AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Groupe fermé
Le groupe des Matières est fermé aux inventés et scénarios, merci de votre compréhension
Event n°2
La Célébration en l'honneur du couple princier devenu Shöva-Drogon est arrivée
Pour en savoir plus, c'est par ici
Avis de Recherche
Nous recherchons activement des hommes, merci de privilégier ce sexe qui est en infériorité numérique
Nous recherchons également des Terre, n'hésitez pas à favoriser les PV, scénarios et pré-liens !

Partagez|

Rhelwyn ϟ Derived audience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 2169
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Rhelwyn ϟ Derived audience Sam 24 Juin - 17:04

Cela fait maintenant plusieurs jours que les Fanior ont quittés Lucrezia contre les conseils d’Elwyn… Cette dernière n’a pas pu les empêcher d’aller se réfugier à Sterenn, pris de peur par la réaction des Birghild. Parce qu’ils se sont réfugiés à Gorka, ils ont pris peur… Même Skynen est partie avec eux. Celle en qui elle avait une confiance aveugle et celle qui l’épaule dans ses noirs dessins, concernant ses plans pour Sterenn…

La Dirigeante se retrouve donc seule dans le Palais des Représentants Air, à Lucrezia. Livius se trouvant à Arne, à discuter avec le Conseil. Mais elle sait qu’aucune décision ne sera prise sans elle, sans son accord. Cela mettrait en danger le titre de son Co-Dirigeant… S’il agit sans elle, il sera démis de ses fonctions. De toute façon, il n’est pas stupide à ce point-là. Elwyn est restée à Lucrezia pour prouver l’innocence de Darrel, et pour prouver à tous qu’ils n’ont rien à se reprocher. Qu’ils sont partis parce qu’ils avaient peur et rien d’autre… Elle est outrée de ce geste. Elle est dépassée par leur stupidité… Ils n’auraient jamais dû quitter la Capitale… !  Et même si elle estime que les Régions n’ont pas à prendre part à cette histoire, elle reste quand même ici. Parce qu’il le faut. Parce qu’il faut bien quelqu’un pour le faire… Elle va endosser ça toute seule. Elle veut le fin mot de l’histoire… Elle n’en veut pas aux Birghild qui ont réagis tout à fait humainement. Mais qu’ils réfléchissent avant d’oser faire quoi que ce soit envers les Fanior… Leur déclarer la guerre, serait inutile et stupide. Il est trop évident que Darrel n’a rien à se reprocher ! Les Fanior sont aimé et respecté de tous… Il n’avait aucune raison. Aucun avantage à tuer Osrian… Skynen le lui a confié. Et même si elle ne lui avait pas fait, Elwyn l’aurait parié.

À force de tourner en rond dans sa chambre, elle finit par se dire qu’il était temps d’agir. Qu’il était temps pour elle de faire quelque chose… À force de réfléchir sur les faiblesses de cette soirée, sur de potentiels responsables, elle préférait éviter d’accuser qui que ce soit et surtout pas la fille de Nehko, qui avait été en charge de la garde pour protéger les invités lors de ce bal… Elle songea un instant qu’elle devait probablement se sentir mal, mais ce genre de situation peut échapper à n’importe qui… Elle devait savoir qui avait fait ça et ses raisons. Ayant réagis face à la neutralité de Nehko Kunan et l’ayant impliqué dans l’enquête du meurtrier, grâce à son sang-froid, elle était en droit – légitimement – de se renseigner sur l’avancement de cette enquête. Elle devait savoir… Les Fanior avaient déjà été intérrogés, et même si la fille aînée lui avait communiqué ce qui avait été dit de sa famille aux Kunan, Elwyn n’avait que cet echo. Maintenant que les Fanior étaient tous partis, la Dirigeante pourrait alors justifier sa venue… Elle voulait savoir. Elle devait savoir… Elle pouvait se servir de ce meurtre pour nourrir ses plans de conquête avec Sven… Mais avant tout, il fallait qu’ils sachent la vérité pour mieux l’exploiter. Elle pourrait toujours l’entretenir sur cette affaire via leur relation épistolaire, exclusive et secrète, mais Zora ferait une source d’informations plus sure et plus directe… Si tout fois, il réussit à la garder auprès de lui ! Allait-il seulement lui permettre d’assister aux funérailles de son oncle ?... Il faudrait réfléchir à cet aspect, sans entacher son flegme légendaire… Mais ce n’est pas encore l’heure.

Se préparant, la Dirigeante envoya une demande d’audience urgente à Nehko Kunan. Elle trouvait intolérable de ne pas être tenue au courant de l’avancement de l’affaire… Le fait de ne pas avoir le contrôle, c’était quelque chose qu’Elwyn abhorrait, mais ça, personne – sauf une petite poignée de personne – ne le sait vraiment… Légèrement énervée, Elwyn ne laissa rien transparaitre, comme à son habitude… Elle se prépara. Se rafraichis. Se brossa les cheveux. Sa chevelure de feu, entourait son visage et mettait en évidence son teint pâle et cadavérique. Elle avait l’air sévère. Elle avait l’air sérieuse… Son éternel visage de femme d’affaire, sérieuse et puissante apparu à la sortie du palais des Airs… Vêtue d’une robe noire et légère à l’aspect volatil, en symbole de la couleur de ces jours sombres, Elwyn avait le plus grand respect pour les personnes politiques, qu’elles soient en deuil ou non. C’était quelque chose qu’on pouvait lui reconnaitre. Elle avait la réputation d’être une femme compréhensive et très respectueuse. Jamais un mot ou un pas de travers, tout chez elle était toujours très réfléchis. Jamais elle n’avait laissé l’occasion à ses homologues Dirigeants, de se saisir d’une faiblesse ou d’un faux pas…

Elle avait reçu une réponse positive à son entrevue, en l’invitant dans le début de la soirée.

Munie de son invitation d’audience, Elwyn Valior traversa la cour des Palais, seule. Elle savait que certains regards seraient tournés vers elle, l’observant et inspirant de potentielles nouvelles rumeurs. Peu importe ce que l’on dit d’elle. La Dirigeante a une réputation sérieuse, de femme forte, d’une logique cruciale et d’une justice à toute épreuve… Elle force le respect et même l’admiration de certains. Elle mérite sa place. Elle mérite son titre. C’est une figure sérieuse qui sait imposer son autorité et qui n’a jamais fait preuve de débordement.
Elle arriva au Palais des Eaux. Des gardes lui demandent la raison de sa présence. Sans dire un mot, Elwyn tend son invitation. Les gardes la laisse alors passer. Elle entre dans le grand-hall et attend alors son entrevue… Ce qu’elle ne savait pas, c’est que Nehko était absent pour le moment… Occupé à ses affaires d’enquête, c’est quelqu’un d’autre qui a pris la peine de répondre à sa place…
Telle une statue de marbre, Elwyn Valior reste dans l’entrée, à attendre debout, sans bouger, les mains jointes devant elle, le dos droit, comme si elle avait été sculptée à cette-endroit même, comme si le temps s’était arrêté.

______________________



Dernière édition par Elwyn Valior le Jeu 13 Juil - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rhenis Kunan
initié


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 471
❝ Avatar : Sarah Gadon
❝ Multi-Compte(s) : Styx Frasier, Ranrek Ergorn & Chenoa Ismor
❝ Crédits : fassophy (ava) frimelda (sign)

❝ Métier : Future représentante en chef
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Rhelwyn ϟ Derived audience Lun 3 Juil - 3:09


Derived audience
ft Elwyn Valior
le neuvième jour de la douzième lune de l'an 836
Tu es rentrée de Vainui il y a deux jours de cela. Et si tu ne peux que te réjouir de retrouver ton frère, sa fille, ton père et Fauve, ton nouveau conseiller, qui te suit comme une ombre depuis qu’il t’a été affecté, t’a un peu moins manqué... Einar Celeth est entré à ton service à la demande de Sa Majesté, le roi Andar Drogon, quelques jours après les événements survenus au bal des représentants. Selon le roi, qui s’était étalé en éloges pour l’enfant prodige de feu le commandant Caïn Celeth, Einar pourrait t’épauler dans tes fonctions, assurer la sécurité des fidèles de Glorë dans la région et, surtout, te conseiller au cours de cette enquête fastidieuse qui se profilait devant vous. Sa demande sonnait comme une proposition, mais tu avais senti que c’était plus que ça... C’était évidemment après ta conversation avec la veuve d’Osrian qui t’avait proposé une alliance quelques jours après le meurtre de son mari. Ceersa Birghild exerçait les mêmes fonctions que toi, sauf qu’au lieu de servir le nord, elle servait les intérêts du peuple de la Terre. Elle n’en restait pas moins bouleversée par les événements survenus ce jour-là, et tu avais convenu que tu ne pouvais refuser son aide. Aussi, cette proposition – qui sonnait comme une exigence – ne t’avait guère enchantée, mais tu étais mal placée pour refuser d’accéder aux désirs de ton souverain... et tu ne voulais pas lui dire que tu avais une conseillère Terre dans ta manche pour t’épauler au cours de l’enquête. Andar risquait de ne pas voir cette alliance d’un bon œil, il risquait de craindre les représailles des Fanior s’ils apprenaient que tu avais collaboré avec les Birghild. Ainsi, tu avais accepté de prendre le trentenaire en tant que principal conseiller pour un terme indéterminé.

Peu loquace, froid et inexpressif, tu avais eu du mal à supporter sa présence dans les premiers jours. Éventuellement, au fil de vos entretiens, bien qu’il ne parle pas énormément, il avait gagné ta confiance. Malgré tout, ça avait été un soulagement d’être délesté de sa présence le temps de ton périple à Vainui. Tu sais que le roi et Einar échangent régulièrement des missives, tu as presque la certitude que l’homme de glace représente les yeux et les oreilles d’Andar Drogon dans la capitale et cette ombre qui plane constamment derrière toi, qui te force à marcher sur des œufs à toute heure du jour, t’indispose d’une certaine façon. Retrouver Brehn et la princesse pour quelques jours a apaisé ton moral alors que tu étais rongée par la culpabilité suite au meurtre d’Osrian, qui t’étais étroitement lié en tant que compagnon de jeu depuis ta plus tendre enfance. Tout au long de ton séjour dans la capitale de Vainui – dans la demeure du roi – tu avais échangé des lettres avec ton père qui, même s’il t’avait obligé à aller t’y reposer, tenait à te garder informée des différents développements des enquêtes qui se déroulaient à Dahud en ton absence.

Néanmoins, vers la fin de ton séjour, les interrogations du roi au sujet des propos de ton père avaient commencé à ternir tes journées, mais tu t’étais efforcée de répondre à toutes ses questions avec justesse et diligence. À vrai dire, ces petites joutes verbales avec ton oncle auraient dû se poursuivre encore longtemps, puisque tu devais rester jusqu’aux festivités données en l’honneur de Glorë, mais une missive urgente était arrivée à la patte d’un grand oiseau sombre : les Birghild se préparaient à quitter à Lucrezia. Ton père soupçonnait que les Fanior en feraient de même sous peu... C’est donc avec fébrilité que tu avais pris congé de ton souverain, lui annonçant par le fait même le départ des deux familles représentantes et l’apparition d’enjeux importants qui menaçaient l’équilibre de Dahud et qui requéraient ta présence immédiate dans la cité reine. Après avoir fait tes adieux à Brehn, tu avais plié bagage et, accompagnée de ton petit cortège, vous aviez chevauché à vive allure pour rentrer dans la capitale sept jours plus tard.

Suite à ton retour, les responsabilités n’avaient pas tardé à te rattraper. Avant que tu n’aies eu le temps de te retirer pour troquer ta tenue de voyage pour des atours plus convenables, tu avais été entourée des conseillers et des dignitaires qui voulaient te faire part d’incidents survenus dans les quartiers nord, du décès d’un des prisonniers qui avait fait partie du groupuscule qui avait frappé sur le marché, d’une querelle de voisinage ou d’autres enjeux plus ou moins importants. La routine avait repris le dessus. Et bien que tu aies profité de quelques instants avec ta nièce Lynta après le repas du soir et de quelques moments volés avec Fauve pendant que tu te baignais dans les immenses bassines du château pour de délester de la saleté et de la poussière, la réalité t’avait rattrapée plus vite que tu ne l’avais espéré.

Ce matin, tu t’es levée tôt. Tu as pris un petit déjeuner frugal dans les jardins privés des Kunan, sous les nuages maussades qui ne quittaient plus le ciel depuis des lunes. Puis tu es rentrée pour vaquer à tes occupations quotidiennes. Après avoir fait un tour du palais, t’être assurée que toutes les tâches domestiques allaient pour le mieux – tu le faisais depuis tes quinze ans, ta mère n’étant plus là pour s’assurer que la maisonnée allait bon train depuis plusieurs années –, tu t’es installée dans ton bureau où tu as entrepris de lire les rapports reçus en matinée. Ceux qui ont le plus retenu ton attention, bien qu’ils ne concernent en rien la région que tu gouvernes, ce sont ceux des soldats qui gardaient la frontière entre Dahud et Vainui. Selon eux, les nuits se feraient étrangement plus longues de jour en jour. Même si tu tentes de te raisonner, de te persuader que les nuages qui s’amoncellent dans le ciel depuis si longtemps doivent brouiller la lecture de leur cadran solaire, tu ne peux t’empêcher de conserver un brin d’appréhension quelque part au creux de ton ventre. Alors que tu préparais une note pour le commandant de la garde frontalière, un page pénètre dans la pièce et t’informe d’une demande d’audience de la part d’Elwyn Valior, la dirigeante de Sterenn. Tu fronces les sourcils, consultant brièvement ton cadet du regard. Ton père s’est absenté pour s’occuper d’une urgence qui requérait son attention depuis tôt ce matin-là, mais Levan et toi étiez plus que compétents pour accueillir la dirigeante en l’absence de votre père. Après tout, vous prendrez sa place dans les prochaines années, vous avez sa confiance. Rapidement, tu saisis un carton que tu insères dans une petite enveloppe, la scellant de votre sceau dans une cire d’un bleu aussi profond que celui de la robe dont tu t’es revêtue. « Informez la Dirigeante que nous l’accueillerons en début de soirée. »

Toute la journée, tu n’avais pu t’empêcher de t’interroger au sujet de cet entretien. Que pouvait-elle bien vouloir ? Après avoir lu et relu maints et maints rapports, l’heure sonne... Tu lisses rapidement les pans de ta robe, indiquant à ton frère que tu te diriges vers la salle d’audiences. Vous n’avez jamais eu besoin de mots pour vous comprendre. Tu sais qu’il te rejoindra dès que possible. Aussi, tu te diriges aux devants de votre invitée sans l’attendre. Tu aperçois rapidement la silhouette mince et sévère de la Dirigeante de Sterenn. Lui adressant un sourire courtois, tu la salues de ta voix claire : « Dame Valior, que tu dis en t’inclinant respectueusement. Pardonnez l’absence du Représentant en Chef, il a dû s’absenter pour une affaire urgente. Nous nous sommes déjà croisées – je suis Rhenis Kunan. Appréhendant la réaction de ton invitée de marque, tu poursuis rapidement... Que nous vaut l’honneur de votre visite ? J’ai cru comprendre que votre demande d’audience était urgente... »
©FRIMELDA @Vanka


______________________


Being strong
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 2169
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Rhelwyn ϟ Derived audience Jeu 13 Juil - 15:31

Debout dans le hall, les mains jointes et le regard des gardes Eau qui la scrutent telle une intruse, une anomalie, Elwyn reste imperturbable. Un peu remontée contre ces êtres qu’elle a appris à détester toute sa vie, parce qu’ils ont le don inutile, elle fait fit de son éducation d’enfance pour laisser place à la politicienne, même si ce petit goût d’amertume lui remonte dans le gorge… Vêtue d’une longue robe noire à manches longues, la Dirigeante attend la venue de Nekho, qui ne viendra jamais…

Elle avait quitté les quartiers Est vides, pour rejoindre le Palais des Air, avant de gagner celui des Eau. À part quelques domestiques – toujours plus nombreux que dans la maison où elle se trouvait – il fallait quand même contrôler leurs actions, sans qu’ils n’aient besoin d’une autorité supérieure pour les cadrer. C’est connu, les Air sont très indépendants et autonome. Ils savent ce qu’ils ont à faire, et c’est tant mieux ! Elwyn n’est là que pour contrôler, étant la seule personnalité politique Air, elle représente à elle seule Sterenn et les Fanior, lâchement parti se réfugier dans la région de l’est…

En parlant d’indépendance, il fallait dire que c’était un rêve de dirigeante qu’elle aimait musarder de temps à autre… Mais à force d’y penser et d’en rêver, c’était devenu un objectif qu’elle commençait à partager avec Livius… Il n’y a pas à dire, Sterenn était totalement capable de devenir une région totalement indépendante et autonome… La fermeture définitive des frontières était un évènement qu’elle espérait vivre. Mais d’un autre côté, il y avait son frère… Pour le hisser à la tête de toutes les régions, il fallait bien annexer Sterenn… Mais que cela ne l’empêche pas de fonctionner toute seule. Elle représente un gros potentiel. Alliée à Sezni, ils pourraient dominer tout Oranda et Sven ferait de sa petite sœur, la Chancelière unique de Sterenn, sous l’autorité du dictateur… C’était ça, son plus grand rêve… Mais pour arriver à un tel résultat, il fallait résoudre ce problème épineux du meurtre d’Osrian, sous peine de voir leurs plans compris et retardés…

La fille de Nekho apparue enfin devant elle, dans une robe au bleu profond qui lui allait si bien au teint. Il n’y avait pas à dire, Rhenis était d’une grande beauté nivéale. Elwyn la trouvait vraiment jolie et fraiche, malgré son don inutile… De ses informations, elle savait que la jeune femme montrait suffisamment d’intérêt et de motivation pour suivre les traces de son père et devenir Représentante avec son frère. Une assiduité qu’elle lui reconnait et qui lui fait un peu penser à ses propres démarches pour devenir Dirigeante d’ailleurs…

Rhenis la salua poliment et respectueusement, ce qu’Elwyn fit de façon réciproque. Elle ne s’attendait pas à ce que ce soit elle qui vienne la trouver pour prendre en charge sa demande d’audience… La Dirigeante fut un peu étonnée et déçue de ne pas avoir affaire avec Nekho, mais c’était l’occasion pour elle de rencontrer officiellement Rhenis et de voir à quel point elle se sent impliquée dans la gestion et la politique… Donc, la blonde s’excusa de la part de son père pour son absence, puisqu’il a été appelé pour une affaire urgente. Elwyn tiqua… Qu’est-ce qui était plus urgent qu’innocenter un innocent, certes fuyard ?!  Qu’est-ce qui était plus urgent que de trouver le meurtrier d’une personnalité politique importante ?! Qu’est-ce qui était plus urgent que de trouver la vérité sur cette histoire ?! … Elwyn avait commencé à penser que l’attentat du marché et le meurtre puissent être lié… Puis, cette absence de nouvelle commençait vraiment à l’irritée et presque à la révoltée… Mais elle se contenait, malgré tout le poids qu’elle avait sur les épaules. Le temps avançait avec célérité et rien ni personne, même pas un message pour lui dire, ne serait-ce que pour lui avouer que les recherches n’avancent pas… Même si elle n’est pas la première concernée, elle est la représentante Air, seule mais présente, pour défendre les droits et la réputation des Fanior. Ayant déjà fait l’exercice de présenter ses condoléances à Ceersa en personne, en son nom propre, elle estime que même s’ils avaient trouvé des preuves pour incriminer Darrel, elle se devait d’être au courant avant même que lui le soit. En restant, elle avait endossé cette responsabilité… Elle avait vraiment hâte que Skynen devienne Représentante, parce qu’elle aurait pris les choses en main, de la même façon qu’Elwyn… Sky’ n’avait pas fait un seul faux pas. Sa décision d’accompagner sa famille à Arne était légitime, puisqu’elle allait là-bas pour empêcher Livius et le Conseil de fermer les frontières et pour les empêcher de préparer les groupes d’interventions. Même si en soi, ils sont toujours prêts pour intervenir… De plus, elle n’avait toujours pas de nouvelle de Cyne et de sa mission… Autant le dire, les choses n’allaient pas comme le voulait Elwyn…

Elle se force pour éviter de répondre avec acrimonie et son ton est tout ce qui est de plus sérieux et officiel :

« C’est effectivement le cas, demoiselle Kunan. » Répondit-elle sur ce qui concernait le degré d’urgence de sa demande. Puis elle continua : « Je suis heureuse de constater votre ferveur envers cette grave affaire et j’espère que vous saurez répondre à mes questionnements. » Dit-elle pour rassurer la jeune fille, sur le faite de sa présence plutôt que celle de son père. Si elle est si impliquée dans cette histoire alors, elle devrait pouvoir répondre à la Dirigeante…

Elwyn ne se fit pas prier et lança directement ses termes dans le vif du sujet, pour directement cibler la conversation. Toujours sur un ton officiel et respectueux, la rousse commença : « Je vais vous avouer être assez surprise du manque de nouvelle… Vous avez interrogé les Birghild ainsi que les Fanior avant leurs départs respectifs et depuis, nous sommes resté sans informations… Même concernant l’attentat… C’est pour ça que je suis venue à vous ce soir... J’aimerais comprendre pourquoi un tel mutisme de la part de celui qui s’est porté volontaire pour gérer cette affaire… » Elwyn marqua une petite pause, histoire que Rhénis ait le temps d’ingérer et de comprendre le pourquoi de sa présence, puis, elle renchéris : « Dites-moi sincèrement… dois-je prendre des mesures drastiques pour défendre l’innocence de Darrel ? » Demanda-t-elle, en sachant pertinemment que la jeune femme en face d’elle était tout aussi persuadée de cette innocence. Les familles représentantes se connaissent bien. Ils vivent dans la même ville et tout se sait. Les informations voyagent vite… Elle connait la réputation des Fanior ainsi que leurs relations, grâce à Sky’… Les Fanior sont très appréciés par le peuple et respectueux.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rhenis Kunan
initié


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 471
❝ Avatar : Sarah Gadon
❝ Multi-Compte(s) : Styx Frasier, Ranrek Ergorn & Chenoa Ismor
❝ Crédits : fassophy (ava) frimelda (sign)

❝ Métier : Future représentante en chef
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Rhelwyn ϟ Derived audience Jeu 27 Juil - 3:25


Derived audience
ft Elwyn Valior
le neuvième jour de la douzième lune de l'an 836
Elle acquiesce promptement à ton interrogation. Sa voix est ferme et protocolaire. Tu n’aimes pas son intonation et encore moins l’air suffisant que tu lis sur son visage aux traits harmonieux. Avec sa longue chevelure orangée, sa peau de porcelaine et son regard couleur émeraude, la Dirigeante de Sterenn ne manque pas de charme. Alors qu’elle se tient devant toi, tu ne peux que songer aux autres têtes pensantes d’Oranda. Bien que le roi du nord et le dictateur qui règne au sud soient des êtres extrêmement charismatiques, tu ne cesses de comprendre à quel point les présidents de l’est et les dirigeants des terres de l’ouest doivent être beaucoup plus sournois et séducteurs dans leur vie quotidienne. Parce que contrairement aux Drogon et à Sven Ramose qui ont un pouvoir absolu et éternel sur leur peuple et leurs terres, Elwyn Valior, Livius Othin, Kalen Hileran et Ysire Pelion occupent une place précaire et temporaire. Contrairement aux souverains des pôles, ils ne peuvent se permettre de perdre l’amour de leur peuple ou la confiance de leur entourage - en l'occurrence, l’assemblée à Gorka et le conseil pour les dirigeants de Sterenn. Tu te répètes souvent que tu as de la chance que ta famille soit élue par votre souverain. Seul l’amour, le respect et la confiance d’Andar Drogon et de son héritière sont nécessaires pour assurer le maintien dans votre position. Parmi les familles représentantes, les Birghild sont probablement les plus doués d’entre tous pour maintenir leur fief. Alors que les présidents se succèdent à Bleuzenn tous les vingt ans, les Birghild, eux, demeuraient. C’était ainsi depuis des centaines d’années. Les Kunan et les Fanior régnaient depuis quelques générations, et les Ergorn, depuis six années seulement, leurs prédécesseurs ayant trouvé la mort dans circonstances mystérieuses et particulièrement morbides.

La dirigeante poursuit son élocution, te tirant rapidement de tes pensées étriquées, indiquant qu’elle est satisfaite de voir que l’affaire te tient à coeur et qu’elle espère que tu sauras l’éclairer quant à ses questionnements. Dissimulant tes mains dans tes manches amples, tu te surprends à espérer que ton frère, beaucoup à l’aise dans ce genre de contexte, te rejoigne enfin dans le hall pour converser avec la dirigeante. « Je vais vous avouer être assez surprise du manque de nouvelles… Vous avez interrogé les Birghild ainsi que les Fanior avant leurs départs respectifs et depuis, nous sommes restés sans informations… Même concernant l’attentat… » Tu sens que la situation la préoccupe énormément. Comment aurait-il pu en être autrement ? En s’attaquant à un membre de la famille la plus respectée d’Oranda, ces insurgés avaient menacé l’équilibre précaire qui régnait jusqu’alors entre les familles représentantes. Après ces événements, tu te questionnes de plus en plus fréquemment quant à la façon dont la région centrale a été gérée depuis son avènement. Diriger une région en mode « chacun pour soi » était-il une solution viable ? S’ils ont bien accompli une chose en frappant aussi fort, c’est de prouver que le gouvernement de Dahud est défaillant. « C’est pour ça que je suis venue à vous ce soir… J’aimerais comprendre pourquoi un tel mutisme de la part de celui qui s’est porté volontaire pour gérer cette affaire… » Elle marque une courte pause. Une amalgame d’émotions complexe passe sur son visage froid en l’espace d’une fraction de seconde avant qu’elle ne reprenne la parole. « Dites-moi sincèrement… dois-je prendre des mesures drastiques pour défendre l’innocence de Darrel ? » demande-t-elle, l’ombre d’une menace planant dans le grain de sa voix.

Jusqu’alors très neutre alors que tu écoutais la dame qui s’adressait à toi, tu ne peux masquer le sourire mutin qui s’esquisse sur tes lèvres. « Je n’apprécie guère ce genre de menaces voilées, ma dame, que tu dis en confrontant son regard vert sombre de tes yeux clairs et froids comme les glaciers des mers du nord. J’imagine que vous comprenez sans mal que nous ne tenons la famille immédiate d’Osrian Thenkar au parfum que par pure preuve de respect envers leur deuil. Tous les membres de leur famille ont démontré une coopération sans faille depuis les événements. J’aurais aimé en dire autant de vos représentants… mais ça n’est pas le cas. » Tu marques une courte pause, jetant un regard à la ronde pour t’assurer de l’absence d’oreilles indiscrètes. Déliant tes doigts noués dans tes manches pour repousser une mèche dorée de ta chevelure, tu soupires sèchement. « Le refus de Zalis et Elga de nous laisser rencontrer Darrel ne fait que nous mettre des bâtons dans les roues alors que nous ne demandons qu’à innocenter leur fils, que tu avoues franchement. Malheureusement, les Fanior répondent aux dirigeants de leur région… Je ne peux donc pas vous confier la teneur de toutes les actions qui sont prises pour aller au fond des choses. Parce que croyez-moi, Dame Valior, nous remuons ciel et terre, nuit et jour, pour faire lumière sur ces deux affaires. » Tu ne peux pas lui dire que tous les invités – ou presque – ont été interrogés dans les jours qui ont suivi les événements, que ceux qui sont partis avant ont presque tous été rattrapés dans leurs régions respectives pour être interrogés à leur tour, que les lavandières et les servantes ont été grassement payées pour rapporter tout vêtement taché de sang ou toute anomalie remarquées tant les chambres des membres des familles représentantes que dans celles qui avaient été occupées par leurs invités, que les soldats arpentent les forges de la ville pour retrouver l’artisan qui a forgé l’arme qui a servi au meurtre d’Osrian ainsi que le ou les artisans qui ont forgé les armes des extrémistes, que vous avez dûment interrogé chacun de ces dissidents qui n’ont, jusqu’à maintenant pas dit grand-chose, que tu comptes ordonner la pendaison de quelques uns d’entre eux à titre d’exemple pour leurs amis, pour leur délier la langue. Tu ne peux pas lui dire tout cela. « Nous n’omettons l’implication de personne dans cette affaire, ma dame. Personne. Pas même les nôtres. Pas même la mienne, pas même celle de mon père. Même notre famille a été mise sous enquête par le roi. » Tu n’es pas dupe. Tu sais que la présence d’Einar Celeth à tes côtés n’est pas un hasard. Et tu comprends le roi. C’était un mal nécessaire.
©FRIMELDA @Vanka ● 1070 mots


______________________


Being strong
© FRIMELDA



Dernière édition par Rhenis Kunan le Mer 23 Aoû - 3:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Elwyn Valior
confirmé


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 2169
❝ Avatar : Jessica Chastain
❝ Crédits : AV : (c) plateau | SI : (c) KSS

❝ Métier : Dirigeante
❝ Age : 36 ans
❝ Niveau : 6


~#~Sujet: Re: Rhelwyn ϟ Derived audience Jeu 3 Aoû - 12:15

Elwyn n’avait montré aucune forme d’agressivité ni même avait démontré quelconque menace envers la jeune Rhenis Kunan. Pourquoi l’aurait-elle fait puisque ce n’était pas à elle qu’elle voulait s’adresser à la base ?! Elle ne voulait menacer personne. Elle voulait savoir. Elle voulait comprendre pourquoi on l’avait privé des informations qui ont été déclinée avec générosité à la famille du défunt et regretté Osrian… Il fallait avoue qu’il serait légitime pour la Dirigeante de commencer à penser qu’on veuille descendre et piéger la Région de Sterenn par le biais de la famille Fanior ! Tout ça causé par le mutisme des Kunan qui pourrait être interprété comme du favoritisme ou même interprété comme étant le début d’un complot contre les Air ! Ce n’était pas très intelligeant de la part de Nekho et encore moins de la part de Rhenis de l’avouer devant Elwyn… !

« Je n’apprécie guère ce genre de menaces voilées, madame. » Dit-elle en osant plonger et soutenir de son regard glacé, celui brumeux et supérieure de la Dirigeante. «  J’imagine que vous comprenez sans mal que nous ne tenons la famille immédiate d’Osrian Thenkar au parfum que par pure preuve de respect envers leur deuil. Tous les membres de leur famille ont démontré une coopération sans faille depuis les événements. J’aurais aimé en dire autant de vos représentants… mais ça n’est pas le cas. » En effet. Elwyn comprenait sans mal qu’ils tiennent les Birghild informés en priorité et par pur respect envers leur deuil. Mais ce qu’elle ne comprenait pas, c’était pourquoi ces informations ne traversaient guère le quartier Ouest ?! Si du Nord, ils peuvent atteindre l’Est, ils peuvent alors sans problème atteindre l’Ouest ! Et c’était pour cette raison qu’Elwyn les soupçonnait de manigancer une action contre les Fanior, alors que tous – même Ceersa – sont persuadé de l’innocence de Darrel. Même Rhénis, Elwyn savait qu’elle le pensait effectivement innocent. Alors pourquoi le lui cacher ?! De fait, Elwyn acquiesça la première partie de sa réplique. Quant à leur coopération, il était normal que les représentants des Terre se montrent moins coincés que les Fanior, qui ont été sauvagement et irrémédiablement accusé à tort ! Pouvait-elle seulement le comprendre ?! Il leur était légitime de montrer une certaine réserve. Mais de là à les blâmer pour ça, Elwyn aurait aimé voir comment Rhénis aurait réagis s’il s’agissait de son frère ou de sa propre famille…

Elwyn reste immobile, imperturbable face à la jeune blonde, très attentive à ses faits et gestes et surtout à son ton et à ses mots… Puisqu’elle en dit bien plus que ce qu’elle ne le pense…

Rhénis ajouta après avoir soupiré sèchement, ce qu’Elwyn traduis par de l’agacement étouffé : « Le refus de Zalis et Elga de nous laisser rencontrer Darrel ne fait que nous mettre des bâtons dans les roues alors que nous ne demandons qu’à innocenter leur fils. » Ajouta-t-elle. Sans doute que Zalis et Elga avaient refusé que Darrel ne parle… Contre les conseils d’Elwyn, naturellement, mais Darrel avait été traumatisé par cet accusation, par ce sang et surtout pas cet évènement. Il était faible, autant psychologiquement parlant que physiquement. Il avait reçu un fameux coup, un fameux choc et il n’était simplement pas en état de parler. Et ce, à qui que ce soit, et même pas à sa propre mère ! Alors penser parler à un représentant Eau pour lever le voile sur son accusation était simplement impensable… ! Pourquoi ne voulaient-ils pas comprendre ça ?! De toute façon, Darrel était innocent. C’était une évidence… Et quoi qu’il en soit, l’interrogation de Darrel ne devait pas les empêcher d’avancer… Ce n’était pas lui qu’il fallait interroger en premier ! Bien au contraire… ! Les Kunan suivaient le protocole de base, Elwyn ne pouvait pas leur en vouloir, mais c’était justement ce qui résultait de ce genre d’évènement. C’est pourquoi il ne fallait pas suivre le protocole normal, puisque c’était très certainement le but du meurtrier. Elwyn était assez frustrée que Nekho n’y ait pas pensé et qu’il suive la démarche habituelle… Elwyn fronça alors les sourcils sur cette affirmation dans la bouche de la jeune blonde… Si facilement bloqué par le refus d’un seul témoignage, qu’elle faiblesse ! « Malheureusement, les Fanior répondent aux dirigeants de leur région… Je ne peux donc pas vous confier la teneur de toutes les actions qui sont prises pour aller au fond des choses. » Quant à cette dernière affirmation, Elwyn n’était absolument pas d’accord… Les Fanior ne répondent pas à leurs Dirigeants. Si seulement ils l’avaient fait, ils seraient encore ici à l’heure actuelle… Vraiment ! Cette procédure suivie par les Kunan avait des reflets d’immoralité et d’immaturité ! Elwyn était de plus en plus vexée et déçue au fil des paroles de la jeune Rhénis… Elle ne pouvait pas se résoudre à croire ça de la part de Nekho… !
Par ces mots, elle sous entendait que parce que Darrel a refusé de témoigner, ils se devaient de garder les informations pour eux et les Birghild, sans les faire partager aux Fanior par le biais d’Elwyn qui avait eu l’obligation indirecte de rester sur place alors que cette histoire ne la concerne même pas ?! Elwyn avait toutes les raisons du monde de se révolter, mais elle garda son calme, tant bien que mal… « Parce que croyez-moi, Dame Valior, nous remuons ciel et terre, nuit et jour, pour faire lumière sur ces deux affaires. » Surement… Sans doute. Mais elle avait la forte impression qu’ils s’y prenaient mal… ! Comment être suffisamment efficace lorsqu’on cache des informations capitales aux têtes pensantes alors qu’elles peuvent être d’une aide qu’on ne peut se permettre de refuser ?! Heureusement qu’Elwyn avait pris ses dispositions personnelles pour faire la lumière sur cette histoire… et d’elle-même, elle irait chercher la vérité pour en tirer profit avant tout le monde si le monde se comporte ainsi avec elle !

« Nous n’omettons l’implication de personne dans cette affaire, madame. Personne. Pas même les nôtres. Pas même la mienne, pas même celle de mon père. Même notre famille a été mise sous enquête par le roi. » Elwyn espérait bien que c’était le cas… Après cet attentat au marché et le meurtre d’Osrian, il était clair que ces deux affaires étaient liées. On ne sait pas encore comment, mais il était indéniable et tout aussi évident que l’innocence de Darrel… !

Ce qui était certain, c’est qu’Elwyn ne trouvait pas Rhénis prête à prendre la place de son père… Elle parlait avec son cœur et faisait fi de toute manière… Elwyn ne trouva pas le réceptacle respectueux qu’elle trouve chez Nekho lorsqu’elle lui parle. Ici, la jeune blonde n’avait pas hésité à accuser directement et ouvertement la Dirigeante avec des propos a falsis principiis proficisci… La rousse voulu arrêter la conversation, visiblement pas satisfaite par les allégations de la jeune femme. Mais elle n’avait guère le choix que de s’adresser à elle alors, il fallait qu’elle s’en accoutume. Mais aucunement elle n’adapterait son discours aussi fallacieux soit-il interprété...

C’est pourquoi elle dit toujours dans une neutralité déstabilisante et faisant preuve d’un professionnalisme à toute épreuve : « Bien… Vous avez visiblement mal interprété mes propos. Il n’y avait aucune ‘menaces voilées’ derrière ces derniers, bien qu’après ce que vous m’aillez révélé, il soit légitime de ma part de réitérer mes allégations… ! » Elwyn inspira avant de continuer et de se lancer dans un monologue conséquent : « Sachez que je comprends parfaitement que vous informiez les Birghild en priorité sur l’avancement de l’affaire par respect pour leur deuil, mais ce n’est pas une raison suffisante que pour cacher volontairement cette avancée aux Fanior... De plus, je trouve ça immature que le refus d’un seul témoignage vous mette autant de ‘bâton dans les roues’ pour la suite de votre enquête qui – visiblement – avance quand-même puisque vous tenez Ceersa informée des avancées… ! Savez-vous seulement pourquoi Zalis et Elga ont refusé l’interrogatoire forcé de leur fils ? Cette raison, Nekho la connait et je suis intimement persuadé qu’il comprend sa situation et qu’il ne lui en a pas tenu rigueur… Prétendre que le témoignage de Darrel freine autant votre avancée, je n’y crois pas une seconde… Même vous, jeune Rhénis, vous savez qu’il n’aurait jamais été capable d’un tel acte… ! Néanmoins, avec résistance ou non, le reste de la famille Fanior a témoigné suivant le protocole classique mis en place par votre père. De ce simple fait, je suis totalement en droit de réclamer ces informations que l’on nous cache depuis trop longtemps… Et pour terminer, vous saurez également que si les Fanior ne répondaient qu’aux Dirigeants de leur Région, ils seraient restés ici sous mes ordres… Mais ils les ont contrés et ils sont quand même partis se réfugier à Sterenn, geste dirigé par la crainte que leur inspirait le départ des Birghild et par cette peur inspirée par le silence des Eau... Il est fort regrettable que vous n’ayez pas envisagé ce point de vue mademoiselle... » La Dirigeante marqua enfin une pause et de ses mains jointes, elle les laissa tomber doucement le long de son corps en ajoutant toujours sur un ton neutre aux résonnances légères de déception et sans quitter Rhénis de ses yeux clairs et désaturés : « Dommage que Nekho ne soit pas présent… J’aurais réellement aimé m’entretenir avec lui… » Dit-elle avant de se retourner et de mettre fin d’elle-même à cette conversation et elle se dirigea vers la sortie…

Elle trouvait ça effarant qu’ils ne soient pas tenus informés pour des raisons aussi puériles…  Même si elle ne trouvait pas Rhénis pusillanime, il fallait avouer que les termes que la jeune femme avait employés, n’étaient pas fondés, presque cacochymes ! Pas qu’elle ne trouva pas Rhénis à la hauteur, mais elle n’était pas prête – selon elle – à soutenir une conversation avec un dirigeant, aussi motivée et intéressée soit-elle. La situation était en train de péricliter et Elwyn ne pouvait pas se permettre de la laisser se dégrader de la sorte. Tous perdaient du temps et elle voulait vraiment sentir que les choses avancent…

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rhenis Kunan
initié


❝ Disponibilité RP : Disponible
❝ Message : 471
❝ Avatar : Sarah Gadon
❝ Multi-Compte(s) : Styx Frasier, Ranrek Ergorn & Chenoa Ismor
❝ Crédits : fassophy (ava) frimelda (sign)

❝ Métier : Future représentante en chef
❝ Age : 27 ans
❝ Niveau : 3


~#~Sujet: Re: Rhelwyn ϟ Derived audience Mer 23 Aoû - 3:21


Derived audience
ft Elwyn Valior
le neuvième jour de la douzième lune de l'an 836
Tu affrontes ses paroles froides et posées sans flancher, sans ciller, tes yeux plongés dans les siens comme une ancre s’enfonce dans les flots coléreux de l’océan. Tu aimerais être aussi forte, sage et expérimentée qu’Elwyn Valior. Depuis que cette affaire a été laissée entre les mains des membres de votre famille à la décision des Représentants en Chef, tu as la nette impression d’être constamment encerclée de gros poissons qui ne cherchent qu’à vous tirer vers le fond, à remettre votre place et vos compétences en question. Tu agis tel qu’on te le dicte. Même lorsque tu n’approuves pas les décisions qui sont prises. Tu n’es pas encore Représentante en chef. Loin de là. Nehko occupera cette place tant et aussi longtemps qu’il jugera que Levan et toi n’êtes pas encore suffisamment sages et avertis pour reprendre le flambeau. Ce jour pourrait venir l’an prochain comme il pourrait ne venir que dans dix ans. Tu te dois d’obéir à ton père. Même si tu es passée outre ses ordres en t’alliant à Ceersa Birghild – la seule personne qui t’ait offert de l’aide à l’exception des membres de ta famille et Einar Celeth depuis ce onzième jour de la Dixième Lune – tu te dois de respecter ses ordres.

Tout comme toi, Nehko comprend les raisons qui ont poussé les Fanior à refuser l’interrogatoire de leur fils. Tu ne peux que t’imaginer l’état dans lequel se serait retrouvé ton frère s’il s’était trouvé dans cette position… Levan est loin d’être aussi solide que toi. Le sang et la mort ne font pas partie de son quotidien. Il passe ses journées le nez fourré dans les livres et les parchemins alors que tu reçois les rapports de la garde et tentes d’améliorer la sécurité et le bien-être des Vainuins qui ont élu domicile dans la région centrale. Van aurait probablement été traumatisé après une telle découverte.

Peut-être que tu n’aurais pas dû accepter l’audience de la Dirigeante de l’ouest en l’absence de ton père. L’art de la parole, le doigté et la diplomatie n’ont jamais été ton fort. Tu évolues depuis plusieurs années parmi les hommes de la milice… des individus qui jouent cartes sur table, qui ne mâchent pas leurs mots et disent les choses comme elles le sont. Ce manque de tact est un vilain défaut sur lequel il te faudrait travailler dur si tu aspirais un jour à prendre la place de ton père… Bien que tu ne démontres que de l’honnêteté et que tu tentes d’exprimer le fond de ta pensée sans froisser la grande dame, tu n’y parviens pas.

La vérité, c’est que malgré tous les efforts déployés par la garde Eau, vous avez encore si peu à vous mettre sous la dent, encore si peu d’indices. Le coupable de cette effronterie n’est guère qu’une ombre que tu poursuis sans relâche jour et nuit depuis des lunes, perdant des nuits entières de sommeil à tenter de distinguer son visage trouble dans une brume épaisse dans laquelle vous errez depuis si longtemps maintenant…

Bien que tu n’apprécies guère le ton de la dame et les poques lancées pour mettre de l’emphase sur ta jeunesse et ton manque d’expérience, tu ne quittes pas son visage des yeux. L’expression de ton visage demeurant aussi impassible que la surface d’un étang. Terminant sa longue tirage, la rouquine laisse tomber ses bras diaphanes de chaque côté de son corps mince. « Dommage que Nehko ne soit pas présent… déclare-t-elle. J’aurais réellement aimé m’entretenir avec lui… » Elle t’adresse un dernier regard avant de tourner les talons pour prendre congé.

Tu l’observes s’en aller lorsqu’une pensée t’effleure, brisant ton masque de froideur comme une goutte de pluie perce la surface d’une onde calme. Et alors qu’elle approche de la sortie, tu élèves la voix : « Dame Valior, s’il vous plaît, attendez ! » Tu traverses le hall d’entrée, t’approchant d’elle à pas pressés dans tes talons qui claquent sur le plancher de marbre. « Pardonnez mon manque de tact. Les discours et la diplomatie sont très loin d’être ma force, que tu admets en plantant tes iris bleu ciel dans les siens. Je pourrais essayer d’excuser ma conduite en vous rappelant que les relations avec les dirigeants sont le domaine de mon père et de mon frère, mais je ne crois pas que ce soit une excuse valable. » Tu pèses tes paroles avec soin, tentant de formuler ce qui te trotte dans la tête correctement pour éviter de t’attirer davantage le déplaisir de ton interlocutrice. « Vous avez raison, que tu déclares de but en blanc. Cette enquête ne devrait pas être menée que par ma famille. C’est pour cette raison que j’ai accepté l’aide de Dame Ceersa lorsqu’elle me l’a offerte. Croyez-moi quand je vous dis que je n’ai nullement eu l’intention que Sterenn soit dans l’impression que notre nation choisissait de se retourner contre eux. Ça n’est pas le cas. » Tu soupires avec lassitude, triturant la manche large de ta robe couleur saphir. Après t’être mordu la lèvre inférieure, tu poursuis ta tirade. « La vérité, c’est que les indices sont minimes. Nous savons que la tête pensante derrière les extrémistes Eau connaissait l’assassin d’Osrian Birghild. Nous cherchons le forgeron qui a fabriqué l’arme qui a servi à tuer le mari de Dame Ceersa sans relâche. Nous interrogeons les extrémistes qui se trouvent dans les cachots, bien qu’ils aient la langue bien nouée. »

Ton père connait bien Dame Elwyn. Il n’a toujours eu que de bons mots pour elle. Tu ne la connais pas. Tu ne sais pas si tu peux avoir confiance en elle. Mais tu ne sais plus en qui tu peux avoir confiance depuis que cette affaire a été placée entre vos mains. « Tout porte à penser que l’assassin est un membre d’une famille représentante. Qui ? nous ne pouvons le dire. J’accepterai toute l’aide dont nous pourrions bénéficier. Ce meurtrier a voulu nous monter les uns contre les autres en s’attaquant à un membre respecté d’une des plus grandes familles de la noblesse. Il a cherché à nous distraire pour mieux étendre son influence sous notre nez. Et la seule façon de contrer ses plans, c’est de le surprendre… » Tu espères ne pas regretter ces paroles. Avouer plusieurs des éléments les plus importants que vous ayez à vous mettre sous la dent dans l’enquête pourrait sembler irréfléchi, mais tu ne crois pas faire fausse route. Au contraire… Bien que tu ne sois pas une partisane de l’abolition des frontières et de l’union entre les éléments, tu es d’avis que certaines circonstances exigent une forme de coopération. Ce meurtre et ce génocide sur le marché entrent dans cette catégorie.
©FRIMELDA @Vanka ● 1117 mots


______________________


Being strong
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhelwyn ϟ Derived audience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oranda ~ Truth is not far :: Dahud :: Lucrezia :: Centre :: Palais :: Palais Eau-
Sauter vers: