, comme les grandes personnes le faisaient régulièrement ? Lya n’en savait rien. Elle était assez perdue, et guettait toujours autour d’elle avec des regards inquiets si des gardes se pointaient ou non… Pour l’instant, il n’y en avait pas. Mais cela pouvait bien vite changer…

- Vous… Vous allez me livrer aux méchants ? Rajouta-t-elle d’un air interrogateur, toujours effrayée malgré tout.

Autant le savoir tout de suite si c’était le cas. Sa seule envie était juste de courir loin d’ici. S’enfuir et disparaitre quelques jours aux yeux de tous. Ne plus jamais baisser à nouveau sa garde ainsi. Ne plus jamais se faire attraper aussi bêtement. Son ventre lui faisait si mal, et sa gorge était toute sèche. Allait-elle finir emportée comme sa maman par les gardes du feu ? Ils allaient lui faire mal à elle aussi ? Ils allaient lui couper ses doigts, voire carrément sa main, comme c’était souvent le cas comme punition aux voleurs ? Pire, peut-être trouveraient-ils ça drôle de lui couper la tête, comme à sa maman ? La dame n’avait pas l’air d’une simple paysanne, après tout. Ils ne seraient peut-être pas si cléments, en fin de compte ? Lya se faisait peur toute seule en s’imaginant les pires scènes possibles, et ne put s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux.

- Je… Je veux pas… bégaya-t-elle complètement effrayée, oubliant sa détermination du début à ne pas montrer sa peur,  j’veux pas qu’ils m’emmènent ! Ils sont méchants… Si vous plait… Tout ce que vous voulez… Mais pas eux…

La voleuse ne savait pas ce que comptait faire la dame. Lya ne savait rien d’elle, excepté qu’elle avait une jolie bourse de pièces d’or bien remplie. Elle pouvait rajouter le fait qu’elle était très jolie, mais ses informations s’arrêtaient là. Lya ne pensait pas l’avoir déjà vue, ou du moins, elle n’y avait jamais fait attention. Ses loisirs l’avaient assez occupés dernièrement, que ce soit ses recherches de passages secrets pour sauver Eden, ou d’ennuyer Efrem afin qu’il quitte la ville et sorte de la vie de sa grande sœur de cœur. Même son nom, elle avait oublié de le lui demander en retour.

A présent, la suite des évènements dépendraient des décisions que prendraient Solanae. Et si jamais elle décidait de la livrer aux gardes, Lya était prête à tout pour s’échapper. Mordre, griffer, hurler, se débattre. Tout ce qui pourrait lui donner une infime chance de s’enfuir loin d’eux serait testé.


fiche By Camo©015

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauvaise cible, mauvais choix. (Sol)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Dahud :: Lucrezia :: Centre :: Grand Marché-
Sauter vers: